Vers une demande de 300.000 à 400.000 logements par an

Selon la dernière étude du commissariat général au développement durable, la demande potentielle de logements est estimée entre 300 000 et 400 000 logements par an d’ici à 2030.

La demande en logements sera, de toute évidence, comprise entre 300 000 et 400 000 logements par an d’ici à 2030. C’est la conclusion d’une étude réalisée par le commissariat général au développement durable, qui a réalisé une étude sur la demande potentielle en logement.

Le CGDD s’est notamment fondé sur plusieurs hypothèses, notamment en matière de prévisions de population. En effet, l’INSEE prévoit une France de 68 millions d’habitants en 2030 et de 72 millions d’habitants d’ici 2050, sur la base d’un taux de fécondité stable à 1.95 enfant par femme, d’un accroissement de l’espérance de vie, et d’un solde migratoire annuel de + 100.000 personnes. De ce fait, note le CGDD, « la croissance annuelle moyenne serait ainsi de + 0,43 % entre 2010 et 2030 et + 0,35 % entre 2010 et 2050 ».

Baisse du nombre de personnes par ménage

Outre la population, la demande évolue notamment en fonction de l’évolution du nombre moyen de personnes par ménage. Or celui-ci tend à diminuer depuis quelques années, non seulement du fait du nombre de séparations, mais surtout du fait du vieillissement de la population, qui explique les deux tiers à quatre cinquième de la croissance du nombre de ménages. Le nombre de personnes par ménages est ainsi passé de 2.9 personnes en 1975 à 2.26% en 2010. « Le nombre de ménages tend donc à croître plus vite que la population : +1.23% par an en moyenne pour le nombre de ménages entre 1975 et 2010, contre + 0,51 % pour la population » indique ainsi le CGDD, qui pense que ces tendances devraient se poursuivre. Le nombre de ménages devrait ainsi croître en moyenne de 235 000 par an jusqu’en 2030, et de 200 000 par an en moyenne sur l’ensemble de la période allant jusqu’en 2050. Sur cette période, le nombre de ménages devrait donc avoir cru de 30%. Près d’un ménage sur deux serait, à cette date, composé d’une personne seule.

Une demande de 300.000 à 400.000 logements

Le CGDD tempère toutefois ces chiffres en indiquant qu’un solde migratoire plus faible, égal à + 50 000 personnes par an, un « chiffre davantage conforme à la moyenne des quarante dernières années » réduirait de 20 000 à 30 000 la croissance annuelle du nombre de ménages, et de facto la demande en logements. De la même façon, « une croissance annuelle plus forte de l’espérance de vie à la naissance, de 0,22 an pour les hommes et de 0,18 an pour les femmes, élèverait de 15 000 environ la croissance annuelle du nombre de ménages » note le CGDD.

Dans toutes les hypothèses, la demande en logements, qui représente « le flux de construction de logements neufs compatible avec la croissance projetée du nombre de ménages, sans tenir compte des situations de mal-logement ou de non-logement » varie de 300.000 à 350.000 logements à construire par an, voire 400.000 logements dans les hypothèses les plus hautes.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un effort de rénovation important à réaliser dans la Métropole et le Rhône

A Lyon et dans le Rhône, malgré les efforts déjà engagés, les chiffres de rénovation de copropriétés sont encore modestes au regard de l’importance du parc. Mais la loi «Climat et résilience» en cours d’examen met une certaine pression en la matière, notamment sur les biens destinés à la location.


Le pont de l’île Barbe restera fermé à la circulation automobile

Une réunion publique se tenait en visioconférence sur l’avenir de ce pont emblématique du 9ème arrondissement de Lyon.


La demande d’un débat public sur les projets du Sytral jugée irrecevable

null
La CNDP a déclare irrecevable la demande de saisine de 12 parlementaires du Rhône sur l’organisation d’une concertation sur un unique projet d’ensemble.


L’offre TCL accompagne le déconfinement progressif

Le SYTRAL adapte l’offre de ses réseaux à Lyon et dans le département du Rhône dès le 3 mai.


Lyon Rhône H2V candidat à « Ecosystèmes territoriaux hydrogène »

Le nouveau consortium public-privé, constitué d’une dizaine d’industriels de la plateforme Lyon Vallée de la Chimie et de la Métropole de Lyon, est candidat à cet appel à projet de l’ADEME.


Mise en service des trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL a mis en service ce lundi ses premiers trolleybus nouvelle génération 100% électrique sur cette ligne reliant le 8ème arrondissement de Lyon à Caluire.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Deux nouvelles stations Vélo’v à Vaulx-en-Velin et Lyon 7e

Ces stations sont situées place Boissier à Vaulx-en-Velin et dans le secteur de Guillotière-Veyron à Lyon. Trois nouvelles stations sont prévues dans le 2e arrondissement de Lyon et à Villeurbanne.


Confluence : expérimentation d’un dispositif de feu de signalisation innovant

Le SYTRAL mène cette expérimentation sur le cours Charlemagne conjointement avec la Métropole de Lyon et le CEREMA, avec la participation d’Egis. Objectif : favoriser les mobilités actives.


Villeurbanne : en mai, un nouveau secteur du centre-ville en zone 30


Ce changement en matière de vitesse de circulation sera accompagné par la mise en circulation à double sens pour les vélos dans certaines rues.


Un nouvel outil mis en place par la FFB pour la RSE

La FFB a annoncé avoir créé le site « bâtisseur responsable » pour accompagner ses adhérents dans la mise en place d’une démarche RSE.


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.