GrandLyon Habitat : vers une certification diplômante pour les gardiens d’immeuble

L’office public de l’habitat s’est engagé dans un plan de développement des compétences de ses gardiens.

GrandLyon Habitat s’est, depuis deux ans, engagé dans un plan de développement des compétences de ses gardiens. L’office public de l’habitat propose un parcours inédit allant jusqu’à une certification diplômante de niveau CAP. Cette démarche vise à valoriser ce métier, le placer au cœur du dispositif de proximité et faire de ses 150 gardiens « de véritables ambassadeurs de l’organisme ».

Depuis avril dernier, l’ensemble des gardiens de l’office suit une formation complète qui leur permettra d’exercer leur métier avec plus d’autonomie. « Grâce à un partenariat avec l’AFPOLS, l’organisme a construit des parcours d’accompagnement adaptés au niveau de chaque salarié. La formation porte sur les 4 grands domaines d’intervention du métier : technique (surveillance du patrimoine, équipement du logement, sécurité du patrimoine, réclamations techniques), entretien courant (nettoyage des parties communes, gestes et postures, contrôlé, petits travaux courant), gestion locative (attribution de logements, contrat de location, aspects économiques du bail et troubles de voisinage) et relationnel (accueil quotidien, accueil commercial, communication interculturelle et gestion des conflits) », explique le bailleur.

Renforcer la qualité de services

L’année prochaine, en juin, chaque gardien pourra obtenir un titre reconnu par le ministère du travail niveau V (équivalent CAP) et élargir ses compétences avec des missions nouvelles. Le coût des parcours (subventions comprises) s’élève à 758 490 € pour 3.900 jours de formation au final.

Le projet gardiens a été initié fin 2014, pour réfléchir à l’évolution du métier au sein de l’office. A cette époque 4 métiers distincts étaient présents sur un même poste (gardien d’immeuble, gardien qualifié, gardien de maintenance et employé d’immeuble). « En créant un métier unique, le bailleur renforce la qualité de ses services et assure la pérennité du métier de gardien », indique le bailleur.

Pour Daniel Godet, directeur général de GrandLyon Habitat, « le métier de gardien évolue : il est revalorisé, il devient un acteur central de la gestion de proximité. Véritables créateurs de lien social, les gardiens sont les premiers ambassadeurs de la qualité du service que nous voulons rendre. Leur rôle est essentiel pour que ce service génère pleine satisfaction auprès de nos locataires».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il faut du logement pour tous »

null
Nous évoquons avec Michèle Picard, maire de Vénissieux, l’opération Arboreo, mais aussi la résidence de la Glunière, récemment livrée.
» Vénissieux : inauguration d’Arboréo
» Vénissieux: inauguration de la résidence « Les Glunières »


Baisse des APL : des élus LR dénoncent un « soutien coupable » de la Métropole

Dans une tribune pour le prochain magazine de la Métropole, le groupe LR dénonce un soutien implicite de cette dernière à la politique nationale, qui implique une baisse du pouvoir d’achat des bénéficiaires des aides sociales.


Mobilisation des bailleurs sociaux pour la semaine des personnes handicapées

La Fédération des Offices Publics de l’Habitat se mobilise pour la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées.


La FFB intervient sur l’article 52 de la loi de finances

Jacques Chanut, le président de la fédération du Bâtiment, a rappelé les conséquences négatives en termes d’emploi que pourrait produire un arrêt brutal de l’investissement HLM, tout en appelant au dialogue.


Villefontaine : 95 nouveaux logements pour les jeunes en formation

La « Maison des Compagnons du Devoir et du Tour de France » a été inaugurée samedi 28 octobre dans cette commune du nord Isère par Résidences Sociales de France, une société de 3F/ groupe Action Logement.


L’article 52 de la loi de finances, amendé mais adopté

L’article visant à réduire les aides personnalisées au logement, tout en imposant des baisses de loyers aux bailleurs sociaux, a fait l’objet d’amendements, mais a été, au final, adopté.


Les élus et le monde HLM montent au front contre la réforme des APL

null
L’article 52 de la loi de finances 2018 pourrait mettre à mal les finances des bailleurs sociaux. Ceux-ci, appuyés par des élus, tentent d’amender cette réforme.


« Il n’y a pas de cagnotte !»

Laurent Goyard est le directeur général de la fédération des OPH. Il évoque le projet de réforme des APL, qui pourrait avoir un effet très négatif sur les offices.


Saint-Priest : lancement des travaux de résidentialisation de Mansart-Farrère

Le lancement symbolique des travaux a été réalisé samedi.


Emmanuel Macron veut ponctionner les « réserves » du monde HLM

Lors d’une interview télévisée diffusée sur TF1 et LCI, le président de la République a tenté d’expliquer son action, notamment en matière de logement.


Logement et immobilier : ce que prévoit la loi de finances

Le projet de loi de finances 2018 valide les annonces réalisées il y a quelques jours par le ministre du logement, Jacques Mézard, dans le cadre du plan logement. Lyon Pôle Immo a listé les principales mesures contenues dans ce « PLF 2018 ».


Un congrès HLM sous haute tension

Le projet de baisse des APL, couplée à une diminution des loyers de la part des bailleurs, inquiète le mouvement HLM. Et les propos du ministre mardi n’ont pas rassuré les acteurs du logement social.


Recentrage du Pinel, réforme des APL : le plan du gouvernement

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté ce mercredi la stratégie logement du Gouvernement.
» La FFB déplore la fin du PTZ et du Pinel en zone détendue
» La LCA-FFB indignée par la disparition du PTZ et du Pinel dans certaines zones
» Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau


Jean-Paul Bret sceptique sur les mesures gouvernementales

null
Le maire de Villeurbanne a, mardi, affiché son opposition à plusieurs projets gouvernementaux, dont la taxe d’habitation, ou encore la baisse des loyers dans les logements sociaux. Il a également évoqué le lycée Pierre Brossolette.


« Il n’est pas raisonnable de fragiliser le secteur du logement social »

Cédric Van Styvendaël est le directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe. Il évoque l’impact, pour son office et pour l’ensemble des bailleurs sociaux, d’une possible baisse des loyers consécutive à une diminution des aides personnalisées au logement.