Le Congrès de l’Immobilier se tiendra le 8 et 9 décembre

Organisé par la FNAIM, celui-ci se tiendra au Palais des Congrès de la Porte Maillot à Paris. Il comprendra notamment des sessions de formation sur la loi ALUR.

Lundi 8 et mardi 9 décembre, se tiendra au Palais des Congrès de la Porte Maillot à Paris le Congrès de l’Immobilier, organisé par la FNAIM. Ce dernier est ouvert à tous les professionnels de l’immobilier et acteurs du logement : agents immobiliers, marchands de biens, gestionnaires, diagnostiqueurs, experts, syndics, ou encore spécialistes de la location saisonnière. Cette année, la loi ALUR, promulguée en mars 2014, sera bien sûr au centre de l’attention des acteurs.

Deux sessions de formations spécifiques sur celle-ci sont d’ailleurs programmées, le lundi de 13h00 à 13h45 – ALUR pour le syndic et la gestion, et de 17h30 à 18h30 sur les implications en matière de transaction. Pour assister à ces sessions de formation animées par les formateurs de l’Ecole Supérieur de l’Immobilier, une inscription est toutefois nécessaire (01 44 20 77 83 ou fcontinue@fnaim.fr) La participation aux sessions de formation est possible après inscription au Congrès sur www.congresimmoblier2014.fr. Un certificat de formation sera remis. La FNAIM rappelle à ce sujet qu’elle a déjà formé plus de 7 000 professionnels.

Jean-François Buet, président de FNAIM, se félicite du poids de la fédération dans certains points de intégré par la loi. « Nous nous félicitons que le projet ait intégré de nombreuses propositions de la Fédération qui a su être le relais des réseaux, des groupes et de milliers de professionnels. S’il avait été adopté tel quel, il aurait balayé des milliers d’entreprises et d’emplois. La concertation qui a duré plus de 18 mois, a eu la vertu de rassembler très largement la profession derrière des propositions de notre Fédération. » Sont ainsi désormais inscrites dans la loi l’obligation de formation pour toute personne titulaire ou non de la carte professionnelle mais exerçant une activité liée à l’immobilier, l’instauration du Conseil national de la gestion et de la transaction immobilières, la création de la Carte G pour les syndics, ou encore le maintien du mandat exclusif... » note-t-il.

« Nous ne considérons pas que notre action de simplification de la loi est terminée, poursuit Jean-François Buet. Une plus grande lisibilité de la réglementation est absolument nécessaire au rétablissement de la confiance sur un marché durement éprouvé par la crise. Rappelons que les professionnels assurent 40 % des locations, 60 % des transactions immobilières et 90 % des gestions de copropriétés. Les pouvoirs publics ont compris qu’il était indispensable de travailler avec les professionnels de terrain pour améliorer le système dans son ensemble» indique le président de la FNAIM.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une nouvelle agence ERA Immobilier à Oullins

Le réseau renforce sa présence dans la Métropole de Lyon avec l’ouverture d’une agence dans le quartier de La Saulaie en plein redéveloppement.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


Les notaires assignent la FNAIM en justice

Dans un communiqué, le Conseil supérieur du notariat annonce avoir initié en début d’année une action en justice à l’encontre de la fédération nationale de l’immobilier.


Les déménagements et visites de logement désormais autorisés à plus de 100 km

C’est ce qu’a confirmé ce vendredi le ministère du logement et de la Ville.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Agences immobilières et régies se préparent à la reprise

Le secteur immobilier se prépare au déconfinement. L’accueil du public et les visites vont redémarrer, sous conditions sanitaires. Un guide a été établi par les agents et les cabinets d’administrateurs de biens.


Déconfinement : Edouard Philippe a fixé le cap

null
Le Premier ministre, dans un discours à l’Assemblée Nationale, a précisé la stratégie du gouvernement en matière de déconfinement. Les commerces non alimentaires, dont les agences immobilières, pourront ouvrir le 11 mai prochain.


Des signaux positifs en matière de projets immobiliers

Le groupe Seloger a fait part d’une étude réalisée sur plus de 2.500 futurs acquéreurs début avril. 1 futur acquéreur sur 2 reprendra son projet dès le 11 mai.


Vers une réouverture des agences immobilières à partir du 11 mai

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé que de nombreux commerces pourraient rouvrir, s’il est possible de respecter en leur sein les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.


Plan de soutien de plus de 10 millions d’euros chez Orpi

La présidente du réseau coopératif a annoncé ce jour une enveloppe de 10 millions d’euros correspondant à un plan d’économie et de soutien destiné aux agences.


Orpi lance un nouveau service d’estimation en vidéo conférence

Ceci vise à permettre aux vendeurs d’avancer sur leur projet immobilier pendant la periode de confinement liée à l’épidémie de Covid-19.


«Il y aura moins de volumes de ventes en 2020 qu’en 2019»

null
Laurent Vimont est le président du réseau d’agences franchisées Century 21.


3.000 agences immobilières menacées selon la FNAIM

Alors que les trois quarts des agences immobilières auront d’ici fin mai des difficultés de trésorerie, l’ordonnance du 25 mars relative à l’état d’urgence sanitaire va aggraver la situation.


En temps de crise, la FNAIM entend accompagner ses adhérents

La fédération de l’immobilier s’engage à les accompagner dans leurs interrogations et à les tenir informés des nouveautés liées à leurs activités.


Le plan de 30 millions d’euros de SeLoger pour la profession immobilière

Ce plan de solidarité comprendra notamment la gratuité sur les abonnements du mois d’avril.