Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : vers une baisse de la fiscalité

Le président de la Métropole du Grand Lyon, David Kimelfeld, va faire cette proposition fin janvier au prochain Conseil de l'institution.

Le 17 septembre dernier, une mission d’information et d’évaluation sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) avait été créée lors du Conseil de la Métropole, et ce afin de “permettre d’éclairer et, le cas échéant, de formuler des propositions, dont le budget 2019 pourrait tenir compte”. Cette mission TEOM, demandée par le groupe Les Républicains, acceptée par David Kimelfeld et mise en place le 4 octobre dernier pour une durée de 2 mois, était composée de 19 élus représentant l’ensemble des groupes politiques de la collectivité.

Le président de la Métropole, David Kimelfeld, a reçu le rapport de cette mission. En remerciant les élus qui ont participé aux travaux « pour la grande qualité de ce rapport et des propositions qu’il contient », l’élu a indiqué vouloir proposer aux élus de la collectivité, lors du Conseil du 28 janvier prochain, de voter une baisse du taux de cette taxe payée par chaque foyer du territoire.

Améliorer la lisibilité

Cette baisse de fiscalité sera examinée par les élus dans le cadre du vote du budget primitif 2019 comme toutes les taxes perçues par la collectivité. Outre cette baisse de la taxe sur le ramassage et le traitement des ordures ménagères, il veut par ailleurs mettre en oeuvre les propositions de la mission afin « d’améliorer la lisibilité et la transparence des modalités de calcul du montant de la TEOM et de lever ainsi l’insécurité juridique structurelle dans laquelle se trouvent les collectivités locales pour fixer leur montant et leurs taux de TEOM », précise la Métropole dans un communiqué.

Pour David Kimelfeld, « grâce au travail de la mission, nous allons désormais disposer d’un cadre juridique beaucoup plus sûr mais aussi et surtout poursuivre et développer un service de collecte et de traitement des déchets ménagers encore plus performant. Nous avons défini des objectifs ambitieux à atteindre d’ici 2025 pour améliorer le tri des déchets et augmenter la valorisation matière. Nous venons d’adopter le programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA) pour la période 2019-2024 avec comme objectif de diminuer, à la source, les quantités de déchets et d’en limiter la nocivité. Ces objectifs seront tenus car la prévention, la réduction, le tri des déchets et plus largement l’économie circulaire constituent un axe fort de notre politique en faveur de la transition environnementale. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : vers une baisse de la fiscalité

Le président de la Métropole du Grand Lyon, David Kimelfeld, va faire cette proposition fin janvier au prochain Conseil de l’institution.


La suppression totale de la taxe d’habitation reste en ligne de mire

Le ministre de l’Economie a réaffirmé vouloir aller au bout de la suppression de la taxe d’habitation, tout en indiquant que la question de son maintien pour les plus riches pourrait faire partie du futur grand débat.


ISF et IFI : perseverare diabolicum

TRIBUNE –  Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, évoque les nombreuses problématiques en matière de fiscalité.


Une hausse de 11,71% des taxes foncières sur 5 ans

L’observatoire des taxes foncières de l’Union nationale de la propriété immobilière fait état d’un ralentissement de la hausse de la taxe foncière. Elle craint malgré tout que les collectivités, du fait de la baisse de la taxe d’habitation, n’augmentent d’autres taxes.


Prélèvement à la source : la CAPEB demande une indemnisation de l’État

La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment indique ne pas vouloir réaliser le travail de l’État, et demande, face au surcroit de formalité une indemnisation.


TEOM de la Métropole de Lyon: les républicains demandent une mission

Les élus de droite ont demandé une mission d’information et d’évaluation sur la gestion de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.


L’Assemblée générale de l’UNPI sous le signe de la loi ELAN

L’UNPI Métropole de Lyon et Rhône a tenu samedi son assemblée générale à Lyon, dans le deuxième arrondissement, en présence de Pierre Hautus, directeur de l’union nationale des propriétaires immobiliers.


« Nous voulons un moratoire sur la totalité de la fiscalité locale »

null
Pierre Hautus, directeur de l’Union nationale des propriétaires immobiliers, était présent ce samedi lors de l’assemblée générale de l’UNPI Lyon Métropole et Rhône. Nous évoquons avec lui les diverses problématiques des propriétaires, et notamment celles découlant du projet de loi ELAN.


La taxe d’habitation maintenue pour les résidences secondaires ?

Les déclarations du ministre de l’Economie, Bruno le Maire, laissent penser que celle-ci pourrait être maintenue à l’horizon 2021.


Nouvelle date limite pour l’IFI

Un délai supplémentaire pour les contribuables redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) a été octroyé par la Direction générale des finances publiques.


La Cour des comptes épingle les dispositifs d’aides Scellier et Pinel

Selon l’institution, l’impact économique des aides fiscales à l’investissement locatif s’avère limité.


La FNAIM salue l’absence de projet d’augmentation de la taxe foncière

La FNAIM, par le biais de son président, Jean-Marc Torrollion, a salué favorablement la décision de ne pas compenser la fin de la taxe d’habitation par une augmentation de la taxe foncière.


La taxe foncière ne sera pas calculée en fonction des revenus

Le Premier ministre a démenti mardi matin l’idée selon laquelle la taxe foncière pour être calculée en fonction des revenus des propriétaires.


Taxe d’habitation : vers des taux stables en 2018 dans la Métropole de Lyon

La Métropole de Lyon, qui votera lundi son budget pour l’année en cours, laissera inchangé son taux de taxe d’habitation.


Macron fixe le cap d’une suppression de la taxe d’habitation à horizon 2020

Emmanuel Macron a signé samedi 3 lois, dont la loi de finances 2018, qui entérine plusieurs dispositions majeures, comme la baisse de la taxe d’habitation. Il a évoqué une réforme aboutissant à une suppression de cette dernière à horizon 2020.