« Attentisme haussier » sur le front des taux de crédit immobilier | Lyon Pôle Immo

« Attentisme haussier » sur le front des taux de crédit immobilier

Selon Emprunt Direct, la position adoptée hier par la banque centrale européenne donne des raisons de penser que les taux des emprunts d’Etat à 10 ans devraient rester stables, ce qui devrait jouer en faveur d’une stabilité des taux de crédit immobilier.

La BCE n’a pas changé sa politique monétaire en laissant ses taux directeurs au niveau du mois précédent. Un geste qui ne surprend guère le courtier en crédit immobilier Emprunt Direct, qui relève que l’institution n’a opté « ni pour un taux de dépôt des liquidités négatif, ni pour un abaissement très limité de ses taux, alors même qu’un tel geste n’avait été évoqué que par une infime partie d’intervenants de marché. »

La Banque Centrale a simplement rappelé sa position de décembre, les taux d'intérêt étant amenés à rester à leur niveau actuel « voire plus bas » pour une période prolongée.

« La Banque Centrale Européenne semble pour l’heure contrainte à un maintien de cette position ultra accommodante en matière de taux d’intérêt. Les risques liés au niveau des prix semblent en effet justifier une telle position : l’inflation reste pour l’heure bien inférieure au niveau moyen terme visé par la BCE, fixé à 2%. Le patron de la BCE a indiqué que la zone euro pourrait connaître une longue période de faible inflation, « suivie par un mouvement graduel de hausse vers des taux d'inflation inférieurs mais proches de 2% ». Ce qui laisse entendre que tant qu’aucune perspective d’évolution à la hausse des prix n’est décelée, cette politique de taux très bas devrait être maintenue » note le courtier.

Risques haussiers

Aussi l’intermédiaire pense qu’en matière de crédit immobilier, « cette perspective pourrait donner des raisons aux intervenants sur le marché obligataire de tabler pour l’heure sur une relative stabilité des taux des emprunts d’Etat à 10 ans, les fameuses OAT, sur le marché secondaire. Ces derniers n’ont d’ailleurs que très peu réagi aux propos de Mario Draghi et à la décision de la BCE ».

Mais le courtier note que les taux sur le marché des obligations d’Etat ont bien plus progressé que les taux de crédit immobilier. « A un niveau proche des 2.60%, le niveau des taux longs reste bien supérieur à celui qui était le sien en avril 2013. Or les taux de crédit immobilier n’ont répliqué qu’une partie de cette hausse de près de 100 points de base constatée depuis lors. Le risque d’une impulsion haussière de leurs taux sur ce segment est donc toujours réel» note Emprunt Direct, qui constate des relèvements de l’ordre de 5 à 10 points de base des barèmes de certaines banques.

« Mais en l’absence de toute donnée montrant une amélioration macroéconomique importante en zone euro qui pourrait avoir des effets sur le niveau des prix, et par conséquent sur les taux longs, les banques sont pour l’instant plutôt susceptibles de rester dans une position d’attentisme sur le front de l’évolution de leurs barèmes taux de prêt à l’habitat » indique le courtier.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’APIC soutient une révision des dispositions applicables au HCSF

Caroline Arnould, présidente de association professionnelle des intermédiaires en crédits a été auditionnée dans le cadre de l’examen d’une proposition de loi portée par le député Lionel Causse.


«La situation s’améliore» sur le front des taux, selon Meilleurtaux

Le courtier a fait part mardi de son 39e observatoire du crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux en février

L’observatoire Crédit Logement/CSA a fait part de son point mensuel sur le crédit immobilier.


Nouvelles baisses des taux de crédit immobilier en mars

C’est le constat dressé en ce début de mois par les baromètres de différents courtiers en crédit immobilier.


Une production de crédits l’habitat de 153 milliards d’euros en 2023

nullHors renégociations, la production a atteint 129,5 milliards d’euros, en nette baisse par rapport à 2022. Selon les intermédiaires en crédit, les taux poursuivent leur repli en février.


Des baisses de taux de crédit immobilier dans toutes les régions

nullC’est ce que confirme Empruntis, qui évoque une « nouvelle dynamique » après une période d’accalmie.


La production de crédit à l’habitat poursuit son repli

La production de crédits à l’habitat hors renégociations a atteint un nouveau plus bas depuis 2014 en novembre. Les taux, eux, sont en baisse en ce début d’année selon les courtiers, ce qui pourrait augurer d’un retour des banques sur ce segment de marché.


2024, année de baisse des taux ?

Plusieurs banques ont fait part de fortes baisses de leurs grilles, selon le courtier Emprunt Direct.


Crédit immobilier : ralentissement de la hausse des taux

Les taux ralentissent en ce début de mois, selon les premiers barèmes reçus en ce début de mois de décembre.


Le taux d’usure passe le cap des 6% sur 20 ans

nullSur 20 ans et plus, pour sa dernière révision mensuelle, le taux maximal a passé cette barre symbolique.


Nouvelle hausse des taux de crédit immobilier

Les taux ont de nouveau augmenté en octobre, selon les baromètres émanant de divers courtiers en crédit immobilier.


Crédit immobilier : les règles d’octroi ne bougent pas

À l’issue de la réunion de ce mardi, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) n’a pas souhaité faire évoluer ses règles d’octroi de crédit à l’habitat.


Première stabilisation des taux de crédit immobilier

La Banque de France a fait état d’une nouvelle chute de la production de crédit à l’habitat en juillet. Toutefois, selon Emprunt Direct, les banques ont laissé leurs taux inchangés en septembre, après des mois de hausse continue.


Nouvelle hausse du taux d’usure pour septembre

nullLes taux réglementaires, communiqués mensuellement, ont été publiés au Journal officiel du 29 août.


Crédit immobilier : les taux poursuivent leur hausse

null
Les taux ont continué à augmenter en ce mois d’août, selon les courtiers Empruntis et Cafpi. Mais une accalmie semble, selon eux, se dessiner.
» Les taux de crédit immobilier à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes