Selon la CAPEB, les travaux d’accessibilité sont plus que jamais nécessaires

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, les travaux d’accessibilité pour sécuriser les seniors en perte d’autonomie sont encore plus nécessaires avec la Covid-19.

La CAPEB Rhône et Grand Lyon promeut l’adaptation des logements aux seniors en perte d’autonomie. La confédération des petites entreprises du bâtiment rappelle que la France compte près de 10 millions de personnes de plus de 70 ans. Aussi, « favoriser le maintien des personnes âgées et éviter leur hospitalisation hors covid est aujourd’hui devenue une évidence », note l’organisation qui signale que seuls 6% des logements sont adaptés aux seniors en perte d’autonomie et que chaque année. Ceci se traduit par des accidents, avec 450.000 chutes répertoriées dont 81% à domicile.

L’organisation note que quelques changements et travaux suffisent à rendre les logements plus sûrs, des aménagements à faire effectuer en toute sécurité par des professionnels. La CAPEB note qu’il est aisé de vérifier le sérieux, et à assortir de quelques règles de sécurité. Elle émet donc des recommandations. Elle conseille ainsi de toujours et exclusivement faire appel à un professionnel : « faire entrer quelqu’un chez une personne vulnérable n’est pas anodin et demande de prendre quelques précautions pour garantir sa sécurité », note la CAPEB.

Chaque année, près d'une personne sur trois, âgée de plus de 65 ans, est victime d'une chute. Plusieurs causes sont possibles mais ce sont surtout les problèmes de santé comme la baisse de la vue, l’ostéoporose, les troubles de l'équilibre ou les malaises qui provoquent des chutes.

Quelques préceptes simples

Chacun peut ainsi appliquer quelques simples préceptes comme l’amélioration de la circulation en enlevant par exemple plantes, tapis, fils électriques ou du téléphone… Ceci peut aussi passer par la suppression des glissades en recouvrant les zones à risques (carrelage et parquets vitrifiés) de revêtements antidérapants, l’augmentation des points d’appui en installant rampes, poignées ou barres d’appui partout où l’on en ressent le besoin (couloirs, salles de bains, escaliers...).

Pour toutes les autres améliorations plus complexes (devis comme réalisations), la CAPEB Rhône et Grand Lyon insiste là sur la nécessité de faire appel à des artisans et entreprises agréées. De grands principes sont absolument à suivre : il faut ainsi contacter directement des professionnels ayant pignon sur rue et faire jouer la concurrence, se méfier de tout démarchage à domicile et ne pas répondre à toute sollicitation directe.

Il faut également exiger la preuve que l’entreprise retenue est à jour de ses différentes obligations avec attestations d’assurances et qualifications, et vérifier son niveau de certification et si elle bénéficie bien du label Handibat, le seul à garantir que les entreprises et artisans sont réellement formés aux normes de construction et au confort d’usage pour les personnes à mobilité réduite.

Différents métiers

Tous les lieux sont concernés : salon, chambres, mais aussi pièces techniques comme la salle de bains et la cuisine ou extérieurs, du balcon aux terrasses et jardins. Cependant, pour être couverts par les assurances en cas de nécessité, seuls les professionnels pourront intervenir. Les plombiers pourront intervenir pour transformer baignoires en douches à l’italienne et poser WC à la hauteur adaptée, et les électriciens pour placer à hauteur prises électriques, installer domotique, monte-escaliers et adapter l’éclairage . Les menuisiers – plaquistes pourront eux travailler pour élargir les passages, les carreleurs-soliers pour poser sols ou nez-de-marche antidérapants, et les peintres pour peintures relief ou à fort contraste, insérer des bandes noires. Il faudra faire appel à des paysagistes pour créer des pentes douces, et à de la maçonnerie pour élargir voire créer des passages.

« L’accès au logement est un enjeu sociétal majeur et un droit fondamental. Les artisans de l’organisation syndicale s’y préparent depuis plusieurs années en ayant été parmi les premiers à avoir été sensibilisés aux situations de handicap par des mises en situation lors de leurs formations que ce soit aux spécificités pour les PMR (Handibat), ou pour monter les dossiers permettant de bénéficier des aides financières».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Région a lancé son plan de soutien aux étudiants et aux jeunes

null
Ce plan vise à garantir une protection sanitaire au monde étudiant, apporter un soutien alimentaire et psychologique aux étudiants, et accompagner la jeunesse vers l’emploi.


247.323 logements rénovés grâce à l’Anah en 2020

null
L’agence nationale de l’habitat a enregistré une hausse de 58,8% des rénovations de logements l’an dernier. Et compte financer la rénovation de 600.000 logements en 2021.


La Métropole de Lyon a voté sa PPI 2021-2026

null
La programmation pluriannuelle des investissements totalise 3,6 milliards d’euros, dont 944,6 millions dédiés à l’urbanisme.


MaPrimeRénov’ élargie à tous les propriétaires

null
L’aide est désormais ouverte à tous les propriétaires occupants et tous les syndicats de copropriétaires.


La CAPEB reçue par la Métropole le 14 janvier sur la ZFE

La CAPEB Rhône et Grand Lyon sera reçue par la Métropole concernant la zone de faibles émissions, qui a été durcie au 1er janvier.


La CAPEB satisfaite de la qualification RGE «chantier par chantier»

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier de l’arrêté du 24 décembre 2020, une expérimentation est lancée pour deux ans afin de mettre en œuvre la qualification RGE « chantier par chantier ».


Ingénierie : le ralentissement impacte le secteur

Les sociétés d’ingénierie sont toujours impactées par le ralentissement économique, selon la dernière édition du baromètre économique de Syntec-Ingénierie.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Covid-19 : le secteur de la construction demande un arrêt temporaire des chantiers

Le secteur a alerté le gouvernement et demande un arrêt temporaire des chantiers afin de s’organiser.


L’indice IPEA en hausse de 0,2% au 4ème trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent dans la même mesure qu’au trimestre précédent. Cette parution intervient quelques jours après celle du climat des affaires dans le bâtiment, ressorti stable à un haut niveau.


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.