L’A89, un axe diversement apprécié… | Lyon Pôle Immo

L’A89, un axe diversement apprécié…

L’arrivée de l’A89 est très diversement appréciée par les politiques de la Région. Si certains sont satisfait de la finalisation de l'axe Bordeaux Lyon, d'autres pointent son coût et son absence de raccordement à l'A6...

L’A89 est diversement appréciée des personnalités politiques régionales. Si certaines ont toujours milité pour la création de cet axe, d’autres se montrent beaucoup plus circonspectes. Pour Gérard Collomb, l’arrivée de flux de transit locaux et nationaux sur une départementale à l’intérieur de l’agglomération est le point le plus problématique. « L’A89 va nous amener de la circulation sur une route départementale à la Tour de Salvagny. Ça va être, à mon avis, une vrai cata' » a-t-il indiqué lundi lors de ses vœux aux élus. « Ceux qui, soucieux de ceci ou cela, ont fait en sorte d’empêcher que la liaison avec l’autoroute ne se fasse n’auront pas supprimé le trafic automobile. On aura juste fait en sorte que celui-ci arrive pile poil en pleine agglomération» a affirmé le président du Grand Lyon.

Greenwashing

tunnel_violay2

Le tunnel de Violay lors de sa construction côté Loire (SDH/LPI)

Au conseil régional, la position de Jean Jack Queyranne, son président, n’était pas partagée par toute sa majorité. « J’étais personnellement favorable à la A89. Ce n’était pas une position qui était partagée par le conseil régional. J’étais intervenu avec Pascal Clément pour que l’on maintienne le principe de l’adossement » a-t-indiqué. Lui aussi plaide pour un raccordement de l’A89 à l’A6 pour aller en direction des Alpes. Une position qui n’est pas du gout des écologistes, qui sont eux vent debout contre l’A89. Présentée comme l’autoroute la plus « écolo » de France par ASF, eux dénoncent un énième « greenwashing ».

« Censé réduire de 30 minutes le parcours entre Clermont-Ferrand et Lyon (1h45), en évitant le détour par Saint-Etienne, le raccourci de Balbigny n'est rien d’autre qu'un nouvel aspirateur à véhicules, de surcroît inefficace pour gagner du temps ! » a indiqué hier le parti écologiste dans un communiqué. « Les flux de véhicules de ce tuyau à gros gabarit vont déboucher directement dans le tissu périurbain de l'Ouest Lyonnais, sur un réseau tout à fait inadapté qu'ils contribueront à saturer encore davantage, en particulier lors des heures de pointe », souligne Jean-Charles Kohlhaas, président de la commission Transports du conseil régional Rhône-Alpes. Ils soulignent également le cout de ce qu’ils considèrent comme une gabegie : « un milliard et demi d’euros...soit 30 millions d'euros le kilomètre ! »

travaux_a89-487

Le viaduc de la Goutte Vignole, près de Tarare, lors de sa construction (SDH/LPI)

Une liaison pas avant 2017-2018

Agnès Mollon, Présidente du groupe des élus écologistes à la Région Auvergne, va jusqu’à dire que l’arrivée de l’A89 va aller à l’encontre du train, qui sera selon elle à nouveau  disqualifié et pour longtemps. « Les temps de parcours entre Clermont-Ferrand et Lyon avaient enfin pu être réduits et rendus compétitifs par rapport à la route (2h15) ». « C'est donc bien un transfert modal à l'envers de l'Histoire qui est prévu. Et tout cela pour un coût pharaonique : un milliard et demi d’euros...soit 30 millions d'euros le kilomètre ! » indique-t-elle.

Du côté de Tarare, le problème de la liaison est également mis en avant. « Tant que le problème de sa connexion avec l’A6 et l’A46 n’est pas résolu, l’autoroute A 89  ne nous aidera pas forcément pour notre développement vers l’Est. En clair, cela veut dire que les habitants de Tarare ne seront plus qu’à un quart d’heure des bouchons lyonnais » résume le maire de la Ville, Thomas Chadoeuf-Hoebeke. « J’ai coutume de dire, en souriant, que nous avons en quelque sorte créé la première autoroute Bordeaux-Lentilly sur l’axe Lisbonne Kiev… » plaisante-t-il.

a6-a89-2

Problème, du côté de Dardilly et Limonest, les deux principales communes concernées par cette éventuelle liaison, les habitants sont vent debout contre l’idée d’un nouvel axe autoroutier. Au vu du bilan de la concertation rendu public il y quelques jours, l’opposition au projet est même écrasante. « Avec 98% d'avis défavorables, il ressort que le projet fait l'objet d'une opposition quasi unanime du public s'étant exprimé » indique celui-ci. L’arrivée de l’A89 et la saturation des axes départementaux (10.000 véhicules supplémentaires par jour) va-t-elle changer la donne ? Rien n’est moins sûr.

Pour l’heure, l’arrivée d’un tel axe n’est pas prévue avant 2017-2018. C’est donc 5 ans de galère à quoi s’attendent les usagers… et les habitants des communes limitrophes. Un autre scénario est poussé par ces dernières : celui d’un raccordement de l’A6 à l’A46 par le nord. Interrogés par Lyon Capitale, Max Vincent, maire de Limonest, Michèle Vullien, maire de Dardilly, souhaiteraient réactiver cette piste d’un tronçon rejoignant l’A46, entre Belmont d'Azergues et les Chères. Ce qui aurait pour avantage de dissocier les flux locaux et ceux en transit vers l’est. Une chose est sure : c’est que l’engorgement de l’ouest lyonnais, déjà visible, ne va, dès lundi, que se renforcer, et ce pour des années.

troncon_nord

» A89: une réussite environnementale à suivre (avec Enviscope.com)
» Trois mille invités pour une inauguration de consensus (avec Enviscope.com)
» A 89: les opposants aux grands projets sur le terrain (avec Enviscope.com)

» NOTRE DOSSIER A89






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

C’est la construction même de cette autoroute qui est abherrante : dépenser des milliards d’euros pour faire circuler des voitures, c’est du gaspillage.

Il aurait mieux fallu développer les liaisons ferroviaires (longues distances et proximité), plutôt que d’encourager un mode de déplacement et une technologie obsolète (l’automobile).

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La statue restaurée de Louis XIV dévoilée place Bellecour

La statue avait fait l’objet, pendant plusieurs mois, d’une restauration, du fait de risques de chutes et de la dégradation de la pierre et du bronze.


La demande immobilière stimulée par le secteur européen des «Life Sciences»

JLL a récemment publié son rapport intitulé « 2024 EMEA Life Sciences Industry and Real Estate Trends », qui fait part d’un secteur en pleine croissance, stimulant la demande immobilière. Notamment à Lyon.


« Partageons la rue », une opération de sensibilisation pour les cyclistes

Cette opération organisée ce mardi 21 mai dans plusieurs communes de la Métropole vise à sensibiliser cyclistes et trottinettistes au bon partage de la rue et au respect du code de la route.


Une voie réservée à 70 km/h sur l’A7 au sud de Lyon

Une voie réservée sera relevée à cette vitesse à compter du mardi 21 mai pour certains véhicules autorisés. La vitesse maximale autorisée sur la voie réservée sur l’A7 au sud de Lyon est relevée à 70 km/h à compter du mardi 21 mai, a indiqué ce mercredi la préfecture du Rhône. Cette décision s’inscrit dans […]


Pour la FPI, «le gouvernement est en train de tuer un métier »

nullLa fédération des promoteurs immobiliers a fustigé l’absence de réaction de l’État face à une situation critique sur le front des réservations de logements collectifs neufs et de l’impact de la crise sur la construction future. Elle craint désormais un impact structurel sur l’outil de production.


Ressourceries, Grandes locos : la nouvelle vie du Technicentre

« Les Grandes locos » avaient été inaugurées au mois d’avril au sein de l’ancien Technicentre de la SNCF de La Mulatière, avant d’être investies la semaine dernière par les «Nuits Sonores». Des ressourceries prendront également place, à terme, dans un autre bâtiment du site qui entame une profonde mue.


Fermeture d’une partie du périphérique de Lyon dès ce mardi

La réalisation d’une trémie dédiée aux modes actifs sous le boulevard périphérique nécessite la fermeture à la circulation d’une partie du périphérique et du pont du Roulet entre mardi et dimanche.


Cafpi déplore l’abandon de la réforme du HCSF

Caroline Arnould, directrice générale de Cafpi, a commenté le retrait de la proposition de loi sur le fonctionnement du HCSF.


Jean-Marc Galland, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

Celui-ci a été nommé sous-préfet de Villefranche-sur-Saône auprès de la préfète de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfète du Rhône, Fabienne Buccio.


Oullins : poursuite de l’expérimentation d’apaisement de la circulation

La Métropole de Lyon a annoncé poursuivre le déploiement de son expérimentation d’apaisement de la circulation sur la commune d’Oullins-Pierre-Bénite.


7 propositions de la FFB en vue des élections européennes

La fédération française du bâtiment a formulé sept propositions pour faire entendre la voix des artisans et entrepreneurs de bâtiment auprès des futurs eurodéputés, à l’approche des élections européennes du 9 juin.


Bonne fréquentation pour les musées de la Métropole

nullLes musées de la Métropole de Lyon ont attiré plus de 350.000 personnes depuis début 2024.


Un chantier de 108 heures en mai pour construire une trémie du T9

La construction à Croix-Luizet d’une trémie dédiée aux modes actifs, dans le cadre des travaux d’ouvrage d’art nécessaires à la future ligne de tramway, interviendra du 7 au 12 mai.


Première soudure de rail pour le prolongement du T6

SYTRAL Mobilités organisait ce vendredi une cérémonie autour de la soudure du premier rail du prolongement du tramway T6.


Des travaux dès la semaine prochaine rue Terme

Du 15 au 24 avril, la Métropole de Lyon réalise des travaux hors circulation de réfection de la chaussée dans cette rue dans le 1er arrondissement de Lyon.