Un nouveau plus bas pour les taux au 2ème trimestre 2019

Les taux des prêts immobilier du secteur concurrentiel se sont établis à 1.29% en moyenne, selon l’observatoire CSA/Crédit Logement.

Les taux des crédits immobiliers ont de nouveau reculé au deuxième trimestre, selon la dernière étude de l’observatoire CSA/Crédit Logement. Hors assurance et coût des sûretés, ils ont en effet reculé à 1.29% en moyenne, contre 1.41% au 1er trimestre 2019. Ce niveau s’avère être en deçà du plancher de l’automne 2016, qui s’établissait à 1.35 % (voire 1.33 % en novembre 2016).

Les taux sont en outre tombés sous le rythme de l’inflation depuis le mois de juin 2018, soit une situation « inédite depuis la Libération », note Crédit Logement. « Car si au début des années 50, puis en 1958 ou en 1974, ces taux d’intérêt s’étaient établis sous l’inflation, ce n’était pas en raison de leur faiblesse, mais parce que les prix augmentaient alors de plus de 10 % par an », rappelle l’observatoire.

Une production déformée sur les prêts longs

Ce dernier rappelle que ces bas taux des crédits immobiliers s’expliquent par « l’abondance de liquidités et de ressources d’épargne bon marché », ainsi que par « l’impact de la politique monétaire suivie par la BCE». « Ainsi en s’établissant à 1.25 % en juin 2019, les taux des crédits immobiliers étaient 4 fois et demi moindres qu’au début des années 2000 … et 11 fois moins élevés qu’à la fin des années 80 ! », note l’observatoire.

L’observatoire note que cette amélioration des conditions de crédit n’aurait pas, à elle seule, permis la réalisation des projets immobiliers d’une large partie de la demande, notamment celle des ménages jeunes et modestes, « si dans le même temps les établissements bancaires n’avaient pas allégé leurs exigences à l’égard des taux d’apport personnel des emprunteurs ». La durée des prêts s’est aussi allégée. La production s’est déformée vers les prêts les plus longs, avec la part des prêts à 25 ans et plus s’élevant à 42.3 % en juin 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : des signes d’affaiblissement du marché

nullSelon les chiffres de la Banque de France, les taux de crédit à l’habitat sont au plus haut. Ceux de Crédit Logement / CSA font état d’un nombre de prêts accordés qui s’est affaibli.


BCE : la remontée des taux est dans les tuyaux

La Banque centrale européenne a annoncé jeudi qu’elle comptait relever ses taux de 25 points de base le mois prochain.


La production de crédit en avril avoisinait ses plus hauts niveaux sur 5 ans

C’est ce qu’a révélé la Banque de France dans son son dernier point mensuel portant sur les crédits aux particuliers.


La hausse des taux s’accélère, le nombre de prêts accordés s’affaiblit

Les taux de crédit immobilier poursuivent leur remontée, notent les courtiers en crédit immobilier. L’observatoire CSA/Crédit Logement a, lui, dévoilé ses statistiques au titre du mois de mai, qui confirme ce mouvement de hausse.


« L’ère des taux très très faibles est certainement révolue»

C’est ce qu’a indiqué le directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, Daniel Karyotis, à l’occasion de la présentation des résultats 2021 de l’établissement.


Les taux de crédit immobilier en forte hausse

nullC’est ce qu’a indiqué ce mardi l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


Production de crédit immobilier au plus haut, à 274 milliards d’euros en 2021

La Banque de France a fait part ce vendredi de son point mensuel sur les crédits aux particuliers. Si elle s’affiche encore, sur un an, en hausse par rapport à 2020, la production a faibli en fin d’année. Une possible hausse des taux de la part de la BCE pourrait impacter le marché du crédit en 2022.


Le nombre de prêts accordés en baisse, selon CSA/Crédit Logement

En janvier 2022, le taux moyen des crédits du secteur concurrentiel s’est établi à 1.07%.


Net rebond des taux de crédit immobilier

Les courtiers en crédit immobilier font état, en ce début de mois, d’une hausse de 10 à 15 points de base des taux, une conséquence logique des récents mouvements sur les marchés de taux.


Crédit immobilier: Crédit Logement prévoit une légère hausse des taux en 2022

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait part jeudi de son bilan du quatrième trimestre 2021 et de l’ensemble de l’année en matière de prêts à l’habitat.


Crédit immobilier : des taux stables, mais des craintes sur le financement

nullLa Banque de France a fait part de ses chiffres mensuels sur le crédit à l’habitat, toujours dynamiques à fin novembre. Les courtiers craignent, eux, un impact des nouvelles normes HCSF sur le financement.


Hausse des taux et ralentissement de la production de crédit

La Banque de France a fait part de sa note mensuelle sur les crédits aux particuliers. Selon les courtiers, les banques ont entamé le relèvement de leurs grilles au titre du mois de novembre.


Les recommandations du HCSF deviendront une norme contraignantes en 2022

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce mardi. Il a adopté une décision juridiquement contraignante, comme il l’avait annoncé en décembre dernier.


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.