Taux de crédit immobilier : des taux toujours bas

Selon Crédit Logement, les taux n’ont que très légèrement augmenté en décembre. Et les intervenants du marché du crédit restent très prudents pour 2014.

Les taux de crédit immobilier remontent, même si ils restent bas, « à des niveaux rarement vus par le passé ». C’est en substance ce qu’a indiqué l’Observatoire Crédit Logement / CSA dans sa note mensuelle. En moyenne, toutes durées confondues, elles ont atteint en décembre 3,09% hors assurance. Un niveau supérieur à celui de novembre (3.08%), d’octobre (3.07%), et du plus bas atteint en juin dernier (2.89%).

L’observatoire note en outre que la part de la production à taux variable tend à augmenter. Les prêts de ce type tendent à se redresser à 9.2% en novembre, contre 5% au troisième trimestre. Une hausse que Crédit Logement tend à expliquer par la remontée des taux fixes observée depuis juillet.

Un apport personnel toujours en recul

Autre point noté par l’Observatoire : l’apport personnel est toujours en recul. « En dépit du retrait des ménages modestes, le marché de la revente ne se relève que lentement et le niveau des taux d’intérêt incite toujours à « l’économie » d’apport personnel ».

Sur le front de la solvabilité de la demande, l’heure est toujours à la dégradation. « Les ménages les plus jeunes et les plus modestes ne peuvent plus rentrer sur les marchés en l’absence du ticket d’entrée que le PTZ+ représentait pour eux, auparavant» indique Crédit Logement.

Sur le marché de l’ancien, le niveau de la production de crédit s’est fortement ressaisi depuis octobre, avec une hausse de 40% en rythme annuel à fin décembre. Le niveau de la production est ainsi comparable à celui que l’on pouvait observer au printemps 2012.

Une hausse des taux pour 2014 ?

Alors que les taux moyens n’ont pratiquement pas bougé depuis octobre, la part de la production réalisée à un taux inférieur à 4%progresse à 96.6% en décembre, contre 96.3% un mois plus tôt. C’est en fait la part de la production réalisée à un taux inférieur à 3.5% qui se redresse indique Crédit Logement.

L’Observatoire n’a pas réalisé de prévisions à court et moyen terme sur les taux. Seuls certains courtiers en crédit ont récemment fait part de prévisions en la matière. C’est le cas de Cafpi, qui table sur le fait que le changement de politique monétaire aux Etats-Unis aura à terme des répercussions à la hausse sur les taux d’intérêt en Europe, via une hausse des taux de l’OAT 10 ans.

Mais à plus court terme, les banques ne devraient pas bouger leurs taux, ni à la hausse… et ni à la baisse. «En clair, pas de baisses massives en vue pour cette rentrée » note Maël Bernier, directrice de la communication d’Empruntis. « La faute sans doute aux OAT qui ont légèrement augmenté ces derniers jours autour de 2,45%/2,50% contre 2,25% début décembre, même si elles restent à des niveaux très bas» indique-t-elle.

Pour Emprunt Direct, il faudra donc être attentif à l’évolution des taux de l’OAT, qui avaient nettement progressé dans l’attente de l’annonce récente par la Réserve Fédérale américaine d’une réduction de sa politique de quantitative easing. Les taux de l’OAT « sont légèrement remontés depuis deux mois, sans pour autant dépasser les niveaux de septembre dernier. Or l’évolution de ces derniers sera déterminante pour les mois à venir ».

« La perspective d’un « tapering » et d’une réduction du montant des rachats d’obligation d’Etat par la Réserve Fédérale américaine avaient donné une impulsion haussière aux marchés de taux, y compris européens. Une accélération de la reprise outre Atlantique pourrait donc, de ce fait, donner par ricochet un biais haussier aux taux des obligations d’Etat, ce qui aurait nécessairement un impact sur les taux de prêt à l’habitat » parie le courtier, qui pense que la production de crédit immobilier devrait rester en 2014 sur un bas niveau, la marge de manœuvre pour une baisse supplémentaire des taux s’érodant au fil du temps.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Taux de crédit immobilier : pas de changement en Auvergne-Rhône-Alpes

C’est ce qu’a indiqué Emprunt Direct dans son dernier baromètre régional.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Renouvellement du Conseil d’administration de CNCEF Crédit

L’association professionnelle des IOBSP l’a élu le 6 juillet.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Déception après le maintien de la position du HCSF

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce jeudi. Il a réitéré ses recommandations émises en décembre, au grand dam des intermédiaires en crédit.


La part des primo-accédants en hausse, selon Cafpi

Selon l’intermédiaire en crédit, une progression de la part des primo-accédants a été notée en mai. L’emprunt moyen de ces derniers est également en hausse en mai par rapport au mois précédent.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Cafpi alerte sur la baisse de la part des primo-accédants

Cette part est en forte baisse selon l’intermédiaire en crédit.


Les porteurs d’un projet immobilier souhaitent le poursuivre

Selon Empruntis, une majeure partie de ses clients souhaite poursuivre les projets immobiliers initiés avant le confinement.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.