A89 : Highway to hell ? | Lyon Pôle Immo

A89 : Highway to hell ?

EDITORIAL - L’autoroute A89 a été inaugurée. Elle devait constituer le dernier maillon d’un nouvel axe est-ouest, irriguant tout un territoire. Sauf que ce nouvel axe va buter sur une 2*1 voie avant Lyon, et constituer un nouveau point de congestion de l’agglomération.

Quoi de plus pertinent que ce titre mythique d’AC/DC pour illustrer ce que va constituer, pendant quelques années au moins, le débouché de l’autoroute A89 sur une départementale de l’ouest lyonnais en 2*1 voie. Sauf que pour les « pendulaires » de l’ouest lyonnais, venant de Tarare, ou du Forez, la situation sera tout sauf Rock’n roll !

Le problème est connu, et depuis longtemps. Avant même que les premiers coups de pioches de ce nouvel axe aient été réalisés, on savait que le problème de la jonction de l’A89 à l’A6, voire à l’A46 devait être réglé. Le raccordement à un éventuel contournement ouest se posait alors. Depuis, la perspective d’une telle infrastructure s’est éloignée : le COL continue à jouer à l’arlésienne, et semble plus que jamais en voie d’abandon.

Congestion

Aussi a-t-on laisser se réaliser l’A89 en feignant de se préoccuper de son débouché, et de l’intérêt même pour l’usager de la construction d’une autoroute dont le point d’arrivée constituera sans nul doute à plus ou moins brève échéance un point de congestion. On a fait miroiter, tant aux édiles locales du Pays de Tarare qu’à celles des Monts du Matin, que l’autoroute desservant les confins de l’ouest lyonnais serait une infrastructure à même de résoudre les carences économiques rencontrés par ces territoires. Sans se rendre compte qu’en l’état actuel des choses, les villes et villages en question n’en tirerons strictement aucun bénéfice. Tous les élus seront pourtant, ce samedi 19 janvier, sur la photo de famille, et, sur des tons laudatifs, s’extasieront sur les miracles du génie civil.

Mais dès les prochaines semaines, aux heures de pointe, apparaitront les premières difficultés. Car les usagers de l’A89 venant de Bordeaux et souhaitant aller sur Lyon seront désormais dirigés sur l’A89, et non plus sur Saint Etienne. Résultat des courses : pour un milliard et demi d’euros, un trafic local aura été agrégé à un trafic national et international, pour faire déboucher tout ce flux sur une départementale en 2*1 voie. 10 000 véhicules supplémentaires sont ainsi attendus par jour dans les deux sens de circulation, alors même que l'axe est déjà embouteillé aux heures de pointe. Une prouesse politique et administrative tout aussi remarquable que l’édification du Viaduc de Tarare ou le creusement du Tunnel de Violay, deux ouvrages majeurs de l’A89.

Illusions perdues

L’Etat, pris à la gorge par son inconséquence en la matière, a indiqué qu’il pallierait à la situation, tant bien que mal, en réduisant la vitesse de 110 à 90 km par heure sur le débouché de l’A89, avant l’échangeur de la Tour de Salvagny, et en réduisant les voies de circulation sur la RN6 avant l’échangeur avec la D489. Un cautère sur une jambe de bois.

Aussi, il serait illusoire de croire que l’inauguration demain de l’A89 constituera l’acte final de l’autoroute Bordeaux Genève. Seule la liaison de quelques kilomètres entre l’A89 et l’A6, voire l’A46 permettra de parachever à terme cette transversale ouest-est. Et l’usager devant se rendre à Genève n’aura, en attendant, qu’une solution aux heures de pointe pour rallier la deuxième ville de Suisse: délaisser l’A89 dès la sortie de Tarare est, et prendre la direction de Villefranche sur Saône via la D338 pour rejoindre par la suite l’A46 jusqu’à Montluel. On peut toujours se dire que Tarare sera à moins d’un quart d’heure de Balbigny, et qu'il sera désormais plus facile, pour quelques personnes, d'aller de Bordeaux à Lentilly. Mais pour les sommes engagées, on aurait pu en espérer davantage.

Lyon Pôle Immo vous propose un dossier spécial sur l’A89 : Interviews de professionnels, point sur les marchés de la location et de la transaction sur Balbigny, Roanne et Tarare, inauguration.

» NOTRE DOSSIER A89






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La statue restaurée de Louis XIV dévoilée place Bellecour

La statue avait fait l’objet, pendant plusieurs mois, d’une restauration, du fait de risques de chutes et de la dégradation de la pierre et du bronze.


La demande immobilière stimulée par le secteur européen des «Life Sciences»

JLL a récemment publié son rapport intitulé « 2024 EMEA Life Sciences Industry and Real Estate Trends », qui fait part d’un secteur en pleine croissance, stimulant la demande immobilière. Notamment à Lyon.


« Partageons la rue », une opération de sensibilisation pour les cyclistes

Cette opération organisée ce mardi 21 mai dans plusieurs communes de la Métropole vise à sensibiliser cyclistes et trottinettistes au bon partage de la rue et au respect du code de la route.


Une voie réservée à 70 km/h sur l’A7 au sud de Lyon

Une voie réservée sera relevée à cette vitesse à compter du mardi 21 mai pour certains véhicules autorisés. La vitesse maximale autorisée sur la voie réservée sur l’A7 au sud de Lyon est relevée à 70 km/h à compter du mardi 21 mai, a indiqué ce mercredi la préfecture du Rhône. Cette décision s’inscrit dans […]


Pour la FPI, «le gouvernement est en train de tuer un métier »

nullLa fédération des promoteurs immobiliers a fustigé l’absence de réaction de l’État face à une situation critique sur le front des réservations de logements collectifs neufs et de l’impact de la crise sur la construction future. Elle craint désormais un impact structurel sur l’outil de production.


Ressourceries, Grandes locos : la nouvelle vie du Technicentre

« Les Grandes locos » avaient été inaugurées au mois d’avril au sein de l’ancien Technicentre de la SNCF de La Mulatière, avant d’être investies la semaine dernière par les «Nuits Sonores». Des ressourceries prendront également place, à terme, dans un autre bâtiment du site qui entame une profonde mue.


Fermeture d’une partie du périphérique de Lyon dès ce mardi

La réalisation d’une trémie dédiée aux modes actifs sous le boulevard périphérique nécessite la fermeture à la circulation d’une partie du périphérique et du pont du Roulet entre mardi et dimanche.


Cafpi déplore l’abandon de la réforme du HCSF

Caroline Arnould, directrice générale de Cafpi, a commenté le retrait de la proposition de loi sur le fonctionnement du HCSF.


Jean-Marc Galland, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

Celui-ci a été nommé sous-préfet de Villefranche-sur-Saône auprès de la préfète de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfète du Rhône, Fabienne Buccio.


Oullins : poursuite de l’expérimentation d’apaisement de la circulation

La Métropole de Lyon a annoncé poursuivre le déploiement de son expérimentation d’apaisement de la circulation sur la commune d’Oullins-Pierre-Bénite.


7 propositions de la FFB en vue des élections européennes

La fédération française du bâtiment a formulé sept propositions pour faire entendre la voix des artisans et entrepreneurs de bâtiment auprès des futurs eurodéputés, à l’approche des élections européennes du 9 juin.


Bonne fréquentation pour les musées de la Métropole

nullLes musées de la Métropole de Lyon ont attiré plus de 350.000 personnes depuis début 2024.


Un chantier de 108 heures en mai pour construire une trémie du T9

La construction à Croix-Luizet d’une trémie dédiée aux modes actifs, dans le cadre des travaux d’ouvrage d’art nécessaires à la future ligne de tramway, interviendra du 7 au 12 mai.


Première soudure de rail pour le prolongement du T6

SYTRAL Mobilités organisait ce vendredi une cérémonie autour de la soudure du premier rail du prolongement du tramway T6.


Des travaux dès la semaine prochaine rue Terme

Du 15 au 24 avril, la Métropole de Lyon réalise des travaux hors circulation de réfection de la chaussée dans cette rue dans le 1er arrondissement de Lyon.