Lyon 7: inauguration du CHRS Carteret

Le nouveau centre d’hébergement et de réinsertion sociale Carteret est situé dans le 7ème arrondissement de Lyon, rue Saint-Jean-de-Dieu.

Lyon Métropole Habitat a inauguré mardi un nouveau centre d’hébergement et de réinsertion sociale, dans le 7ème arrondissement de Lyon, au 21 rue Saint-Jean-de-Dieu : le CHRS Carteret. Livré en septembre dernier par Lyon Métropole Habitat, celui-ci offre à 35 personnes en grande précarité une solution d’hébergement inédite sur la métropole lyonnaise. Etaient présents pour cette inauguration des représentants de la Préfecture du Rhône, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon et la mairie du 7ème arrondissement.

Le projet était né en 2015 de la nécessité de réhabiliter le centre d’hébergement de la rue Saint-Jean-de-Dieu, où une trentaine de personnes vivaient dans des bungalows vétustes. Dès l’origine, l’association Alynea qui gère le centre depuis 2007, avait défendu l’idée d’un habitat de qualité pour que les personnes accueillies se sentent mieux considérées et favoriser leur réinsertion. L’objectif du centre est en effet de pouvoir les orienter ensuite vers une structure plus adaptée à leur trajectoire, voire vers un logement autonome.

Budget de 1,5 million d’euros

Lyon Métropole Habitat a ensuite piloté l’opération, avec pour mission d’offrir aux plus démunis un habitat digne et des conditions de vie décentes, avec des espaces privés et d’autres collectifs. Un groupement, composé notamment de l’association Emmaüs Gironde qui permet à des travailleurs handicapés d’exercer une activité professionnelle salariée, a pris en main la conception et la réalisation de ce centre.

Un budget total de 1,5 million d’euros TTC a été nécessaire à cette réalisation, avec une participation de Lyon Métropole Habitat (826 000 euros) grâce à la redevance sur les loyers de l’association, de la région Auvergne-Rhône-Alpes (300 000 euros) et de l’Etat (162 000 euros).

« A travers ce projet, Lyon Métropole Habitat et Alynea ne se contentent pas d’accueillir des personnes en situation de grande difficulté sociale, mais leur offre une écoute sans jugement et un accompagnement réel. Car c’est l’aspect humain qui importe. En s’engageant auprès d’eux, Lyon Métropole Habitat et Alynea donnent chaque jour la preuve de leur attachement concret aux valeurs de liberté, de solidarité et de respect qui fondent l’idéal républicain» a indiqué Michel Delpuech, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfet du Rhône.

Cette opération également été rendue possible grâce à la ville de Lyon, propriétaire du terrain, qui en a gracieusement cédé l’usage pour une période renouvelable de 20 ans. Via des dons collectés depuis sa plateforme de financement participative (40 000 euros), le fonds de dotation « Les petites pierres » a également contribué à l’opération.

27 structures en bois

Le CHRS Carteret va vocation a accueillir des personnes fragilisées souvent marquées par leurs addictions (drogue, alcool) et marginalisées. Orientées par la Maison de la Veille Sociale ou par le Samu social, elles sont hébergées pour des périodes de 6 mois renouvelables. Le CHRS se compose de 27 structures en bois et d’un espace collectif avec salle à manger et cuisine. Adapté au mode de vie des hébergés, ce type d’habitat se situe entre le dehors et le dedans pour que les personnes n’aient pas un sentiment d’enfermement et pour éviter un décalage trop important avec leur expérience de la rue. Chaque résident dispose d’une chambre et d’une salle de bains avec WC afin de garantir à chacun son intimité et son espace de vie personnel. 8 chambres doubles permettent également d’héberger des couples.

L’espace collectif permet, lui, de rompre l’isolement et de s’habituer à « vivre ensemble » de nouveau. La structure intègre par ailleurs des bureaux et une salle de réunion à l’usage de l’équipe d’Alynea. Le projet socio-éducatif du CHRS Carteret mise sur un séjour souple et individualisé, pour aider les hébergés à se projeter vers l’avenir et développer leur capacité à habiter de façon plus autonome. L’objectif est de leur permettre d’envisager des solutions d’hébergement pérennes en fonction de leur trajectoire (résidence sociale, pension de famille, maisons relais, logement autonome…). Le travail d’accompagnement social est réalisé par une équipe de 9 collaborateurs présents sur place au quotidien (7 travailleurs sociaux, 1 chef de service et 1 veilleur de nuit).

LMH appuie les acteurs associatifs de l’hébergement et de la réinsertion

Lyon Métropole Habitat est engagé aux côtés des acteurs associatifs de l’hébergement et de la réinsertion, ces derniers s’étant vus confier 8 résidences sociales comptant 300 logements destinés aux plus démunis dans l’agglomération.

LMH a remis en service en urgence à la mi-janvier un ancien foyer étudiant inoccupé à Givors pour héberger des personnes sans domicile, à la demande de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Ce foyer accueille pour quelques mois une soixante de personnes, seules ou en famille. Plus d’une centaine de logements sont également octroyés chaque année à des associations spécialisées, dans le cadre de conventions de sous-location.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Une nouvelle résidence seniors à la Croix-Rousse

Lyon Métropole Habitat a ouvert cette résidence qui a accueilli ses locataires ce mercredi.


L’Autre Soie : début de la pose des habitats modulaires


Ces derniers sont destinés à accueillir les familles hébergées au centre d’hébergement d’urgence.


Fin de la trêve hivernale

Avant la fin de la trêve hivernale induite par la fin de l’urgence sanitaire, la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, a reçu jeudi les associations du secteur de l’hébergement d’urgence et du logement adapté.


La CGL s’inquiète de la séparation entre les ministères du Logement et celui de la Ville

Le fait que le logement soit désormais séparé de la politique de la ville inquiète profondément la Confédération Générale du Logement.


Cédric Van Styvendael, nouveau maire de Villeurbanne


Le nouveau conseil municipal de la ville se réunissait ce samedi.


Convention entre Est Métropole Habitat et APF France handicap


Ce partenariat porte sur la future résidence Anatole France.


Action Logement lance Enéal, une foncière dédiée aux EHPAD

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement volontaire conçu au printemps 2019.


Alila a réalisé 611 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le groupe a fait part de ses résultats financiers annuels. 7.519 logements ont réservés l’an dernier.


Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.


Crédit Logement garantit désormais le bail réel solidaire


Le spécialiste de la garantie du prêt immobilier soutient l’accession à la propriété en étendant désormais la garantie du BRS, outil de l’accession abordable via la dissociation du foncier et du bâti.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.