Un loyer moyen de 628 € par mois charges comprises, selon LocService.fr

LocService.fr a publié aujourd’hui son premier observatoire annuel étudiant les loyers charges comprises.

LocService.fr publiait aujourd’hui son observatoire annuel qui étudie au niveau national les conditions de location de plus de 76.000 logements ayant changé de locataires en 2016 sur son site, en excluant les reconductions de baux. Les loyers sont volontairement étudiés charges comprises afin d’évaluer au plus juste le poste logement des locataires.

Dans le classement des 10 villes françaises les plus recherchées sur le site, on trouve Lyon, Paris, Bordeaux, Toulouse et Montpellier. Le baromètre indique que la surface moyenne des logements loués en France était en 2016 de 42 m². « Il fallait dépenser en moyenne 628 € par mois charges comprises pour se loger. C’est 4 € de plus qu’en 2015 (+ 0,71 %) » relève ainsi l’observatoire réalisé par le site. De fortes disparités sont visibles avec un loyer charges comprises en Ile-de-France en moyenne 52 % plus élevé qu’en régions. Et cette différence atteint même 81 % avec Paris.

Les T2 sont les plus recherchés

Le loyer par m² augmente le plus par rapport à 2015 en petite couronne parisienne (+2,16 %) avec un montant de 23,15 €. La hausse est moins forte en grande couronne avec une progression de 1,21 % (17,48 €/m²). L’augmentation est de 1,63 % hors Ile de France, pour s’établir à 11,85 €/m2. Le loyer moyen au m2 évolue le moins à Paris, à seulement +0,74 %. « L’encadrement des loyers porte donc ses fruits, même si l’Olap souligne dans une récente étude qu’un quart des locations à Paris restent encore au-dessus du plafond de loyer autorisé » note le site.

Les logements les plus loués en 2016 sont les appartements T2, avec 27 % des locations réalisées, au coude-à-coude avec les studios qui représentent 26 % des locations. Et si on cumule ce chiffre avec celui des T1, on observe qu’environ une location sur trois concerne un studio/T1. Mais les grands appartements avec 2 chambres minimum sont également recherchés pour la colocation et représentent désormais 23 % des locations réalisées sur le site. Le marché des maisons est lui stable, à 9 % des logements loués. Les logements meublés, très recherchés par les étudiants et les jeunes actifs, représentent, eux, 35 % des locations.

Le site note également que les chambres « se louent 391 € pour une surface de 14 m2, les studios 496 € pour 24 m2 et les appartements T1 489 € pour 30 m2 ». Pour les appartements T2, la surface constatée est de 43 m2 et le loyer moyen de 641 €. Un T3 de 64 m2 se loue 764 € et les très grands appartements (5 pièces et plus) se louent pour leur part 1076 € charges comprises. Quant aux maisons, elles se louent 839 €, avec 633 € pour les plus petites et jusqu’à 973 € pour les plus grandes.

Avec 628 euros, il est possible de louer 68 m² à Saint-Etienne

A partir du loyer moyen de 628 € constaté en 2016, le site note qu’à Saint-Etienne, un locataire peut se loger dans un appartement de 68 m² avec 2 chambres. Le Rhône (avec la Métropole de Lyon) fait partie des territoires où les locations sont les plus nombreuses, avec 3.87% du chiffre global des locations effectuées via le site, contre 5.87% pour les Bouches-du-Rhône, 4,73 % pour Paris, 4,45 % pour le Nord, 4.23% pour la Haute-Garonne, 3,77 % pour l’Hérault et 3,64 % pour les Alpes-Maritimes. « Ces sept départements concentrent 30 % de l’activité locative française. Il est intéressant de noter également que l’Ile-de-France représente à elle seule 21 % des locations réalisées en 2016 » indique le site.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’UNPI se met en retrait de Clameur

null
L’Union nationale des propriétaires immobiliers a indiqué se désolidariser « de certains syndicats de professionnels de l’immobilier face à leurs positionnements anti-propriétaires ».


Le marché locatif se rééquilibre


La crise du coronavirus a eu pour effet de rééquilibrer le marché locatif, auparavant perturbé par les locations de courte durée de type Aibnb. C’est ce que montre une récente étude du groupe Seloger.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


Michèle Picard ne prendra pas d’arrêtés contre les expulsions locatives

Pour la première fois depuis 10 ans, l’édile vénissiane ne prendra pas d’arrêté en ce sens, les procédures d’expulsions locatives devant être adossées à des possibilités de relogement.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Encadrement des loyers : l’un des sujets phare du mandat en matière de logement

La mesure figurait en bonne place dans le programme des écologistes, mais aussi de la « Gauche unie ».


Trêve hivernale : l’UNPI prend acte de l’interdiction des expulsions

Christophe Demerson, le président de l’UNPI, a indiqué prendre acte du choix du ministre du Logement, Julien Denormandie, d’interdire les expulsions jusqu’à fin de la prochaine trêve hivernale.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.