L’absence de ministère du logement fait réagir certains professionnels

Les acteurs du logement sont partagés après l’annonce du gouvernement. La FNAIM dénonce l’absence de ministère, peu de temps après avoir dénoncé la prise de près de 400 décrets en fin de quinquennat. D’autres acteurs sont plus positifs.

L’absence de ministère du logement a provoqué des réactions diverses au sein des professions immobilières. Alors que beaucoup pariaient il y a encore quelques heures sur le nom du remplaçant d’Emmanuelle Cosse, il n’y aura finalement pas de ministre du logement.

Au ministère du logement et de l’habitat durable, on précise qu’Emmanuelle Cosse devrait laisser sa place à Richard Ferrand, même si les équipes ignoraient encore, peu après l’annonce du gouvernement, les périmètres précis du ministère.

Cette absence a mécontenté la FNAIM, qui est inquiète du symbole. « Déjà absent de la campagne présidentielle, le logement, premier poste des dépenses des ménages, est une préoccupation majeure de nos concitoyens. Or pour la première fois depuis de nombreuses années le thème du logement est totalement absent dans les attributions gouvernementales », indiquait la FNAIM dans un communiqué.

« Nous portions de nombreux espoirs dans ce nouveau gouvernement »

« Nous déplorons ainsi l’absence d’un Ministère voire d’un Secrétariat d’Etat dédié au logement dans la composition de ce gouvernement et espérons vivement que cette erreur sera réparée après les élections législatives », a précisé la FNAIM. L’organisation des professionnels de l’immobilier avait, le matin même, via son président Jean-François Buet, tempêté sur la prise de près de 400 décrets à la hâte, avant la fin du quinquennat qui vient de s’achever.

Suite à l’annonce du gouvernement, la fédération a regretté que le quinquennat qui vient de s’achever ait apporté de profondes modifications législatives et règlementaires « sans que les professionnels de l’immobilier n'aient été réellement consultés ou entendus »Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les loyers pourront augmenter de 1,05%

Au titre du premier trimestre 2018, l’augmentation de l’ IRL, indice de référence des loyers publié jeudi matin par l’INSEE, dépasse la barre des 1%, pour la deuxième fois consécutive.


Location : des réactions plutôt critiques au projet de loi ELAN

Les fédérations et associations professionnelles ont réagi à la présentation du projet de loi ELAN.


La SACVL, 1er producteur de miel lyonnais

null
Le bailleur appartenant à la ville de Lyon a produit en 2017 plus d’une tonne de miel. Mais son cas n’est pas unique : d’autres organismes ont également implanté des ruches au sein de leurs résidences.


Les grandes lignes du projet de loi ELAN

null
Le gouvernement examine mercredi en Conseil des ministres le projet de loi visant à libérer la construction de logements.


Vers une hausse assez soutenue des loyers en 2018

null
Olivier Dumas, responsable des statistiques à l’UNIS Lyon-Rhône, a fait état, à plusieurs reprises ce mois-ci, de l’état du marché locatif à Lyon et dans son agglomération.


Une réunion des propriétaires bailleurs à Lyon

null
L’UNIS Lyon-Rhône organisait ce mardi, dans le 3ème arrondissement, sa traditionnelle réunion des propriétaires bailleurs.


Lyon fait partie des villes où les loyers ont le plus augmenté en 2017

null
Si les loyers ont légèrement baissé en 2017 en France, la capitale des Gaules fait partie, avec Nice, des villes où les loyers ont le plus progressé l’an dernier. La hausse des loyers se poursuit en ce début 2018.


Les loyers à Lyon et dans son agglomération en février 2018

Clameur a fait état ce mardi sa note de conjoncture, qui relève une hausse des loyers à Lyon.


« Ce n’est pas en appauvrissant les uns que l’on enrichit les autres»

null
Victor-John Vial-Voiron est président de l’UNPI Rhône-Alpes et de l’UNPI du Rhône.


AirBnb : des changements s’opèrent ce jeudi à Lyon

A partir de ce 1er février, une nouvelle réglementation s’applique.


SACVL : la notation reste stable pour S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s Global Ratings a confirmé la note de référence à long terme « A » de la société anonyme de construction de la Ville de Lyon (SACVL).


La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.


Lyon : un marché immobilier sous tension

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM dressait lundi un bilan de l’année immobilière, dans la Métropole de Lyon et le département du Rhône. L’activité a été forte sur l’année écoulée.


L’indice de référence des loyers repasse la barre des 1%

L’IRL a augmenté de 1.05% selon les données publiées vendredi par l’INSEE.


« Considérer que l’immobilier est une rente est une grave erreur »

null
Jean-François Buet est le président de la FNAIM. Avant de laisser sa place à la fin du mois à Jean-Marc Torrollion, au terme d’un mandat de 5 ans, nous évoquons avec lui l’adoption de la loi de finances 2018, et son impact sur l’immobilier.