Mort de Charles Delfante, le ‘penseur’ de la Part-Dieu

L’ex-urbaniste de la ville de Lyon est mort. Il avait dirigé le premier atelier d’urbanisme de la Ville de Lyon.
Le ‘penseur’ du quartier de la Part-Dieu, Charles Delfante, est mort. Le directeur du premier atelier d’urbanisme de la Ville de Lyon en septembre 1961 restera comme l’une des figures de l’urbanisme lyonnais des années 60 et 70, et surtout le concepteur du deuxième quartier d'affaires de France.
« Nous perdons une grande figure de l’urbanisme, qui a marqué Lyon de son empreinte » a réagi le maire de Lyon, Gérard Collomb, rappellant que « Charles Delfante fut l’un des précurseurs de la planification urbaine de notre agglomération ».

Un urbaniste de l'ère Pradel

« Grand amoureux de Lyon, il a poursuivi son action au service du développement cohérent de notre territoire pendant près de 30 ans. Il avait une conception juste et ambitieuse du rôle que devait avoir notre métropole dans la modernité » a indiqué l’édile lyonnais.

« C’est un grand constructeur qui disparaît, un architecte et urbaniste qui a profondément marqué le territoire de notre ville, et plus particulièrement le quartier de la Part Dieu. Il fut à l’origine de la construction de nombreux bâtiments à la Part Dieu et notamment de deux lieux culturels majeurs, l’auditorium de Lyon aux côtés d’Henri Pottier et la bibliothèque municipale de la Part-Dieu » a, pour sa part, rappelé Georges Kepenekian, l’adjoint au Maire de Lyon, délégué à la culture et au patrimoine. Michel Havard, le leader de l’opposition de droite à la ville de Lyon, a quant à lui souligné« la lucidité de ses analyses y compris sur les projets les plus récents de notre agglomération ».

Un urbaniste de la reconstruction

Né en 1926 à Lyon, Charles Delfante étudie au lycée Saint Marc, puis est nommé urbaniste-conseil pour le ministère de la reconstruction à la fin de ses études d’architecture et d’urbanisme. Il est alors chargé d’étudier un projet amené à devenir le Plan d'aménagement et d'organisation générale de la région lyonnaise (PADOG), avant de devenir directeur du premier atelier municipal d’urbanisme de la ville de Lyon, dont descend aujourd’hui l’agence d’urbanisme du Grand Lyon.

C’est à lui que la ville doit la passerelle du Palais de Justice, sur la Saöne mais surtout la physionomie de son quartier d’affaires actuel, la Part-Dieu, qu’il extirpe d’une friche d’une cinquantaine d’hectares à la place d’une ancienne gare de triage, et d’une ancienne caserne. Avec des réalisations aussi diverses que l’Auditorium, la bibliothèque municipale, ou encore la tour EDF, la Part Dieu prend forme.

Un rêve inachevé

Mais une grosse partie du quartier rêvé par Charles Delfante restera dans les cartons… Lui avait planifié des commerces de proximité, un grand centre culturel groupant concerts, opéra, expositions… Mais le maire de l’époque, Louis Pradel, avait d’autres ambitions pour le quartier. A la place, s’édifiera un immense centre commercial, et le centre culturel se limitera à l’auditorium et la bibliothèque municipale. Surtout, la Part Dieu, au départ conçue pour les transports collectifs, aura été rattrapée par la suite par le règne du tout-voiture. Si bien que, pour se démarquer de l’évolution de la Part Dieu, il avait écrit en 2009 un livre au nom évocateur : La Part-Dieu : le succès d’un échec, où il expliquait comment les élus, les promoteurs, et les financiers ont, au fil du temps détricoté son projet.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

j’ai travaillé dans son cabinet place bellecour, que de bons souvenire

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.


Les craintes des fédérations du bâtiment sur la RE2020

La FFB et son Pôle Habitat ont exprimé leurs craintes, suite à la présentation ce mardi de la nouvelle réglementation environnementale.