Un procédé inadmissible et méprisant !

TRIBUNE - Jean-François BUET, Président de la FNAIM, évoque les 400 décrets pris, selon lui, "à la hâte", à la fin du quinquennat.

C'est arrivé ces derniers jours, alors que la France venait de voter et d'élire un nouveau Président de la République, alors que naissait dans le pays un espoir de renouveau, des mœurs politiques, des méthodes de gouvernement, des idées.

Plus de 400 décrets ont été pris en fin de semaine dernière à la hâte durant les ultimes heures d’un quinquennat à bout de souffle, touchant pour nombre d’entre eux à la vie quotidienne des ménages et à leur logement en particulier ! Comment peut-on imaginer que notre administration soit capable de telles manœuvres indignes de notre démocratie !

Ces décrets ont été pris sans aucune concertation avec les organisations représentatives des professionnels ou et des consommateurs, ou au mépris d'avis négatifs déjà formulés.

Deux illustrations, qui en disent long: un texte d'application de la loi Royal pour la croissance verte, fixant les modalités de la rénovation embarquée, et un décret consécutif à la loi pour l'égalité et la citoyenneté (PLEC) du 27 janvier 2017. Le premier concerne tous les copropriétaires (...). Le second décret réorganise de fond en comble le Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières qui encadre et contrôle les agents immobiliers et les administrateurs de biens, professionnels au service de trois Français sur quatre. (...)

Comment de tels textes ont pu être rédigés et signés de la main des ministres compétents, dont la ministre en charge du logement, dans le secret de leur cabinet ?

Outre que ces textes seront évidemment remis en question par ceux qu'ils concernent, qui en appelleront dans les semaines qui viennent au nouveau gouvernement, c'est la procédure qui est condamnable. Derrière cette pratique singulière qui consiste à règlementer à la va-vite dans les dernières heures d’un quinquennat, on sent la mésestime portée par les décideurs publics tant aux professionnels qu'aux ménages. Cette attitude est d'un autre âge. (...)

Les professionnels de l’immobilier et du logement n'entendent pas qu'on les humilie plus longtemps. Dans les cinq années qui viennent, ils souhaitent être des acteurs respectés et écoutés des pouvoirs publics pour la réussite d'une politique du logement pragmatique et réaliste.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Trottinettes électriques en libre-service : Dott et Tier désignés à Lyon

Un appel à projet avait été lancé en mai pour proposer un droit exclusif à deux entreprises d’opérer à Lyon.


La Métropole de Lyon réunit son deuxième Conseil

Le nouveau conseil de la Métropole de Lyon se réunit notamment pour un plan de soutien exceptionnel au secteur médico-social, la cité internationale de la gastronomie de Lyon et la ZFE.


Perte de 15.800 emplois dans le secteur privé en juin, selon ADP

Le rapport national sur l’emploi en France d’ADP® montre que le commerce, les services aux entreprises et l’industrie sont les secteurs les plus touchés.


Les dépenses dans la construction ont stagné en Suisse en 2019

L’office fédéral de la statistique a publié ce matin les résultats provisoires de l’enquête suisse sur la statistique de la construction en 2019.


L’Epora a accompagné la reprise des chantiers

Les actions de l’établissement pour accompagner la reprise ont été présentées il y a une semaine au conseil d’administration.


Emmanuelle Wargon en visite à Lyon

La ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement est à Lyon pour visiter des solutions d’hébergement et de relogement.


Une première émission obligataire durable réussie pour l’AFL

La banque des collectivités locales a levé 500 millions d’euros sur les marchés en lançant cette première émission obligataire.


Chute de la demande placée d’immobilier de bureaux à Lyon au 1er semestre

Conséquence directe de la crise du Covid-19 : moins de 100.000 m² ont été placés au titre du premier semestre, contre 223.000 m² l’an dernier.


Lyon-Turin: un contrat de 220 millions d’euros pour Vinci

Le groupe va réaliser 4 puits de ventilation de 500 mètres de profondeur chacun, de galeries et de 7 cavernes.


Un vœu de l’exécutif régional pour un soutien au Lyon-Turin

La Région a adopté ce vœu de l’exécutif « appelant à la responsabilité pour soutenir largement le projet ».


Béatrice Vessiller devient vice-présidente de la Métropole en charge de l’urbanisme


Les délégations des vice-présidents de la Métropole de Lyon ont été dévoilées ce jour. Renaud Payre est lui délégué à l’Habitat, au Logement social et à la Politique de la ville.


Gaël Perdriau reste président de Saint-Etienne Métropole

Celui qui a été réélu maire de Saint-Étienne il y a quelques jours a également été réélu président de la métropole stéphanoise. Celle-ci comptera 19 vice-présidents.


La FFB presse le nouveau gouvernement pour un plan de relance

La fédération française du bâtiment a appelé à un plan de relance « au plus vite » pour le secteur.


La Cité de la gastronomie de Lyon ne rouvrira pas


Implantée dans le grand Hôtel-Dieu de Lyon, celle-ci n’a pas pu se relever de la fermeture liée à l’épidémie de Covid-19.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.