Point d’étape pour Ecoréno’v

Les 36 partenaires de ce dispositif d’aide à la rénovation énergétique des logements réalisaient ce jeudi un point d’étape à l’Hôtel de Métropole de Lyon.

Les 36 partenaires d’Ecoreno’v réalisaient ce jeudi un point d’étape à l’Hôtel de Métropole de Lyon. Un bilan de ce dispositif d’aide à la rénovation énergétique des logements lancée par la collectivité en 2015 a été présenté. Au total, ce sont 7.857 logements qui ont été rénovés pour un montant de près de 130 millions d’euros pour les entreprises locales. La Métropole précise que des travaux d’écorénovation sont programmés d’ici la fin de l’année pour au moins 10.000 logements supplémentaires, dont 8.000 logements privés et plus de 2.000 logements sociaux.

David Kimelfeld a ouvert ce comité de suivi d’Ecoreno’v et s’est félicité des résultats de la plateforme. « Nous avions consacré dans un premier temps un budget de 30 M€ à ce programme. Face à son succès, nous avons décidé de rajouter 20 millions d’euros supplémentaires jusqu’à la fin du mandat. Au vu de l’urgence climatique et sociale, nous devons encore intensifier nos efforts en la matière. Dans le cadre du futur Plan Climat, notre objectif est donc d’augmenter encore plus notre investissement afin de permettre, notamment aux ménages les plus fragiles, de réduire leur facture énergétique dont on sait qu’elle pèse lourdement sur leur budget. Notre ambition pour 2030 : aider à la rénovation de 100 000 logements, en ciblant 2/3 des ménages en précarité énergétique», a-t-il indiqué.

Les ménages modestes peuvent recevoir des aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et de la Métropole, en plus des subventions accordés par Ecoreno’v. Des subventions supplémentaires sont octroyées pour l’utilisation de matériaux biosourcés.

Philippe Pelletier, président du plan bâtiment durable, grand témoin de cette journée, a apporté son soutien à la démarche de la Métropole de Lyon et a salué la pertinence du dispositif Ecoreno’v : « l’accompagnement des ménages, la mise en place de dispositifs incitatifs dédiés et la démarche partenariale engagée avec les acteurs de la rénovation sont les fondamentaux d’une politique ambitieuse, ce que réussit pleinement la Métropole de Lyon. Je suis heureux d’y apporter le soutien du Plan Bâtiment Durable et de faire connaitre cette initiative le plus largement possible ». Lancé en janvier 2009 par les pouvoirs publics, le plan Bâtiment Durable fédère un large réseau d’acteurs du bâtiment et de l’immobilier autour d’une mission commune, à savoir favoriser l’atteinte des objectifs d’efficacité énergétique et environnementale de ce secteur.

Aux côtés du plan bâtiment durable, 3 nouveaux partenaires ont signé la charte Ecoreno’v, à savoir la Chambre des Notaires du Rhône, l’association « Architectes de la Rénovation », et l’association « Toits en Transition ». Ils s’ajoutent ainsi les 36 partenaires déjà signataires.

Certaines communes ont aussi fait le choix de soutenir ce dispositif sur leur territoire, et leurs actions ont fortement contribué à la réussite d’Ecoreno’v. Pour Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de la rénovation de l’habitat, «nous devons poursuivre cette dynamique collective : nos concitoyens sont gagnants en confort d’hiver et d’été, en maitrise des charges et en qualité de leur bâti. Quand l’action publique et les préoccupations des citoyens et des professionnels se rejoignent, tout le monde y gagne. C’est aussi bénéfique pour la planète car il y a moins d’émissions de gaz à effet de serre, moins de consommations d’énergie et de pollution due au chauffage ou à la climatisation ! ».

7.857 logements financés

Au sein des 7.857 logements financés, on trouve 5.198 logements privés essentiellement en copropriété. Ils représentent plus de 82 millions d’euros de travaux et honoraires et près de 14 millions d’euros de subvention de la Métropole. 2.659 logements sociaux ont en outre été financés depuis 2015. Ce sont près de 46 millions d’euros de travaux énergétiques et près de 5.8 millions d’€ de subvention de la Métropole.

On rappelle que le montant des subventions Ecoreno’v s’élève à 2.000 € pour des travaux réduisant de 35% les consommation d’énergie et à 3.500 € pour des travaux BBC (Bâtiment Basse Consommation).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’été, période de chantiers pour les collèges de la Métropole

La Métropole de Lyon met à profit la période estivale pour faire avancer un certain nombre de chantiers sur son territoire, notamment en ce qui concerne les collèges.


DPE : performances diverses au sein des villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

NamR a classé les villes les mieux classées en Auvergne-Rhône-Alpes en matière de performance énergétique.


Plattard présente sa démarche RSE

Le groupe a dévoilé sa démarche de responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) et dévoilé sa nouvelle feuille de route pour 2022/2026.


La Ville de Lyon impose des mesures de sobriété énergétique aux commerçants

Les portes des magasins ne pourront plus rester ouvertes lorsque la climatisation fonctionne.


Le chantier de réhabilitation des universités des quais Berthelot livré

Les bâtiments du site universitaire des quais ont fait l’objet d’un vaste programme de réhabilitation depuis 2014.


Une carte en ligne pour trouver les lieux frais de la Métropole

Face aux phénomènes d’ilots de chaleur urbains, la Métropole s’est dotée d’une carte listant les lieux de fraicheur.


Le «Booster du réemploi» récemment lancé en Auvergne-Rhône-Alpes

Différents acteurs se sont réunis il y a une dizaine de jours à la Confluence à Lyon pour le lancement de cette démarche visant à accroitre l’utilisation de matériaux de réemploi dans les chantiers.


Lyon retenue dans les 100 villes européennes climatiquement neutres en 2030

La Commission européenne a retenu la ville au sein de ce programme visant à la neutralité carbone. Toutefois, l’opposition regrette l’absence de candidature de la Métropole.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.


La Métropole de Lyon promeut l’utilisation de la prime Air-Bois

nullCe dispositif vise à accompagner financièrement les ménages souhaitant renouveler leur appareil de chauffage à bois non-performant. La collectivité a récemment triplé le montant de la prime pour les foyers aux revenus les plus modestes.


Ecully : Alliade Habitat agit pour la végétalisation du quartier des Sources

nullAlliade Habitat agit pour la qualité de vie de ses locataires à travers cette végétalisation, que le bailleur entend opérer sur plusieurs de ses sites au sein de la Métropole.


La Ville de Lyon lance un appel à projet pour le « Chalet du parc »

Situé au coeur du parc de la Tête d’Or, cet édifice qui fut exploité en tant que restaurant et lieu de réception jusqu’en 2013 va faire l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt, afin de sélectionner un porteur de projet pour le rénover et lui redonner vie.


Le label R2S *** pour le Campus Région du numérique

Le vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche, à l’innovation, au numérique et aux fonds européens a reçu ce prix ce lundi.


Bruno Bernard et Grégory Doucet en déplacement au MIPIM

nullLes deux élus participeront, durant les prochains jours, à ce grand rendez-vous de l’immobilier.


Symbiote alerte sur des pertes d’environ 13.000 emplois

nullLe syndicat multi branches des industries et des opérateurs de la transition énergétique a fait part de licenciements massifs depuis 6 mois avec une estimation de pertes d’environ 13.000 emplois. Il a adressé en ce sens une lettre ouverte au ministère.