Comment détecter les malfaçons tout au long d’un chantier ?

Faire construire sa maison est le rêve de beaucoup de particuliers. Mais c’est aussi un saut dans l’inconnu. Car il faut généralement attendre 1 à 2 ans avant que la construction ne voit le jour. Alors pour éviter les mauvaises surprises mieux vaut surveiller attentivement la construction tout au long du chantier. Explications par Philippe Lamy, Président de Lamy Expertise.

Quelle est l’utilité, pour le maître d’ouvrage, de suivre son chantier de construction?

Les garanties associées à la construction des maisons individuelles sont nombreuses. Mais le point de départ de la garantie de parfait achèvement et de la garantie décennale est, à la fois, l’étape ultime de la réception de la maison (livraison) et la remise des clefs. Un suivi régulier des travaux permet donc de constater d’éventuelles malfaçons, sans attendre la fin du chantier et d’inviter le constructeur à corriger ses erreurs. Autre avantage : cette vigilance incite, aussi, souvent les constructeurs à produire un travail de meilleure qualité.

Est-il simple de se rendre sur le chantier ?

Au cours de la construction, il est possible de se rendre sur le chantier uniquement si le contrat le prévoit. Parce que la propriété de la maison ne s’acquiert que lorsque l’ouvrage est réceptionné. Néanmoins, les particuliers peuvent se rendre sur le chantier avant chaque appel de fonds, afin de vérifier que les travaux se déroulent bien. En dehors du calendrier contractuel, rien n’empêche de demander au constructeur une réunion de chantier, à tout moment.

Quels sont les travaux à surveiller ?

Tous les travaux exécutés par le constructeur et ses sous-traitants ! Les malfaçons concernent l’ensemble des corps d’état et peuvent apparaître au cours de n’importe quelle phase de la construction. Les éléments de gros œuvre sont, toutefois, les plus importants, car ils concourent à la solidité future de l’ouvrage. Il s’agit des travaux de fondations, assainissement, soubassement, élévation des murs, charpente, toiture et menuiseries extérieures.

Les particuliers peuvent-il se faire aider ?

La principale crainte des particuliers est que la maison présente des non conformités techniques qu’ils n’arrivent pas à identifier. Ou encore que le constructeur minimise les malfaçons. Voilà pourquoi, pour se faire assister, dans cette tache, ils peuvent recourir aux services d’un expert bâtiment indépendant. On parle encore d’assistant maîtrise d’ouvrage. Il constitue un précieux allié technique pour détecter les défauts et rétablir l’équilibre des forces entre les parties, puis – lors de la livraison – dresser la liste des éventuelles réserves (malfaçons, non-conformités, non-exécutions) et les assister, en cas de litige.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Trottinettes électriques en libre-service : Dott et Tier désignés à Lyon

Un appel à projet avait été lancé en mai pour proposer un droit exclusif à deux entreprises d’opérer à Lyon.


La Métropole de Lyon réunit son deuxième Conseil

Le nouveau conseil de la Métropole de Lyon se réunit notamment pour un plan de soutien exceptionnel au secteur médico-social, la cité internationale de la gastronomie de Lyon et la ZFE.


Perte de 15.800 emplois dans le secteur privé en juin, selon ADP

Le rapport national sur l’emploi en France d’ADP® montre que le commerce, les services aux entreprises et l’industrie sont les secteurs les plus touchés.


Les dépenses dans la construction ont stagné en Suisse en 2019

L’office fédéral de la statistique a publié ce matin les résultats provisoires de l’enquête suisse sur la statistique de la construction en 2019.


L’Epora a accompagné la reprise des chantiers

Les actions de l’établissement pour accompagner la reprise ont été présentées il y a une semaine au conseil d’administration.


Emmanuelle Wargon en visite à Lyon

La ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement est à Lyon pour visiter des solutions d’hébergement et de relogement.


Une première émission obligataire durable réussie pour l’AFL

La banque des collectivités locales a levé 500 millions d’euros sur les marchés en lançant cette première émission obligataire.


Chute de la demande placée d’immobilier de bureaux à Lyon au 1er semestre

Conséquence directe de la crise du Covid-19 : moins de 100.000 m² ont été placés au titre du premier semestre, contre 223.000 m² l’an dernier.


Lyon-Turin: un contrat de 220 millions d’euros pour Vinci

Le groupe va réaliser 4 puits de ventilation de 500 mètres de profondeur chacun, de galeries et de 7 cavernes.


Un vœu de l’exécutif régional pour un soutien au Lyon-Turin

La Région a adopté ce vœu de l’exécutif « appelant à la responsabilité pour soutenir largement le projet ».


Béatrice Vessiller devient vice-présidente de la Métropole en charge de l’urbanisme


Les délégations des vice-présidents de la Métropole de Lyon ont été dévoilées ce jour. Renaud Payre est lui délégué à l’Habitat, au Logement social et à la Politique de la ville.


Gaël Perdriau reste président de Saint-Etienne Métropole

Celui qui a été réélu maire de Saint-Étienne il y a quelques jours a également été réélu président de la métropole stéphanoise. Celle-ci comptera 19 vice-présidents.


La FFB presse le nouveau gouvernement pour un plan de relance

La fédération française du bâtiment a appelé à un plan de relance « au plus vite » pour le secteur.


La Cité de la gastronomie de Lyon ne rouvrira pas


Implantée dans le grand Hôtel-Dieu de Lyon, celle-ci n’a pas pu se relever de la fermeture liée à l’épidémie de Covid-19.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.