« Des baisses de -20% à -25% » sur certains secteurs

Denis Eyraud est le responsable de Century 21 SAT, lequel est présent plusieurs agences immobilières sur Lyon, Oullins, Saint Fons, Vaulx en Velin, Bron ou encore Vénissieux.

La dernière étude de Century 21 au niveau national montre une baisse de 6% des prix de l’immobilier sur la région lyonnaise. Est-ce que vous constatez une telle baisse sur les secteurs que vous couvrez ?

Nous constatons une baisse généralisée sur l’ensemble des secteurs ou nous sommes présents. La baisse la plus importante concerne les quartiers populaires de Vaulx en Velin, où on est sur des baisses de -20% à -25%. Nous revenons sur des prix de 2006. Tous les gens qui ont acheté dans les années postérieures à 2006 revendent à perte. Pour exemple, nous avons vendu en 2007 à 125.000 euros un appartement situé chemin de la Godille à Vaulx-en-Velin. Il y a un an, un confrère l’a pris en vente à 130.000 euros, alors que nous n’étions pas d’accord avec le client sur le prix. Il est resté à la vente un an avant que nous reprenions le mandat en juillet. Nous l’avons vendu au bout de 2 mois et demi, au prix de 105.000 euros. Nous arrivons à raisonner les propriétaires, du moins ceux qui souhaitent vendre rapidement… Cela fait plus d’un an que nous sommes sur un marché baissier.

C’est vrai aussi sur les autres communes ?

C’est moins fort sur Vénissieux, où nous sommes à -15% / -17% en moyenne. Même sur Oullins, où le métro va arriver dans un an, nous sommes sur une baisse de -10%, voire plus dans certains cas. Sur des appartements que nous vendions sans difficulté il y a un an, nous mettons un peu plus de temps pour les vendre. Pour les produits qui sortent de l’ordinaire, nous sommes sensiblement sur les mêmes prix que l’an dernier. Mais dès que l’on est sur des produits un peu compliqués, il faut consentir à des baisses de prix. Aujourd’hui, cette tendance se fait sentir y compris à l’intérieur de Lyon. Sur le 7ème et le 8ème,arrondissement nous sommes à la baisse.

Est-ce vrai aussi sur le nombre de transactions ?

Il y a moins de transactions. Sur l’ensemble des confrères de l’Amepi du Grand Lyon, la baisse des transactions se chiffre à peu près à -20% par rapport à 2011. Aujourd’hui, nous avons presque fini l’année 2012, puisque les ventes que nous faisons en ce moment se concrétiseront en décembre voire en janvier. Il n’y a aucun signal, aucune mesure gouvernementale pouvant avoir un impact positif sur le marché immobilier. A part la création de logements sociaux, il n’y a pas de mesure d’ampleur. Le dispositif Duflot ne parait pas, à première vue, extraordinaire, et ne parait pas très incitatif.

Quel est votre sentiment pour 2013 ?

Je reste malgré tout optimiste, en espérant toutefois que le gouvernement sorte au moins une mesure favorable à l’accession. Comme nous avons des prix qui ont bien baissé et des taux de crédit très bas, cela redevient intéressant pour des primo-accédants et des locataires. Pour accéder à la propriété sur ces secteurs-là, une mensualité de crédit immobilier est souvent moins chère qu’un loyer. Nous avons beaucoup d’appartements de 4 pièces, actes en main, à moins de 100.000 euros. Quelqu’un qui devient propriétaire d’un bien payera moins cher, en faisant un emprunt sur 20 ans, que son loyer, qui avoisine souvent les 580 euros, et qui a tendance à augmenter : la dernière hausse de l’IRL est tout de même proche de 2%. Je reste donc confiant, car le marché a beaucoup monté de 2000 à 2010. Le marché redevient intéressant pour les personnes qui n’ont pas acheté sur les quatre ou cinq dernières années.

» Lyon : les prix en baisse de 6% selon Century 21






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Prix moyen de mise en vente à Lyon : 2964 euros le M2
Prix moyen de vente effective à Lyon : 2446 euros le M2
Ce sont les derniers chiffres (octobre 2012) de Lyon Pole Immo
Pour ceux qui VEULENT vendre, voyez ce que vous devez faire !!

Signaler un abus

« Je reste malgré tout optimiste, en espérant toutefois que le gouvernement sorte au moins une mesure favorable à l’accession. »

je crois que ce monsieur rêve…. Mdme Duflot jespere ne vas pas refaire les memes erreurs que Sarko: le ptz dans l’ancien qui fait exploser les prix

Signaler un abus

J’observe le marché immobilier depuis 3 ans, surtout dans le 8ème arrondissement, et c’est vrai que les prix baissent dans ce secteur depuis quelques semaines !

Signaler un abus

Je souhaite bonne chance aux constructeurs ou vendeurs qui vont persister par des prix aussi burlesques et fantaisistes.

SI pas d’adaptations au possibilités financières de la population ils devrons se reconvertir pour aller travailler
chez MCD, il y a une limite à tout.

Marc Pietri PDG de constructa avez dit (2011 de mémoire) que sur Lyon le m2 ne devez pas dépasser
les 2500 euros le m2 si non ça finira pour bloquer.

Il faudrait limiter tous ces aides et que ce soit l’acheteur et le locataire qui profitent réellement et pas les vendeurs
ou les bailleurs.

C’est tout simple, APL ok mais loyer modéré maxi X euros/M2 si dépassement pas d’aides.

Une autre grosse connerie le prêt à taux 0%, les constructeurs gonflent les prix en tenant compte de cette aide IDEM il faut fixer un prix maxi au m2 pour avoir accès à cette aide si ça dépasse pas d’aide, la même chose pour l’investissement locatif achat prix plafonné et loyer plafonné et seulement pour les zones ou il y a un vrai manque de logement etc… c’est que du bon sens Mr. les politiques et décideurs.

Payer trop chère pour se loger c’est de l’argent en moins qui est injecté dans la consommation, donc moins de travaille pour les entreprises etc….

Il faut dégonfler cette bulle immo le plus rapidement possible pour relancer la machine si non nous allons direct contre le mur.

Tapez sur google — La France, pays où l’immobilier est le plus surévalué — et vous verrez des articles d’hier sur la bulle immo.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.