Effondrement d’immeubles à Marseille : 6 mois après, l’État reste engagé

Le ministre en charge du logement, Julien Denormandie, a tenu à rappeler dans un communiqué que son ministère restait « pleinement mobilisé ».

Ce dimanche, des Marseillais se sont rassemblés dans le quartier de Noailles, six mois 6 mois après le drame de la rue d’Aubagne, où deux immeubles insalubres s’étaient effondrés. A cette occasion, le ministre Julien Denormandie, a tenu à rappeler dans un communiqué que l’État restait « pleinement mobilisé » sur cette question.

Ce dernier a rappelé que 311 immeubles ont été évacués depuis novembre. 126 logements ont pu être réintégrés après expertises. Néanmoins, 660 personnes restent encore hébergées à l’hôtel, et « l’urgence est donc d’identifier si elles pourront retrouver leur appartement ou de leur trouver rapidement une solution de relogement pérenne », indique le ministère.

Mesures pour trouver de nouveaux logements

Des mesures exceptionnelles ont été déployée par l’État afin de trouver de nouveaux logements et d’accompagner, d’orienter, de renseigner les marseillais. Depuis le 1er février, un centre d’accueil géré par France Horizon a été ouvert.

Le ministre s’est rendu régulièrement sur place depuis 6 mois. Tous les acteurs ont été mobilisés pour accélérer les choses aux cotés de Soliha Provence. Les bailleurs sociaux ont ainsi proposé plusieurs centaines de logements, et les propriétaires privés ont eux aussi répondu à l’appel via la mise à disposition d’une centaine de logements rue de la République.

« Le drame de la rue Aubagne a endeuillé la ville de Marseille. Depuis ce drame, beaucoup a été fait mais beaucoup reste à faire. Je partage l'impatience des Marseillais, je reste pleinement mobilisé à leurs cotés et je continuerai à faire en sorte que les choses avancent plus rapidement » a souligné le ministre dans un communiqué.

L’État finance la réhabilitation d'urgence

L'État, grâce à l’Anah, finance la réhabilitation d'urgence des logements indignes avec, dans un second temps, un remboursement par le propriétaire, qui est normalement responsable des travaux.

« Je m’engage à soutenir la rénovation du centre ville tout en gardant ce qui fait l’identité de marseillais, la mixité sociale de son centre ville. Pour accélérer cette rénovation, l’Etat apporte des financements dédiés notamment pour les travaux d’urgence. En lien avec les collectivités locales sera par ailleurs créé un opérateur dédié, qui a fait ses preuves sur d’autres territoires. Cet opérateur sera une société d’aménagement dont l’Etat sera actionnaire », a affirmé le ministre.

L'État apporte 240 millions d’euros pour rénover les logements privés grâce à l’Anah et 120 millions pour le logement social dans les quartiers ANRU. Un opérateur d’aménagement commun, associant l’Etat et les collectivités, verra par ailleurs le jour avant la fin de l’année pour la réhabilitation de centre ville. « L’objectif de cette société sera de racheter les logements insalubres, de les rénover et de les remettre sur le marché », note le ministère, qui rappelle que le département des Bouches du Rhône fait partie des 6 départements français de mise en oeuvre accélérée de la politique de lutte contre l’habitat indigne et de lutte contre les marchands de sommeil.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Elections métropolitaines : Gérard Collomb se retire au profit de François-Noël Buffet

L’actuel maire de Lyon, qui était au premier tour du scrutin le candidat officiel de LREM, s’efface derrière le candidat LR.


Le CSN et le SNPI lancent un appel

Le syndicat national des professionnels immobiliers et le Conseil supérieur du notariat appellent à une relance rapide de l’activité. Et critiquent par cette occasion la FNAIM, contre laquelle le CSN a récemment engagé une action en justice.


Le PIB pourrait diminuer de 20 % au deuxième trimestre

Suite au déconfinement, l’activité reste à un niveau inférieur de 21% par rapport à une situation normale, selon une note de conjoncture de l’INSEE.


Immobilier neuf : les prix toujours orientés à la hausse

C’est le constat tiré par le baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com, publié ce mercredi.


Fitch confirme la note AA de la Métropole de Lyon


L’agence de notation met en avant une capacité de désendettement qui s’est nettement améliorée, un environnement économique des plus favorables en France.


Immobilier : pas de pertes d’emploi en avril, selon ADP

Selon le rapport national sur l’emploi d’ADP®, le secteur privé en France a enregistré la perte de 18.500 emplois en avril.


Le groupe Cabinet Hermès s’implante à Valence

Le spécialiste de la transaction immobilière destinée aux professionnels poursuit son déploiement en Auvergne-Rhône-Alpes via une collaboration avec Didier Lacoste, associé de Lacoste Cabinet Conseil.


Les parcs à nouveau ouverts à Lyon, réouverture prochaine des terrasses

null
La Ville rappelle que si les parcs sont a nouveau ouverts, les aires de jeux et de fitness restent fermées. Elle a également indiqué qu’en prévision de la réouverture envisagée des restaurants, elle allait autoriser l’installation des terrasses estivales.


A Lyon, cet automne, une 2ème édition du salon immobilier de montagne

Le salon est programmé les 15, 16 et 17 octobre 2020, à la Cité Internationale de Lyon.


Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L’INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.


Christophe Geourjon pousse à la création d’un Réseau Express Métropolitain

Les propositions que l’UDI porte depuis 3 ans pour la création d’un « RER à la lyonnaise » sont, selon lui, plus que jamais d’actualité.


Une fréquentation moyenne de l’ordre de 25% sur le réseau TCL


Le SYTRAL a fait un bilan de la première semaine de déconfinement et annoncé des dispositifs affinés et renforcés dans les jours et semaines à venir.


Auvergne-Rhône-Alpes : 420.000 habitants dans un logement suroccupé

Selon l’INSEE, cette situation concerne, en situation de confinement, 5,5 % des habitants de la grande région, soit une proportion inférieure à celle observée en France métropolitaine.


La crise sanitaire n’arrête pas LPA


Malgré une activité ralentie en cette période de crise sanitaire, cette dernière s’est traduite, chez Lyon Parc Auto, par l’expérimentation de nouveaux services, du parking relais «modes doux» au «drive des producteurs».


Lyon, 1ère ville en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly


L’INSEE a publié une étude sur les très hauts revenus. En Auvergne-Rhône-Alpes, ceux-ci sont souvent localisés dans les métropoles et près de la frontière suisse.