Duflot dure avec Valls… qui lui répond

Cécile Duflot sort jeudi son livre "De l'intérieur, voyage au pays de la désillusion" dans lequel elle égratigne François Hollande et Manuel Valls. Ce dernier considérerait l'ex ministre comme celle "qui porte la plus grande responsabilité sur ce qui n'a pas fonctionné pendant les deux premières années du quinquennat".

C’est la rentrée politique. Et l’ex ministre du logement, l’écologiste Cécile Duflot, semble plus que jamais prendre ses distances avec François Hollande… et son premier ministre Manuel Valls. Elle sort en effet le 25 août son livre "De l'intérieur, voyage au pays de la désillusion" dans lequel elle égratigne les deux têtes de l’éxécutif.
"J'ai cru en François Hollande, en sa capacité de rassemblement. (...) J'ai essayé d'aider le président de la République à tenir ses promesses, de l'inciter à changer la vie des gens, de le pousser à mener une vraie politique de gauche. Et j'ai échoué. Alors je suis partie" a indiqué dans son livre l’ex ministre, cité par le JDD.

Selon elle, "faute d'avoir voulu être un président de gauche, il n'a jamais trouvé ni sa base sociale ni ses soutiens. A force d'avoir voulu être le président de tous, il n'a su être le président de personne. Cela n'est pas une question de tempérament, c'est la conséquence d'une succession de choix souvent inattendus et, parfois, incohérents entre eux" juge l’ex ministre, citée par le Nouvel Observateur.

Le premier ministre Manuel Valls n'est pas non plus épargné. Selon elle, ce dernier déploie les mêmes techniques que Nicolas Sarkozy: « saturation de l'espace médiatique, transgression ».« La figure est facile : le mec de gauche qui tient des discours de droite, c'est un peu l'écolo qui défend le nucléaire ! C'est ce que j'appelle la triangulation des Bermudes. A force de reprendre les arguments et les mots de la droite, de trouver moderne de briser les tabous, et donc de défendre la fin des trente-cinq heures, de dénoncer les impôts, de s'en prendre aux Roms, de prôner la déchéance de la nationalité pour certains condamnés, de taper sur les grévistes, quelle est la différence avec la droite ? » constate l’ex ministre, toujours citée par le Nouvel Obs.

Valls répond

Le contentieux entre le premier ministre et Cécile Duflot remonte notamment à l’affaire Léonarda. Pour elle, Manuel Valls était allé à ce moment-là «au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain». Le ministre avait à l’époque affirmé que les Roms avaient «vocation à rentrer» dans leur pays d'origine.
Or le premier ministre semble lui aussi assez peu porter Cécile Duflot en estime. Pour ce dernier elle est celle "qui porte la plus grande responsabilité sur ce qui n'a pas fonctionné pendant les deux premières années du quinquennat. Car Duflot a mené une politique qui a conduit à l'effondrement de la construction. Un effondrement qui coûte à la France de 0,4 à 0,5% de croissance en moins aujourd'hui»selon le Canard Enchainé.

Pour le premier ministre, la loi Duflot a notamment tendu les rapports entre propriétaires et locataires, sans se consacrer au soutien de la construction. « C'est une loi et une politique qui nous coûte cher aujourd'hui dans le secteur du BTP» aurait-il indiqué. Et si la ministre n’hésite pas à revenir par une posture très politique en cette rentrée, Manuel Valls aurait permis à divers ministres de la couvrir de critiques. «Il faut la taper et ne pas hésiter à lui rentrer dedans», aurait-il indiqué, toujours selon le Canard.

 

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Vouloir faire porter le chapeau à CD alors que ce sont les politiques précédentes à la gauche qui ont foutu le boxon dans l’immobilier = chapeau pour la mauvaise foi.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les craintes des fédérations du bâtiment sur la RE2020

La FFB et son Pôle Habitat ont exprimé leurs craintes, suite à la présentation ce mardi de la nouvelle réglementation environnementale.


Rillieux-la-Pape communique les résultats de sa consultation sécurité

La ville de Rillieux-la-Pape a lançé en octobre une grande consultation citoyenne auprès de ses habitants sur le thème de la sécurité. Plus de 80% des répondants souhaitent que la Ville intègre le dispositif « Quartier de reconquête républicaine ».


Plantation du 1er arbre des vergers urbains de Lyon

Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a planté ce jour le premier arbre des vergers urbain de Lyon au square du 14ème régiment de Zouaves dans le 8ème arrondissement de Lyon.


Lyon : 1er volet d’aides pour le fonds d’urgence culturel

Une délibération a été présentée jeudi devant le conseil municipal . Cette attribution prolonge les actions d’accompagnement du tissu associatif et de préservation les structures culturelles de la Ville.


Prolongement du métro B : déjà un kilomètre de tunnel creusé

Malgré le confinement en cours, le chantier continue d’avancer.


Décines/Meyzieu : un enrobé sans apport de bitume pour une piste cyclable

Une part importante des 6 kilomètres de cette piste qui longe le T3 sera réalisée avec l’utilisation d’un enrobé écologique sans apport de bitume.


Vers une extension de la ZFE dans la Métropole de Lyon

La Métropole vise à ce que, d’ici la fin du mandat en 2026, seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1 soient autorisés dans le périmètre de la ZFE.


La fréquentation du réseau TCL est à 45% en semaine

Pour la 3ème semaine de confinement, le SYTRAL a annoncé ajuster l’offre du reseau TCL


Un site de click and collect en soutien aux commerçants de Lyon


Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a annoncé la mise en ligne dès la semaine prochaine d’un site de « click&collect » pour mettre en relation les commerçants de proximité et les habitants.


La fédération des TP plutôt confiante sur l’activité dans la Métropole

Les responsables de la fédération ont noué de nombreux contacts avec l’exécutif de la Métropole de Lyon. Reste à savoir quel sera le délai de mise en œuvre des appels d’offres…


Lyon : les conseils d’arrondissement maintenus en présentiel


La Ville de Lyon a choisi de maintenir une partie des conseils d’arrondissement en présentiel.


France Urbaine demande à l’État de préserver les budgets des collectivités

43 élus de France urbaine, dont Bruno Bernard et Grégory Doucet, ont signé une tribune au sein de laquelle ils demandent au gouvernement de préserver les budgets des collectivités locales.


Vente de 5.600 m² au sein du parc « Urban’East »


La vente à investisseurs concernée a été réalisée au sein de ce parc qui développera à terme 138.000 m² d’activités mixtes, bureaux et services.


Appart Invest 3 acquiert 7 immeubles à Lyon

Cette acquisition du fonds Appart Invest 3, géré par AMDG, concernait 11 immeubles d’habitation dans plusieurs métropoles.


Construction : la filière s’engage pour la continuité des activités du BTP

19 organisations professionnelles de la filière construction s’engagent via un appel commun.