Pour Century 21, la baisse des prix de l’immobilier a commencé

Selon Century 21, les prix de l’immobilier ont reculé de 2.7% au troisième trimestre, avec des baisses ressenties de façon différente suivant les régions de France.

Les prix de l’immobilier ont reculé au troisième trimestre, pour la première fois depuis trois ans. Selon le baromètre de Century21, repris par Le Figaro et BFM Business, les chiffres pour les mois de juillet à septembre sont largement orientés à la baisse, avec des prix en repli de 2.7% en moyenne, à 2621 euros le mètre carré. Dans certaines régions, la baisse est pour le moins spectaculaire : -9.7% par exemple en Bourgogne, -5.4% dans le Centre, -4.4% en Lorraine et -3.7% en PACA. D’autres ne sont, pour l’heure pas concernées par la baisse des prix, comme Rhône-Alpes ou l’Ile de France.

Paris continue à faire jeu à part: le mètre carré y a encore progressé de 2,3 %. Mais pour Century 21, le phénomène pourrait s’inverser. Les transactions ont en effet reculé de 4 % et il faut 11 jours de plus pour vendre son logement. Soit une augmentation des délais bien plus sensible à Paris qu’en France, où les prix n’ont augmenté que de 3 jours à 88 jours, contre 85 jours l'année dernière à la même période. Côté transactions, la baisse atteint 11% si l'on compare le troisième trimestre 2011 à la même période de 2010. Century 21 prévoit par conséquent 650.000 à 700.000 logements vendus cette année, contre 800.000 en 2010.

Une baisse des prix des maisons plus sensible

Dans le type de biens aussi, la baisse est à géométrie variable. On notera ainsi que les prix des maisons ont plus baissé (-4%) que le prix des appartements (-0.8%). Un fait qui confirme la moindre dynamique du secteur des maisons individuelles, confirmé récemment par la baisse de la construction annoncé par l’Union des maisons françaises en août.

La hausse des taux d’intérêt a eu un impact certain sur le marché, avec des taux qui sont remontés à 3.89%, selon les chiffres publiés hier par Crédit Logement. Cette hausse des taux s’est particulièrement faite sentir chez les primo-accédants de moins de 40 ans, dont les prix ont reculé de 18%, mais aussi chez les CSP+ les moins favorisées, comme les employés, les ouvriers, et les cadres moyens.
» Pour la FNAIM, les prix sont encore à la hausse






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

la bulle immobiliere, j’aurai été fier d’être resté locataire.

C’est le début de la descente enfer

Signaler un abus

patience patience chers achet eurs: regardez la chute des prix, et si vous etes pressés, negocier a mort pour limliter la casse!

ne croyez pas les AI quii font croire que le ptz va etre supprimer. Le gvt ne va pas le supprimer car sinon l’immo est mort

Signaler un abus

Faites jouer la concurrence entre AI: ne crpoyez pas leur premieres paroles car les AI testent votre naiveté et votre caapcité a etre un pigeon. Si le brin vos interesse et si vous etres pressés a acheter, alors faites une offre a moins 20% ferme! cest ca ou rien. Et sils sont pas contents, dites que vous allez voir dans une autre agence. POint!

vous verrez ,l’AI va vous courir apres!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


2021, année exceptionnelle pour l’immobilier selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a présenté lundi son bilan annuel du marché. Si l’année écoulée a été très bonne sur le front de l’activité, les prix, toujours en hausse, commencent à désolvabiliser certains ménages.


Un marché immobilier record en 2021, selon Laforêt

L’année écoulée a été très positive pour l’activité immobilière avec un record en termes de transactions. Selon le réseau d’agences franchisées, 2022 sera une année « entre menaces et opportunités ».


Le marché immobilier a bien résisté en 2021, selon la FNAIM

nullLa FNAIM a, quelques jours avant sa conférence de presse portant sur l’année 2021, révélé les principales tendances du millésime écoulé. Les prix sont toujours en forte hausse, avec toutefois des disparités suivant les territoires.


Marché immobilier : des signes de faiblesse selon Immonot

Selon le portail immobilier du groupe Notariat Services, quelques informations laissent penser que les ventes pourraient se dégrader et les prix reculer.


Immobilier : affaiblissement de la hausse des prix à Lyon

C’est ce que révèle le dernier baromètre mensuel LPI-Seloger.


Passoires thermiques : les ventes s’accélèrent dans les villes de la région

null
Seloger a récemment communiqué sur l’envolée des mises en vente de passoires énergétiques. Et notamment à Lyon et dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Les communes rurales face à une véritable « poussée haussière »

Depuis janvier, elles ont, selon Meilleurs Agents, vu leurs prix grimper de 7,4%, ce qui est près de 2,5 fois plus que les principales agglomérations.


Les prix toujours en nette hausse à Lyon selon LPI-Seloger

nullLe baromètre mesurant l’évolution des prix de l’immobilier fait état d’un affaiblissement de la demande. Les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes enregistrent toujours des hausses de prix toujours marquées.


Immobilier : vers un volume de ventes historiquement élevé en 2021

null
La FNAIM a dévoilé mardi sa note de conjoncture immobilière.


Les grandes villes moins attractives

nullC’est ce que révèle une enquête Harris Interactive divulguée par Century 21.


Immobilier : hausse de la demande, offre en baisse, et prix en hausse

nullLe réseau d’agences franchisées Laforêt a fait un point sur le marché immobilier. Comme les autres acteurs du marché, il constate une forte activité, qui se traduit par une chute de l’offre.


Les prix de l’immobilier atteignent des records et freinent l’activité

Century 21 a fait part ce lundi de son point trimestriel sur le marché français.


La hausse des prix des logements anciens perdure

Au deuxième trimestre 2021, les prix des logements anciens ont enregistré une hausse de 1,6% par rapport au premier trimestre, selon les indices Notaires-Insee publiés ce jeudi. En Île-de-France, les prix sont quasi-stables.


Les villes moyennes toujours prisées, selon Orpi

nullLe réseau d’agences a tiré un bilan de la saison d’été sur le marché immobilier.


Immobilier : des hausses de prix de plus de 10% à Valence, Chambéry et Vénissieux

nullLPI-Seloger a fait état de son baromètre mensuel. La hausse des prix est sensible au niveau national. C’est notamment le cas à Lyon et Clermont-Ferrand, ainsi que dans les villes moyennes d’Auvergne-Rhône-Alpes.