Lyon 7: inauguration du CHRS Carteret

Le nouveau centre d’hébergement et de réinsertion sociale Carteret est situé dans le 7ème arrondissement de Lyon, rue Saint-Jean-de-Dieu.

Lyon Métropole Habitat a inauguré mardi un nouveau centre d’hébergement et de réinsertion sociale, dans le 7ème arrondissement de Lyon, au 21 rue Saint-Jean-de-Dieu : le CHRS Carteret. Livré en septembre dernier par Lyon Métropole Habitat, celui-ci offre à 35 personnes en grande précarité une solution d’hébergement inédite sur la métropole lyonnaise. Etaient présents pour cette inauguration des représentants de la Préfecture du Rhône, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon et la mairie du 7ème arrondissement.

Le projet était né en 2015 de la nécessité de réhabiliter le centre d’hébergement de la rue Saint-Jean-de-Dieu, où une trentaine de personnes vivaient dans des bungalows vétustes. Dès l’origine, l’association Alynea qui gère le centre depuis 2007, avait défendu l’idée d’un habitat de qualité pour que les personnes accueillies se sentent mieux considérées et favoriser leur réinsertion. L’objectif du centre est en effet de pouvoir les orienter ensuite vers une structure plus adaptée à leur trajectoire, voire vers un logement autonome.

Budget de 1,5 million d’euros

Lyon Métropole Habitat a ensuite piloté l’opération, avec pour mission d’offrir aux plus démunis un habitat digne et des conditions de vie décentes, avec des espaces privés et d’autres collectifs. Un groupement, composé notamment de l’association Emmaüs Gironde qui permet à des travailleurs handicapés d’exercer une activité professionnelle salariée, a pris en main la conception et la réalisation de ce centre.

Un budget total de 1,5 million d’euros TTC a été nécessaire à cette réalisation, avec une participation de Lyon Métropole Habitat (826 000 euros) grâce à la redevance sur les loyers de l’association, de la région Auvergne-Rhône-Alpes (300 000 euros) et de l’Etat (162 000 euros).

« A travers ce projet, Lyon Métropole Habitat et Alynea ne se contentent pas d’accueillir des personnes en situation de grande difficulté sociale, mais leur offre une écoute sans jugement et un accompagnement réel. Car c’est l’aspect humain qui importe. En s’engageant auprès d’eux, Lyon Métropole Habitat et Alynea donnent chaque jour la preuve de leur attachement concret aux valeurs de liberté, de solidarité et de respect qui fondent l’idéal républicain» a indiqué Michel Delpuech, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfet du Rhône.

Cette opération également été rendue possible grâce à la ville de Lyon, propriétaire du terrain, qui en a gracieusement cédé l’usage pour une période renouvelable de 20 ans. Via des dons collectés depuis sa plateforme de financement participative (40 000 euros), le fonds de dotation « Les petites pierres » a également contribué à l’opération.

27 structures en bois

Le CHRS Carteret va vocation a accueillir des personnes fragilisées souvent marquées par leurs addictions (drogue, alcool) et marginalisées. Orientées par la Maison de la Veille Sociale ou par le Samu social, elles sont hébergées pour des périodes de 6 mois renouvelables. Le CHRS se compose de 27 structures en bois et d’un espace collectif avec salle à manger et cuisine. Adapté au mode de vie des hébergés, ce type d’habitat se situe entre le dehors et le dedans pour que les personnes n’aient pas un sentiment d’enfermement et pour éviter un décalage trop important avec leur expérience de la rue. Chaque résident dispose d’une chambre et d’une salle de bains avec WC afin de garantir à chacun son intimité et son espace de vie personnel. 8 chambres doubles permettent également d’héberger des couples.

L’espace collectif permet, lui, de rompre l’isolement et de s’habituer à « vivre ensemble » de nouveau. La structure intègre par ailleurs des bureaux et une salle de réunion à l’usage de l’équipe d’Alynea. Le projet socio-éducatif du CHRS Carteret mise sur un séjour souple et individualisé, pour aider les hébergés à se projeter vers l’avenir et développer leur capacité à habiter de façon plus autonome. L’objectif est de leur permettre d’envisager des solutions d’hébergement pérennes en fonction de leur trajectoire (résidence sociale, pension de famille, maisons relais, logement autonome…). Le travail d’accompagnement social est réalisé par une équipe de 9 collaborateurs présents sur place au quotidien (7 travailleurs sociaux, 1 chef de service et 1 veilleur de nuit).

LMH appuie les acteurs associatifs de l’hébergement et de la réinsertion

Lyon Métropole Habitat est engagé aux côtés des acteurs associatifs de l’hébergement et de la réinsertion, ces derniers s’étant vus confier 8 résidences sociales comptant 300 logements destinés aux plus démunis dans l’agglomération.

LMH a remis en service en urgence à la mi-janvier un ancien foyer étudiant inoccupé à Givors pour héberger des personnes sans domicile, à la demande de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale. Ce foyer accueille pour quelques mois une soixante de personnes, seules ou en famille. Plus d’une centaine de logements sont également octroyés chaque année à des associations spécialisées, dans le cadre de conventions de sous-location.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Le temps du bâtiment n’est pas le temps commun »

null
Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat, et Alain Cacheux, président de la fédération des offices publics de l’habitat, ont répondu à nos questions suite à la rencontre organisée vendredi à Villeurbanne entre bailleurs sociaux et représentants des candidats à la présidentielle.


Présidentielle : l’USH et l’ARRA-HLM ont échangé avec les représentants des candidats

L’Union Sociale pour l’habitat organisait vendredi une rencontre régionale avec les représentants de candidats à la présidence de la République.


NPNRU : des démolitions de 1.000 à 1500 logements pour GrandLyon Habitat

Le premier plan de renouvellement urbain s’est soldé par une importante activité sur Mermoz Nord. Le nouveau plan portera, lui, sur Mermoz Sud, la Sauvegarde à Lyon ou encore la Darnaise à Vénissieux.


GrandLyon Habitat diversifie son offre

L’office, en plus de sa production de logements locatifs sociaux est assez actif en matière d’accession sociale, et de vente de logements aux locataires.


GrandLyon Habitat : un budget de 270 millions d’euros par an

110 millions d’euros sont consacrés, au sein de ce budget, à l’investissement.


Grand Lyon Habitat devrait livrer plus de 1200 logements en 2017

null
L’office public de l’habitat organisait il y a quelques jours une conférence de presse en vue de tirer le bilan de l’année 2016 et de donner des perspectives sur l’année en cours.
»
NPNRU : des démolitions de 1.000 à 1500 logements pour GrandLyon Habitat
» GrandLyon Habitat diversifie son offre
» GrandLyon Habitat : un budget de 270 millions d’euros par an


Lyon 7: inauguration du CHRS Carteret

Le nouveau centre d’hébergement et de réinsertion sociale Carteret est situé dans le 7ème arrondissement de Lyon, rue Saint-Jean-de-Dieu.


« Nous avons livré 522 logements en 2016 »

null
Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Il fait un bilan de l’année 2016 et évoque les projets de l’office pour 2017.
» «Les réhabilitations permettent de faire baisser les consommations et le cout de l’énergie»
» «Les bailleurs sociaux peuvent être les pilotes de certains PUP»


« Les bailleurs sociaux peuvent être les pilotes de certains PUP »

Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Il évoque la politique de l’office en matière d’aménagement.


«Les réhabilitations permettent de faire baisser les consommations et le cout de l’énergie»

Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Il évoque la question de la lutte contre la précarité énergétique.


Pas de changement pour la note de la SACVL

L’agence de notation Standard & Poor’s a renouvelé la note de référence à long terme « A » de la société, avec une perspective stable.


Brignais : début des démolitions dans le quartier des Pérouses

null
L’OPAC du Rhône va débuter la démolition d’un bâtiment et un local commun, qui s’inscrit dans une opération de renouvellement urbain.


Métropole de Lyon : une convention pour le logement des salariés

null
Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon, et Jacques Chanut, président d’Action Logement, ont signé vendredi une convention visant à favoriser le logement des salariés.


OPAC du Rhône : un chantier éducatif à Villefranche-sur-Saône

4 garçons et filles de 18 à 21 ans travaillent depuis lundi pour l’Opac du Rhône sur la résidence Les Fauvettes, dans le cadre d’un chantier éducatif.


« Le 29 », ou la rénovation d’un immeuble chargé d’histoire


Capelli et Oscar Développement ont inauguré courant décembre la rénovation de cet immeuble du 19ème siècle situé rue du Plat, dans le 2ème arrondissement de Lyon, qui abrita un temps un hammam. Il compte désormais 47 appartements.