Taux de crédit immobilier : de nouvelles baisses en juillet

Les intermédiaires en crédit immobilier ont fait état d’une nouvelle baisse des taux de crédit à l’habitat en juin, qui se prolonge en juillet.

Les courtiers en crédit immobilier ont de nouveau fait état d’une baisse des taux de crédit immobilier en juin. L’institution de cautionnement, Crédit Logement, a également observé le même mouvement : les taux appliqués par les établissements financiers ont selon lui nettement baissé le mois dernier. Les taux  du secteur concurrentiel se sont en effet établis à 1,60% en juin, contre 1,77% en mai. En l’espace de deux mois – mai et juin – les taux ont ainsi reculé de plus de 20 points de base, selon l’institution.

Cette baisse « amène les taux des crédits immobiliers à des niveaux inconnus jusqu’alors, 3.5 fois moindres que ceux observés au début des années 2000, par exemple ; mais aussi parce qu’elle a fait preuve d’une vigueur remarquable jusqu’à présent, au-delà des pauses qui ont marqué son évolution depuis octobre 2015. Cette baisse répercute maintenant la faiblesse des taux qui se constatent sur les marchés obligataires » explique Crédit Logement dans sa note.

Records jamais atteints

Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com, observe, elle aussi, que la très grande majorité des partenaires bancaires du courtier a appliqué des baisses, "portant les moyennes affichées à des nouveaux records jamais atteints". Des baisses comprises entre 0,05% pour la durée 25 ans et 0,10% pour l’ensemble des durées jusqu’à 20 ans.

Elle note que la tendance de ce début d’été diffère du début de l’été 2015, quand les banques avaient remonté leurs barèmes afin de diminuer le volume d’entrée des nouveaux dossiers : « en effet, les banques restent dans une phase de conquête active avec des taux toujours en baisse, et tout juste constate-t-on ici ou là dans quelques caisses régionales un léger allongement dans le traitement des dossiers ; mais ce n’est absolument pas de la part des banques une façon de bloquer les flux entrants et aucune d’entre elle ne nous a indiqué vouloir ralentir sa production dans le courant de l’été» a-t-elle indiqué.

Impact du Brexit

Depuis le début de l’année, les taux ont nettement reculé, de l’ordre de 0,70 point, passant de 2,50 % à 1,80 % en moyenne sur 20 ans, note pour sa part Vousfinancer.com. « Par rapport à janvier, nous parvenons à obtenir des taux inférieurs de 1 % même parfois grâce aux décotes importantes qu’accordent nos partenaires bancaires pour les meilleurs profils. Cela est lié à la forte concurrence entre les banques qui s’est renforcée au fil des mois dans un contexte de demandes de crédit certes dynamiques, mais tout juste en ligne avec leurs objectifs de production de crédits élevés pour 2016 » analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.com.

Avec le Brexit, les taux des obligations d’Etat des pays « core » de la zone euro ont de nouveau reculé, tel qu’en France et en Allemagne : « un nouveau recul des taux de crédit n’est (…) pas à exclure dans les banques les moins bien positionnées pour lesquelles il reste un potentiel de baisse », note l’intermédiaire.

Emprunt Direct remarque lui aussi que le Brexit a eu pour effet de comprimer les taux de la plupart des marchés d’Europe continentale. « Après les nouveaux mouvements intervenus ces derniers jours sur les marchés de taux, il y avait fort à parier que certains établissements en profitent pour adapter leur offre commerciale. Ce fut bel et bien le cas, et les banques ayant baissé leurs taux ont décidé de se concentrer sur des profils représentant une majeure partie de leur clientèle en matière de crédit à l’habitat, à savoir les bons et les très bons dossiers» déclare Alban Lacondemine, président d'Emprunt Direct. Mais le courtier remarque que la baisse enregistrée en juillet est moins forte que le mois précédent : elle est, selon lui, « comprise entre 5 et 10 points de base ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.