Hausse de MaPrimeRénov’ : une mesure en trompe l’œil pour la CAPEB

Le gouvernement avait annoncé en cours de semaine dernière une augmentation pour les pompes à chaleur et chaudières biomasse.

Le Premier Ministre avait annoncé le 16 mars dernier un plan de Résilience. Celui-ci comprenait notamment plusieurs mesures impactant le remplacement des systèmes de chauffage dans l’habitat. L’objectif était d’accélérer la politique de réduction de la dépendance aux énergies fossiles.

Le gouvernement a ainsi annoncé une augmentation de 1.000€, à partir du 15 avril prochain et jusqu’à la fin de l’année 2022, de l’aide MaPrimeRénov’ pour l’installation d’un système de chauffage renouvelable de type pompes à chaleur (y compris hybrides) ou chaudières biomasse.

Celle-ci a toutefois été accueillie tièdement par la confédération des petites entreprises du bâtiment. Car ci celle-ci « est une mesure qui facialement est positive, la CAPEB considère, sauf évolution, que cette aide supplémentaire est en trompe-l’œil vis-à-vis du reste à charge pour les ménages les plus modestes ».

Cette mesure, aussi bénéfique soit-elle, intervient en effet, selon l’organisation, « dans un contexte où le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) est fortement impacté par un effet déflationniste en ce début de 5ème Période, dissuadant bon nombre d’obligés à porter à partir du 1er avril prochain les opérations Coup de Pouce Chauffage qui permettent de bonifier les travaux de remplacement d’une ancienne chaudière individuelle au charbon, au fioul ou au gaz par des systèmes fonctionnant aux énergies renouvelables (biomasse, solaire, thermodynamique) ». Et la CAPEB rappelle qu’à ce jour, aucun des grands obligés, à l’exception d’EDF, n’a décidé de porter l’offre « Coup de Pouce Chauffage ».

« Or, si l’aide Coup de Pouce Chauffage n’est pas mobilisable pour l’installation d’une pompe à chaleur à 12 000 €, le reste à charge pour les ménages les plus modestes s’élèvera, à compter du 1er avril prochain, à 7 000 € en intégrant l’augmentation de 1 000 €, et non 4 000 € comme aujourd’hui, ce qui inévitablement conduira les particuliers à se détourner de ce type de travaux. Aussi et afin que l’aide supplémentaire décidée par le Gouvernement soit efficace, la CAPEB considère que des mesures urgentes doivent être prises pour que les offres Coup de Pouce CEE restent attractives au vu du cours actuel des CEE sur le marché, pour pouvoir être portées par les acteurs du dispositif des CEE. Sans quoi, le secteur sera confronté à un arrêt brutal des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements. Avec à la clef un désintérêt des entreprises artisanales du bâtiment des dispositifs d’incitation.»

La CAPEB s’étonne en outre, en ce qui concerne le report de la suppression de l’aide MaPrimeRénov’ au 1er janvier 2023 pour l’installation de nouvelles chaudières au gaz, qu’une telle mesure n’ait pas été concertée avec les acteurs de la filière concernée.

La confédération rappelle, une nouvelle fois, qu’il est primordial de renforcer la visibilité des aides CEE et de MaPrimeRénov’, ce qui ne peut se faire qu’en assurant une meilleure stabilité de ces deux dispositifs essentiels.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La confiance des ménages et des acteurs du BTP se dégrade

L’INSEE a fait part ce mercredi de son indice de confiance des ménages, après avoir publié la veille son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière et celle dans l’artisanat du bâtiment.


La Métropole de Lyon réaffirme son soutien aux Worldskills

nullLa collectivité a annoncé son soutien plein et entier à cet événement. Elle regrette l’absence d’engagement de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Hausse de MaPrimeRénov’ : une mesure en trompe l’œil pour la CAPEB

Le gouvernement avait annoncé en cours de semaine dernière une augmentation pour les pompes à chaleur et chaudières biomasse.


Le Plan Résilience, un signal « à amplifier rapidement », selon la FFB

La fédération française du bâtiment a fait part de sa réaction suite au plan présenté mercredi par le Premier ministre. Pour elle, il s’agit d’un premier signal pour le BTP à rapidement amplifier.


Symbiote alerte sur des pertes d’environ 13.000 emplois

nullLe syndicat multi branches des industries et des opérateurs de la transition énergétique a fait part de licenciements massifs depuis 6 mois avec une estimation de pertes d’environ 13.000 emplois. Il a adressé en ce sens une lettre ouverte au ministère.


L’Anah a financé la rénovation de 751.646 logements en 2021

MaPrimeRénov’ a notamment rencontré le succès, avec 764.732 dossiers déposés en 2021 et 644.073 primes accordées, soit 2,06 milliards d’aides distribuées.


« Nous avons un méta projet, le projet de la ‘Métropole harmonieuse’ »

nullOlivier Bianchi est maire de Clermont Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Nous évoquons avec lui la méthode qui a permis de mettre au point et voter en décembre une programmation pluriannuelle des investissement sur 10 ans. Nous échangeons plus largement, avec lui, sur l’organisation de la 4e Métropole d’Auvergne-Rhône-Alpes, et les enjeux de celle-ci.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


Rebond des ventes du commerce, difficultés de recrutement chez les artisans

L’INSEE a fait part cette semaine de plusieurs statistiques attestant du rebond de l’activité.


Emmanuelle Wargon promeut un modèle durable pour les maisons individuelles

nullLa ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé jeudi ses priorités lors du discours de clôture de l’opération « Habiter la France de demain ». Mais ses propos sur la place de la maison individuelle ont été vivement commentés, l’obligeant à répondre vendredi aux critiques des fédérations.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


MaPrimeRénov’ devient accessible aux bailleurs


Ceci va permettre aux propriétaires bailleurs de déposer leur demande d’aides pour tous les travaux éligibles réalisés depuis le 1er octobre 2020.


La FFB et la ministre chargée du logement satisfaites du succès de Maprimerénov’

nullEmmanuelle Wargon a, lors du congrès national de la FFB, évoqué les derniers chiffres très positifs du dispositif, et les ambitions du gouvernement en matière de rénovation. Elle a également appelé qu’un nouvel accompagnement allait arriver en 2022.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.