Le franco-valdo-genevois, un territoire toujours en croissance

L’observatoire statistique transfrontalier a publié une nouvelle étude, qui fait état d’une poursuite de sa croissance démographique et économique.

L’observatoire statistique transfrontalier (OST), mis en œuvre par l'Office cantonal de la statistique de Genève et l’Insee Auvergne-Rhône-Alpes, a publié ce vendredi sa nouvelle étude sur les tendances démographiques et économiques du territoire. Et celles-ci s’avèrent plus que positives.

Début 2018, le territoire franco-valdo-genevois abritait 2.76 millions de personnes. En 10 ans, le il aura ainsi 347 000 habitants, au rythme de 1,4 % par an en moyenne. « C’est 0,3 point de pourcentage de plus que la moyenne suisse et 1,0 point de plus que la moyenne française », note l’OST.

Le rayonnement des villes de Genève et de Lausanne permet notamment d’attirer de nombreux habitants, avec un solde migratoire qui y assure les deux tiers de la croissance de population. La dynamique démographique se traduit également dans les écoles avec davantage d’élèves scolarisés. 498.000 étaient présents à la rentrée 2017, et leur nombre augmente de 1,1 % par an en moyenne . depuis 2010 dans la partie française du et dans le canton de Vaud, et de 0,7 % dans le canton de Genève.

On observe une croissance démographique encore plus soutenue dans l’Espace transfrontalier genevois entourant le canton de Genève. La progression y a en effet été de 1,6% par an entre 2011 et 2016, avec un bassin de vie et d’habitat qui abrite désormais plus d’un million de personnes. Plus de la moitié d’entre elles résident dans le versant suisse, avec 585 300 habitants début 2016.

Forte dynamique économique

Le territoire jouit de plus d’une forte dynamique économique, avec une accélération de la croissance de l’emploi en 2017. « Ce sont notamment le département de la Haute-Savoie et le canton de Genève qui soutiennent ce dynamisme, avec des hausses proches de 2,5 % », souligne l’OST. Toutefois, ce dernier tempère cette analyse en indiquant que, selon les dernières estimations, l’augmentation de l’emploi s’atténuerait dans la partie française du territoire en 2018. « Elle reste soutenue dans les deux cantons suisses », note-t-elle.

L’OST note par ailleurs que les postes offerts dans le canton de Genève, et de plus en plus dans le canton de Vaud, attirent une importante main d’œuvre française. « Début 2016, le canton de Genève reçoit à lui seul plus de la moitié des 188.200 personnes effectuant des déplacements domicile-travail entre la France et la Suisse ; celui de Vaud 15 % environ. Les actifs transfrontaliers qui occupent un emploi dans le bassin lémanique tendent à résider de plus en plus loin de la frontière franco-suisse, marquant ainsi l’influence grandissante de cette région économique », note l’OST.

Ce territoire reçoit en outre des touristes de toutes provenances, qui séjournent pour des motifs de loisirs ou d’affaires. « Plus de 12 millions de nuitées hôtelières y ont été recensées en 2018. L’année s’est révélée particulièrement favorable pour les hôteliers genevois, qui ont enregistré une fréquentation en hausse de 5,8% », indique l’OST.

Ce dernier note en outre les effets de cette dynamique sur l’habitat, l’offre s’avérant être en pleine croissance. En 2018, la production de logements dans l’Espace transfrontalier genevois s’avère être soutenue. L’effort de construction dans le canton de Genève explique en grande partie cette dynamique, celle-ci étant en nette accélération ces dernières années. Dans la partie française, la conjoncture du logement neuf est, inversement, en baisse après deux années de forte croissance.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Trottinettes électriques en libre-service : Dott et Tier désignés à Lyon

Un appel à projet avait été lancé en mai pour proposer un droit exclusif à deux entreprises d’opérer à Lyon.


La Métropole de Lyon réunit son deuxième Conseil

Le nouveau conseil de la Métropole de Lyon se réunit notamment pour un plan de soutien exceptionnel au secteur médico-social, la cité internationale de la gastronomie de Lyon et la ZFE.


Perte de 15.800 emplois dans le secteur privé en juin, selon ADP

Le rapport national sur l’emploi en France d’ADP® montre que le commerce, les services aux entreprises et l’industrie sont les secteurs les plus touchés.


Les dépenses dans la construction ont stagné en Suisse en 2019

L’office fédéral de la statistique a publié ce matin les résultats provisoires de l’enquête suisse sur la statistique de la construction en 2019.


L’Epora a accompagné la reprise des chantiers

Les actions de l’établissement pour accompagner la reprise ont été présentées il y a une semaine au conseil d’administration.


Emmanuelle Wargon en visite à Lyon

La ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement est à Lyon pour visiter des solutions d’hébergement et de relogement.


Une première émission obligataire durable réussie pour l’AFL

La banque des collectivités locales a levé 500 millions d’euros sur les marchés en lançant cette première émission obligataire.


Chute de la demande placée d’immobilier de bureaux à Lyon au 1er semestre

Conséquence directe de la crise du Covid-19 : moins de 100.000 m² ont été placés au titre du premier semestre, contre 223.000 m² l’an dernier.


Lyon-Turin: un contrat de 220 millions d’euros pour Vinci

Le groupe va réaliser 4 puits de ventilation de 500 mètres de profondeur chacun, de galeries et de 7 cavernes.


Un vœu de l’exécutif régional pour un soutien au Lyon-Turin

La Région a adopté ce vœu de l’exécutif « appelant à la responsabilité pour soutenir largement le projet ».


Béatrice Vessiller devient vice-présidente de la Métropole en charge de l’urbanisme


Les délégations des vice-présidents de la Métropole de Lyon ont été dévoilées ce jour. Renaud Payre est lui délégué à l’Habitat, au Logement social et à la Politique de la ville.


Gaël Perdriau reste président de Saint-Etienne Métropole

Celui qui a été réélu maire de Saint-Étienne il y a quelques jours a également été réélu président de la métropole stéphanoise. Celle-ci comptera 19 vice-présidents.


La FFB presse le nouveau gouvernement pour un plan de relance

La fédération française du bâtiment a appelé à un plan de relance « au plus vite » pour le secteur.


La Cité de la gastronomie de Lyon ne rouvrira pas


Implantée dans le grand Hôtel-Dieu de Lyon, celle-ci n’a pas pu se relever de la fermeture liée à l’épidémie de Covid-19.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.