Hausse de la TVA sur les travaux : 10.000 emplois menacés ?

La CAPEB a indiqué ce matin qu’une hausse de la TVA de 5.5% à 7% pourrait provoquer la perte de 10.000 emplois dans le secteur du bâtiment.

La CAPEB alerte le gouvernement. La confédération regroupant des artisans et des petites entreprises du bâtiment craint la disparition de plus de 10.000 emplois, si d’aventure la TVA à 5.5% venait à passer à 7%, dans le cadre du nouveau plan de rigueur que prépare le gouvernement. En outre la confédération craint que cette mesure coûte « près d’un milliard d’euros » de chiffre d’affaires au secteur du bâtiment l’an prochain, selon une étude de la recherche économique de la CAPEB.

De ce fait, indique la confédération toute remise en question de la TVA à 5,5 % « poserait immédiatement la question d’une compensation par une baisse équivalente des charges sociales qui pèsent sur les entreprises du secteur », indique l’organisation, qui est confrontée à un ralentissement de la croissance du secteur. Celle-ci a d’ores et déjà ralenti dans le secteur, passant de 2,5 % au deuxième trimestre à 1.5% au troisième trimestre, et une croissance de +1 % envisagée en 2012.

« Une mesure injuste »

Patrick Liébus, Président de la CAPEB, déclare : « Le maintien de la TVA à 5,5 % est un élément essentiel à la croissance intérieure. Il est grand temps que nos élus comprennent que la TVA à taux réduit n’est et ne peut être considérée comme une niche fiscale. Deux raisons à cela : elle bénéficie à tous les Français et concerne tous les travaux de rénovation. Par son augmentation, le gouvernement instaurerait une mesure insensée et injuste, qui viendrait assécher les dernières sources de croissance» indique Patrick Liébus, Président de la CAPEB.

La confédération critique également la méthode adoptée par le gouvernement, qui n’a toujours pas rencontré les organisations professionnelles sur ces sujets. « A ce jour, je suis d’autant plus inquiet que les pouvoirs publics n’ont pas contacté la CAPEB pour envisager, avec ses représentants, les conséquences d’une telle décision, pour le moment relayée uniquement par voie de presse » indique Patrick Liébus, Président de la CAPEB .

La CAPEB rappelle en outre que l’activité artisanale, non délocalisable, et créée en cela des emplois pérennes en France, et participe en cela à l’alimentation des ressources de la protection sociale et des régimes sociaux.

» La TVA à 5.5% menacée
» Sarkozy annonce une croissance en baisse pour 2012






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nette hausse des taxes foncières sur 5 ans à Villeurbanne et Caluire

L’UNPI 69 a fait part ce mercredi, à l’occasion de la 16e édition de son observatoire des taxes foncières , des chiffres locaux d’évolution de celles-ci dans le Rhône et la région Auvergne-Rhône-Alpes.


Une hausse des taxes foncières de 4,7% dans les grandes villes

nullDans les 200 villes les plus peuplées de France, la hausse a, en 2022, approché les 5%, et a même été bien plus marquée dans certaines villes.


«Les gens ne peuvent plus payer des hausses exponentielles »

Christophe Demerson est le président de l’Union nationale des propriétaires. Nous commentons avec lui la 16ème édition de l’observatoire national des taxes foncières, marquée par une accélération de la hausse de celles-ci.


La CAPEB dévoile un livre blanc avec 3 grandes priorités

La confédération a dévoilé les grandes priorités des entreprises artisanales du bâtiment pour le prochain quinquennat.


Emmanuelle Wargon a précisé les contours du futur « Pinel+»

Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, a dévoilé jeudi les critères de qualité d’usage qui seront applicables au « Pinel + ».


Jean Castex valide les propositions de la commission Rebsamen

nullEn ouverture du congrès de l’USH, le Premier ministre a annoncé la compensation de l’exonération de TFPB, mais aussi une réforme du dispositif Cosse, un recensement des ressources foncières publiques, et la mise en place de contrats de relance du logement.


Réactions plutôt positives suite aux annonces de Jean Castex

La FFB et In’li ont réagi au discours du Premier ministre devant le congrès de l’USH.


Lyon acte une hausse de taxe d’habitation sur les résidences secondaires

null
Le conseil municipal de Lyon a voté plusieurs délibérations portant sur des ajustements fiscaux, dont la hausse du taux de la taxe d’habitation de 20% à 60% pour les résidences secondaires.


Un conseil de la Métropole de Lyon pour une erreur sur le taux de la TFPB

nullLes élus se sont réunis par visioconférence ce lundi, pour corriger une erreur sur les bases fiscales sur le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties. L’opposition a critiqué un « amateurisme » et « un manque de démocratie ».


Baisse de 1,29 milliard d’euros des impôts de production dans la région

La préfecture de Région a fait part des chiffres de baisse des impôts de production en région Auvergne-Rhône-Alpes dès cette année 2021.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.


Taxe d’habitation : le calendrier de la suppression maintenu

C’est ce qu’a indiqué vendredi le Premier ministre, Jean Castex, sur France 2. Cette mesure a été confirmée ce matin par le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, sur RMC et BFM.