Effondrement d’immeubles à Marseille : 6 mois après, l’État reste engagé

Le ministre en charge du logement, Julien Denormandie, a tenu à rappeler dans un communiqué que son ministère restait « pleinement mobilisé ».

Ce dimanche, des Marseillais se sont rassemblés dans le quartier de Noailles, six mois 6 mois après le drame de la rue d’Aubagne, où deux immeubles insalubres s’étaient effondrés. A cette occasion, le ministre Julien Denormandie, a tenu à rappeler dans un communiqué que l’État restait « pleinement mobilisé » sur cette question.

Ce dernier a rappelé que 311 immeubles ont été évacués depuis novembre. 126 logements ont pu être réintégrés après expertises. Néanmoins, 660 personnes restent encore hébergées à l’hôtel, et « l’urgence est donc d’identifier si elles pourront retrouver leur appartement ou de leur trouver rapidement une solution de relogement pérenne », indique le ministère.

Mesures pour trouver de nouveaux logements

Des mesures exceptionnelles ont été déployée par l’État afin de trouver de nouveaux logements et d’accompagner, d’orienter, de renseigner les marseillais. Depuis le 1er février, un centre d’accueil géré par France Horizon a été ouvert.

Le ministre s’est rendu régulièrement sur place depuis 6 mois. Tous les acteurs ont été mobilisés pour accélérer les choses aux cotés de Soliha Provence. Les bailleurs sociaux ont ainsi proposé plusieurs centaines de logements, et les propriétaires privés ont eux aussi répondu à l’appel via la mise à disposition d’une centaine de logements rue de la République.

« Le drame de la rue Aubagne a endeuillé la ville de Marseille. Depuis ce drame, beaucoup a été fait mais beaucoup reste à faire. Je partage l'impatience des Marseillais, je reste pleinement mobilisé à leurs cotés et je continuerai à faire en sorte que les choses avancent plus rapidement » a souligné le ministre dans un communiqué.

L’État finance la réhabilitation d'urgence

L'État, grâce à l’Anah, finance la réhabilitation d'urgence des logements indignes avec, dans un second temps, un remboursement par le propriétaire, qui est normalement responsable des travaux.

« Je m’engage à soutenir la rénovation du centre ville tout en gardant ce qui fait l’identité de marseillais, la mixité sociale de son centre ville. Pour accélérer cette rénovation, l’Etat apporte des financements dédiés notamment pour les travaux d’urgence. En lien avec les collectivités locales sera par ailleurs créé un opérateur dédié, qui a fait ses preuves sur d’autres territoires. Cet opérateur sera une société d’aménagement dont l’Etat sera actionnaire », a affirmé le ministre.

L'État apporte 240 millions d’euros pour rénover les logements privés grâce à l’Anah et 120 millions pour le logement social dans les quartiers ANRU. Un opérateur d’aménagement commun, associant l’Etat et les collectivités, verra par ailleurs le jour avant la fin de l’année pour la réhabilitation de centre ville. « L’objectif de cette société sera de racheter les logements insalubres, de les rénover et de les remettre sur le marché », note le ministère, qui rappelle que le département des Bouches du Rhône fait partie des 6 départements français de mise en oeuvre accélérée de la politique de lutte contre l’habitat indigne et de lutte contre les marchands de sommeil.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon célèbre la «journée internationale de la lumière»

La ville, qui fête cette année le trentième anniversaire du plan Lumière, a notamment célébré cette journée par le lancement de la mise en lumière pérenne de la façade du Grand Hôtel-Dieu.


Les Métropoles de Lyon et Saint-Étienne bénéficieront d’aides pour les commerçants

Cette somme permettra de soutenir les commerçants de la Presqu’île de Lyon afin de reconquérir la clientèle suite à la perte d’attractivité connue depuis le début du mouvement des gilets jaunes.


H7 a été inauguré


Ce mardi, avait lieu à Lyon Confluence l’inauguration de l’ancienne Halle Girard transformée en haut lieu de la french tech, en présence d’Etienne Blanc, de Gérard Collomb et de David Kimelfeld.


Le SMT présente son plan « intermodalité »

Le syndicat mixte des transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise a présenté ce jeudi son plan d’action en faveur de l’intermodalité.


Capteurs sonores : Saint-Etienne attend l’avis définitif de la CNIL

Ces capteurs permettent de repérer un bruit anormal sur l’espace public. Une réunion d’information des habitants va être organisée.


La Ville de Lyon interdit la circulation de trottinettes sur les trottoirs

Il sera désormais interdit de circuler avec une trottinette électrique sur les trottoirs de la ville et sur les Berges de Saône.


David Kimelfeld participera au comité de suivi du quartier route de Vienne

Ce comité de suivi se tiendra ce vendredi.


Effondrement d’immeubles à Marseille : 6 mois après, l’État reste engagé

Le ministre en charge du logement, Julien Denormandie, a tenu à rappeler dans un communiqué que son ministère restait « pleinement mobilisé ».


RBC prend à bail l’ancien magasin Grange

Celui-ci est situé en presqu’île de Lyon, non loin de la place Bellecour. La transaction a été accompagnée par le conseil en immobilier Sorovim.


Métro E : Kimelfeld favorable «à titre personnel» à un prolongement vers Part-Dieu

Cette idée avait notamment été proposée par l’association déplacements citoyens.


Le président de la Métropole poursuit ses « belles rencontres »

null
Dans le cadre de ces régulières visites de terrain, David Kimelfeld s’est rendu jeudi à Vaulx-en-Velin, Meyzieu et Décines pour rencontrer divers acteurs du territoire.


Métro E de Lyon : 2000 avis recueillis lors de la concertation

Le Sytral a indiqué que plus de 5.000 personnes ont été rencontrées lors des 30 événements organisés sur le territoire.


Les derniers jours du périphérique à 90 km/h

null
Lundi, la vitesse maximum sur l’ensemble du boulevard périphérique Laurent Bonnevay sera limitée à 70 km/h contre 90 km/h.


Grand Parilly : une voie verte pour accéder au site

Cette voie permettra de franchir le boulevard périphérique en toute sécurité.


Fitch note la Métropole de Lyon « AA+ »

L’agence de notation Fitch a salué la très bonne qualité de gestion de la collectivité.