Résiliation annuelle de l’assurance emprunteur : vers un impact sur les taux ?

Le Parlement a adopté en cours de semaine dernière la réforme sur l’assurance emprunteur autorisant la résiliation annuelle. Une mesure qui pourrait avoir un impact positif pour l'emprunteur à court terme, mais plus négatif à moyen terme.

Le Parlement a adopté en cours de semaine dernière la réforme sur l’assurance emprunteur autorisant la résiliation annuelle. Cette mesure intervient après plusieurs soubresauts législatifs avec une censure par le Conseil constitutionnel dans le cadre de la loi Sapin 2. Au final, seront donc concernés les contrats de prêts signés à partir du 1er mars 2017, puis dans un second temps, à compter du 1er janvier 2018, tous les prêts en cours.

Pour les courtiers en crédit immobilier, cette nouvelle possibilité est une bonne nouvelle, et même pour Maël Bernier, Directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com « une véritable révolution dans le crédit immobilier car aujourd’hui à peine 12% des emprunteurs choisissent une autre assurance que celle de la banque pour leur crédit ».

« Cette possibilité de résiliation annuelle comme cela existe déjà pour les autres contrats d’assurance, va permettre aux détenteurs d’un crédit immobilier de faire réellement jouer la concurrence après l’obtention de leur prêt sans être coincés pendant l’ensemble de leur crédit avec une assurance au coût trop élevé », ajoute-t-elle.

Un emprunteur qui aura signé avec la banque pour l’assurance de son crédit immobilier pourra par la suite faire jouer la concurrence, en cherchant une assurance à garanties équivalentes mais au moindre coût auprès d’un autre assureur. Maël Bernier note que « les écarts de prix pouvant en effet varier du simple au quadruple entre les différents assureurs ».

Les banques vont-elles compenser le manque à gagner?

Mais d’autres intermédiaires soulignent que ce principe de résiliation annuelle de l’assurance emprunteur pourrait avoir des effets sur les taux du crédit à moyen terme. Selon Vousfinancer.com, « le fait que tous les contrats puissent être renégociés à partir du 1er janvier 2018 risque de peser sur la rentabilité des banques qui devront compenser le manque à gagner engendré, ce qui pourrait contribuer à la remontée des taux de crédit immobilier ».

Pour le président de l’intermédiaire, Jérôme Robin, « à court terme c’est une très bonne nouvelle, car cela va introduire davantage de concurrence sur le marché de l’assurance emprunteur détenu à 85 % par les banques via la souscription de leur assurance groupe. L’offre devrait être plus diversifiée, avec des tarifs en baisse et de meilleures garanties afin d’être plus attractive pour diminuer la probabilité de résiliation… Mais à moyen terme, le fait que le stock puisse être également résilié risque de peser sur la rentabilité des banques. En effet les emprunteurs concernés seront essentiellement ceux qui ont souscrit un crédit récemment, donc à des taux très bas tels que nous les connaissons depuis 4 ans, et sur lesquels les marges des banques pourraient devenir négatives a posteriori une fois l’assurance résiliée… Dans ce contexte, il est certain que les banques devront trouver le moyen de compenser le manque à gagner, ce qui pourrait contribuer à une remontée plus forte des taux de crédit alors même que depuis fin 2016, elles contiennent les hausses en ne répercutant que faiblement l’envolée des taux d’emprunt d’Etat… ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier: les taux à un tournant ?

Les taux de crédit immobilier restent pour l’heure stables en ce début d’année. Mais les tensions sur les marchés de taux et les récentes réformes gouvernementales pourraient avoir un impact négatif sur la demande.


Crédit immobilier: un marché affaibli en 2017

Crédit Logement a présenté jeudi son bilan de l’année 2017 en matière de taux de crédit immobilier. Si la production est globalement en hausse, le nombre de prêts accordés est en très légère baisse.


La résiliation annuelle d’assurance possible pour tous les emprunteurs

null
Le Conseil constitutionnel a validé l’amendement Bourquin, qui permet à tous les emprunteurs de changer d’assurance de prêt tous les ans.


Des taux de crédit immobilier stables en janvier

Les intermédiaires ont fait état de leurs premiers baromètres 2018 au niveau national.


Nouvelle baisse de la demande en crédit à l’habitat

L’enquête mensuelle réalisée par la Banque de France auprès des banques sur la distribution du crédit a montré un nouvel accès de faiblesse du marché. Les intermédiaires en crédit sont, eux, partagés sur l’évolution des taux.


Prêt à taux zéro : Macron s’apprête à faire (partiellement) machine arrière

Le président de la République a, au détour d’un stand des 24 heures du Bâtiment, annoncé que le PTZ en zone B2 et C serait sans doute partiellement maintenu, avec un taux sans doute limité à 20%.


Le marché du crédit immobilier au point mort

Après un bon début d’année, l’activité du marché du crédit tend à ralentir. Les taux, eux, restent stables, voire en légère baisse.


Stabilité des taux de crédit immobilier en septembre

Les principaux courtiers en crédit immobilier ont présenté leurs grilles de taux. La stabilité des taux reste de mise, dans un contexte de forte production en début d’année.
» Les taux de crédit immobilier à Lyon


Des taux de crédit immobilier toujours stables

null
En juillet, les taux de crédit immobilier n’ont quasiment pas varié par rapport à juin, selon Crédit Logement. De nombreux courtiers ayant fait état de leurs notes mensuelles font état d’une stabilité en août.


La hausse des prix affecte le pouvoir d’achat immobilier

Meilleurtaux.com a publié ce lundi son bilan semestriel du pouvoir d’achat immobilier. Dans un contexte de stabilisation des taux, la hausse des prix limite la surface que les ménages peuvent acheter.


Stabilisation des taux de crédit immobilier

Les derniers baromètres des courtiers en crédit immobilier font état d’une stabilisation des taux de crédit immobilier en juillet.
» Les taux de crédit immobilier à Lyon et en Rhône-Alpes


Pouvoir d’achat immobilier en baisse à Grenoble et Saint-Etienne, stable à Lyon

Meilleurtaux.com a publié son palmarès des taux de crédit immobilier dans les 20 plus grandes villes françaises.


Auvergne-Rhône-Alpes : Hausse des taux de crédit immobilier en avril

Il y a quelques jours, Emprunt Direct a publié son baromètre de taux dans la grande région.


Crédit immobilier : de légères baisses de taux en mai

Selon les premiers baromètres des courtiers en crédit immobilier sur le mois de mai, de très légères baisses de taux ont été appliquées par les banques pour le mois de mai.
» Auvergne-Rhône-Alpes : Hausse des taux de crédit immobilier en avril


Les taux de crédit immobilier en hausse selon Empruntis

Auvergne-Rhône-Alpes fait toutefois partie des régions où le taux minimal sur 20 ans est le plus bas.