« Ces manques de place, un appel pour bâtir un autre modèle de Société »

TRIBUNE - Bernard Devert, président-fondateur du mouvement Habitat et Humanisme, a rédigé une note sur le manque de places en EHPAD.

Il n'y a pas de place ! Ce cri dévoilant de la peur est celui des plus fragiles, d'où l'urgence de l'entendre pour que la fracture sociale ne s'aggrave pas.

Les parcours de vie sont marqués par des multitudes de manques : de la crèche aux maisons de retraite ou encore à la culture, se rappelant la situation de ces étudiants qui, après avoir réussi leur bac parfois avec mention, se sont trouvés sur une file d'attente pour rentrer à l'Université.

Que de personnes désespèrent de trouver un logement, notamment en Île de France en raison de délais très longs, mettant à mal une vie familiale.

Que d'autres connaissent la même mésaventure après une période de chômage pour retrouver une vie professionnelle.

Ces manques sont les marqueurs d'une société fébrile, inquiète, consciente que ces lourdes ruptures ne sont pas prêtes à s'estomper alors que les dotations budgétaires plafonnent pour diminuer l'endettement de la Nation.

Le raisonnable, s'il est entendu, ne résonne pas moins comme un désarroi difficilement surmontable, le ‘toujours plus' s'épuisant.

L'approche du sens, infiniment mieux partagée qu'elle ne l'a été par le passé, dessine un autre modèle de société privilégiant le bien commun, une cible à ne point manquer.

Ce modèle, n'est pas seulement à imaginer ; il convient de le bâtir en se libérant des illusions de puissance suscitant les entre-soi et les communautarismes si bien décrits par le mythe de Babel : les mêmes se sont réunis pour bâtir une tour se rapprochant du ciel pour se mettre à distance de ceux qu'ils considèrent comme différents.

Ces fondations du totalitarisme demeurent fort heureusement détruites par cette interrogation : et les autres ? Pour qu'ils aient une place, un déplacement s'impose ; il relève d'un supplément d'humanité sans lequel les plus vulnérables sont confrontés à ces manques qui résistent.

L'éclatement du vieillissement fait apparaître le risque avéré d'un manque de places dans les établissements médico-sociaux, ces EHPAD, nécessaires lorsque la perte d'autonomie rend impossible le maintien à domicile.

Or son ‘chez soi', la personne âgée entend le garder comme signe de sa liberté. Il n'est pas non plus sans danger, l'isolement accélère le vieillissement et aggrave la perte d'autonomie. L'établissement médicosocial entraine aussi un syndrome de glissement sans que cette notation ne soit une critique à l'égard des soignants confrontés à des ‘patients' dont un grand nombre est touché par des maladies neurodégénératives.

La force des marchés est impuissante devant ces situations appelant un supplément d'humanité qui n'a pas de prix pour être celui de la gratuité.

L'heure n'est-elle pas de créer une coopération des services au sein des territoires, l'EHPAD devenant une plateforme de soins , un espace source, pour que ses soignants se rendent à domicile, la personne âgée étant aidée par des jeunes actifs, des retraités apportant un prendre-soin en complémentarité de l'acte de soin.

Ce matin, quels n'étaient pas mon étonnement et ma joie, entrant dans une maison de personnes âgées, de rencontrer un étudiant qui, chaque samedi et dimanche matin, gratuitement, prépare les petits déjeuners en donnant du temps aux personnes qu'il sert. Son initiative fait école.

C'est encore le doyen d'une université de médecine qui demande à ses étudiants de 2ème année de s'investir auprès de malades, dans une perspective de rencontre brisant la solitude.

Un des projets du Président de la République est de mettre en œuvre un service national. Sans doute ne sera-t-il pas étranger à la question abordée.

Que d'ouvertures et de signes d'humanité se font jour face à ces manques, d'où ces passerelles qui se construisent pour les traverser

Le futur, dit-on, serait celui de ‘l'homme augmenté'. Et si nous commencions par veiller à bâtir une Société marquée par le respect des plus fragiles, s'éveillerait alors une humanité ‘augmentée', un défi à relever qui ne manquera pas de susciter des enthousiasmes et des énergies nouvelles.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nicolas Bonnet, nouveau directeur général de la CCI

L’ancien dirigeant d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes a rejoint début mai la chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


La crise sanitaire n’a pas enrayé la dynamique d’ «Action Coeur de Ville»

Action Logement a fait un point en fin de semaine dernière sur son implication dans le dispositif Action Coeur de Ville. Celui-ci monte clairement en puissance dans les villes moyennes.


Charly : inauguration de «Prélude»

nullGrandLyon Habitat et Alila ont inauguré ce mercredi cette résidence entièrement dédiée au logement social.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


Des objectifs connus pour les OPH métropolitains et du Rhône

Les cibles de production ont récemment été chiffrées pour les offices publics de l’habitat de la Métropole et du Rhône au sein des conventions d’utilité sociale.


Le parc social a progressé de 1,1% dans la région sur un an

nullLa DREAL a fait part il y a quelques jours de ses statistiques sur le parc social en Auvergne-Rhône-Alpes.


Pont-de-Claix : inauguration de la résidence D’Clic

La résidence, qui compte 43 logements, a été inaugurée en présence du préfet de l’Isère et du président de Grenoble-Alpes Métropole.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


La Fondation Abbé Pierre soutient des collectifs citoyens

nullA l’occasion de son éclairage régional 2021, l’agence Auvergne Rhône-Alpes de la Fondation Abbé Pierre a souhaité rendre visible l’action locale de collectifs citoyens qui apportent des solutions concrètes en matière de logement.


Est Métropole Habitat distribue des paniers repas aux étudiants

Cette opération a lieu ce samedi auprès des étudiants de 16 résidences étudiantes de Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Vénissieux.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


Action Logement a lancé le 3ème AMI de l’opérateur national de vente

Les deux premiers appels à manifestation d’intérêt, lancés en juillet 2018 et septembre 2019 avaient permis l’acquisition de 3.433 logements répartis en 94 biens.