Une nouvelle aide pour les salariés fragilisés par la crise

Le ministère chargé de la Ville et du Logement et Action Logement proposent aux salariés fragilisés par la crise une aide pour payer leur loyer ou leur crédit immobilier.

Un dispositif d’aides financières a été mis à disposition des salariés confrontés à une perte de revenus par Action Logement, afin de leur permettre de payer leur loyer ou leur crédit immobilier. Le Conseil d’administration d’Action Logement Groupe a décidé jeudi dernier de mettre en place ce dispositif d’aide exceptionnelle. Ceci vient compléter des dispositifs publics d’aide aux impayés de loyers déjà existants et renforcés pendant la crise du Covid-19.

100 millions d’euros mobilisés

Ce dispositif est doté de 100 millions d’euros mobilisés par Action Logement. Il est effectif avec effet rétroactif à compter du 1er avril. Le dispositif concerne les locataires du parc privé, social et intermédiaire, ainsi que les locataires de résidence collective d’hébergement (hors Crous) et les ménages accédant à la propriété.

L'aide s’adresse à tous les salariés du secteur privé quelle que soient leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail qui ont eu à subir une baisse de leurs revenus d’au moins 15%, à la suite de la mise en place de mesure de chômage partiel ou une hausse significative de leurs dépenses.

Elle s’adresse également aux demandeurs d’emplois et aux salariés ayant eu à connaitre des surcoûts de loyer du fait de la crise sanitaire en maintenant une double résidence pour motif professionnel.

Une aide forfaitaire de 150 euros mensuelle

Concernant les modalités, l’aide forfaitaire se monte à 150 euros, qui est mensuelle pendant une durée maximum de 2 mois pour les salariés éligibles dont les ressources sont inférieures à 1,5 SMIC. Une seule aide par ménage peut être accordée.

Pour bénéficier de l’un de ces dispositifs, le salarié peut s’adresser au service social de son entreprise ou faire directement sa demande sur le site Internet www.actionlogement.fr, et ce dans les trois mois qui suivent la première baisse de revenu ou bien contacter la plateforme « SOS loyers impayés » (0805 16 00 75). Celle-ci permet en effet aux agences départementales et à ses conseillers juridiques d’accompagner les locataires qui ont besoin d’information et de les orienter vers les aides qu’ils peuvent solliciter ou pour un accompagnement juridique. Parmi ces aides, celles du Fonds de solidarité pour le logement (FSL) de 350 millions d’euros, placées sous la responsabilité des conseils départementaux ou des métropoles ont été mobilisées en faveur des locataires en difficulté.

L’aide vient compléter un panel d’aides publiques déjà disponibles visant à aider les personnes face à des difficultés pour payer leur loyer, et renforcées pendant la crise sanitaire. L’Agence nationale pour l’Information sur le Logement (ANIL) a été chargée, depuis le début de la crise sanitaire, par le ministère de la ville et du logement de l’accompagnement de tous les ménages, locataires comme propriétaires, qui sont confrontés à des difficultés de paiement des loyers.

Une aide qui complète un panel de mesures déjà mises en place

« Depuis le premier jour, tout le Gouvernement est engagé pour qu’à la crise sanitaire et économique ne s’ajoute pas une crise sociale. C’est pourquoi ont été mis en place le dispositif de chômage partiel, l’aide exceptionnelle de solidarité pour les familles modestes ou encore les chèques services pour les personnes les plus précaires. Cette nouvelle aide vient compléter l’ensemble de ces mesures et s’adressent aux salariés ayant été confrontés à une perte de revenus ne leur permettant plus de payer leur loyer ou prêt immobilier », a indiqué dans un communiqué Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement.

« Les partenaires sociaux portés par la vocation d’utilité sociale du Groupe s’engagent à accompagner les salariés impactés et fragilisés par la crise sanitaire et à contribuer à prévenir les défaillances de paiement des loyers», a pour sa part déclaré Bruno Arcadipane, président d’Action Logement Groupe.

« Avec cette initiative forte, le Groupe, illustre son action en faveur du lien emploi-logement et traduit concrètement ses valeurs de solidarité et d’entraide au service des salariés », souligne pour sa part Jean-Jacques Perot, vice-président d’Action Logement Groupe






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villefranche-sur-Saône: inauguration de la résidence « Évolution »

nullConstruite par le groupe Alila, celle-ci compte 66 appartements neufs et un local commercial.


Lyon Métropole Habitat : Vincent Cristia succède à Bertrand Prade

null
Le conseil d’administration de Lyon Métropole Habitat a nommé lundi matin son nouveau directeur général.


GrandLyon Habitat obtient la certification ISO 50001

L’office public de l’habitat affiche ainsi des objectifs ambitieux en matière de politique énergétique responsable.


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.


L’Opac du Rhône et Loire Habitat créent la SAC «Au Fil des Deux Fleuves»

nullLes conseils d’administration des deux offices publics de l’habitat départementaux ont approuvé la création de la société anonyme de coordination.