Déjà 2.000 appels pour la plateforme «Info Logement Indigne»

Le ministère du logement a fait un point sur la plateforme lancée le mois dernier.

La plateforme «Info Logement Indigne» avait été lancée le 16 septembre dernier par le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, et l’Agence nationale pour l’information sur le logement (l’ANIL). Le ministère du logement a ce lundi fait un point sur la plateforme lancée le mois dernier. Celle-ci, accessible via le numéro unique 0806 706 806, a déjà traité 2000 appels, soit plus de 60 appels par jour. Ce chiffre démontre l’intérêt du principe même du dispositif : « un numéro unique, un interlocuteur expert », selon le ministère.

Par ce numéro, les conseillers ADIL (agence départementale pour l’information sur le logement) « ont pu à la fois informer des locataires, victimes d’un marchand de sommeil ou d’un logement insalubre, prendre le signalement de personnes ayant connaissance d’une telle situation ou encore renseigner des propriétaires en recherche d’informations sur les obligations et aides disponibles ».

Beaucoup de sollicitations dans trois départements

Au niveau national, trois départements ont reçu le plus de sollicitations : les Bouches-du-Rhône (167 appels), Paris (134) et le Nord (101). « Ces chiffres qui correspondent à trois grands bassins d’emploi et des zones à forte densité de logement. Dans ces territoires, particulièrement impactés par la présence de logements insalubres, l'identification de situations nouvelles via la plateforme permettra la structuration de réponses adaptées mobilisant l'ensemble des acteurs concernés. Dans ces départements, comme sur l'ensemble du territoire national, les pouvoirs publics (services de l'État, collectivités, agences régionales de santé) et leurs partenaires sont pleinement mobilisés pour que toutes et tous puissent se loger dignement et en toute sécurité », note le ministère.

Le numéro a profité de la médiatisation du numéro non surtaxé (prix d’un appel local), avec un pic très net d’appels a été enregistré la première semaine. « Ce phénomène démontre l’importance de faire connaître ce numéro au plus grand nombre, et en premier lieu au grand public », en conclut le ministère.

L’ADIL, acteur important du système

Via un appel au 0806 706 806, un locataire, propriétaire ou toute personne ayant connaissance d’une situation relevant de l’indignité est mis en relation avec un conseiller de l’Agence départementale d’information sur le logement (l’ADIL) dont dépend son département. « En cas d’insalubrité (cumul de désordres avec des problématiques d’humidité par exemple), l’ADIL signale, après accord de l’interlocuteur, la situation à l’Agence régionale de santé (l’ARS). Une lettre sera envoyée afin de l’informer de l’orientation du dossier, après validation par les acteurs du Pôle départemental de l’habitat indigne et ce dans un délai de 2 à 3 jours », note le ministère.

Les acteurs institutionnels du Rhône (services de l’État, ADIL 69, Agence régionale de santé, Métropole de Lyon, Département du Rhône, CAF, Association lyonnaise pour l'insertion par le logement, Solidaires pour l'habitat...) se sont d’ores et déjà organisés afin d’assurer le traitement prioritaire de toutes les situations critiques que cette ligne d’écoute pourra mettre à jour.

Le ministère a rappelé dans un communiqué que « la guerre déclarée aux marchands de sommeil avec des sanctions aggravées continue. On les sanctionne maintenant comme des trafiquants de drogue avec des mesures tout aussi radicales. On doit en finir avec cette impunité ressentie par les marchands de sommeil. »

Suite à la loi Elan qui a renforcé la lutte contre l’habitat indigne, un plan pluriannuel de lutte contre l’habitat indigne sera mis en place dans chaque département, et fixera des objectifs prioritaires pour la période 2019-2021.

Ces plans, qui ont été remontés par les préfets, s’articulent autour de 5 axes de travail fondamentaux, à savoir l’amélioration du travail de repérage des situations d’habitat indigne, la mise en place ou le renforcement de l’information du grand public et des élus, l’amélioration de la gouvernance du Pôle départemental avec une augmentation de la fréquence des réunions, le renforcement des liens avec le parquet, et enfin le suivi des arrêtés vivants.

Dans la circonscription administrative du Rhône, l’engagement de l’ensemble des acteurs a été formalisé par l’adoption d’un plan ambitieux dès le mois de juin.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Hausse mesurée des loyers selon Clameur

nullLors de la présentation de son nouvel outil à Lyon, l’observatoire a fait part de ses derniers chiffres d’évolution de loyers.


Clameur a présenté à Lyon son nouvel outil

L’observatoire des loyers a présenté au siège de l’UNIS Lyon-Rhône son nouvel outil, qui se veut au bénéfice des contributeurs.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Les loyers pourront être réévalués de 0,09%

L’INSEE a fait état de ses indices de prix à la consommation jeudi, et de son indice de référence des loyers, qui régit l’évolution des loyers.
» L’indice de référence des loyers


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.