Villeurbanne adopte la Déclaration des droits des personnes sans-abri

La ville est la première de France à adopter cette déclaration proposée en 2016 par la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa.

La Déclaration des droits des personnes sans-abri a été adoptée par un vote du Conseil municipal de Villeurbanne, ce 12 octobre. Proposée au niveau européen en 2016 par la Fondation Abbé Pierre et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les personnes sans-abri (Feantsa), elle avait été signée, ailleurs en Europe, par les villes de Barcelone, Gdansk ou Maribor.

Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne et Christophe Robert, directeur général de la Fondation Abbé Pierre, ont ainsi signé ce jour cette déclaration des Droits des personnes sans-abri au Phare. Géré par l’association Le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri, celui-ci est un lieu ressource, aménagé de douches, de toilettes et d’une buanderie pour les familles sans domicile, qui a ouvert ses portes à Villeurbanne en février 2020. Les familles peuvent par ailleurs bénéficier, sur place, d’informations, d’orientations, et/ou d’un accompagnement social, en parallèle de l’accès à l’hygiène.

Mettre en place de nouvelles stratégies pour accompagner les sans-abri

En approuvant cette déclaration, Villeurbanne reconnaît la pleine citoyenneté des personnes sans-abri quelle que soit leur situation administrative, et s’engage à mettre en place de nouvelles stratégies locales pour les accompagner dans la réalisation de leurs droits, comme l’accès à un logement, aux services publics, aux services sociaux, d’urgence, ou encore à des équipements sanitaires.

L’engagement se traduit également dans le respect du domicile et des biens des personnes sans abri : « Tout abri, qu’il soit de fortune ou mis à disposition par une institution publique ou privée doit être reconnu et respecté en tant que tel. […] Nul ne doit subir la destruction ou la rétention de ses biens et effets personnels. » La Ville rappelle que les personnes sans abri ne peuvent faire l’objet de menaces ou être contraintes à quitter le lieu qu’elles occupent. La mendicité ou le glanage, considérés comme des pratiques de survie, ne peuvent être interdits dans la commune ou contingentés à certains espaces.

Par ailleurs, les articles de 10 à 14 de la déclaration concernent l’interdiction de discriminer, le respect du droit de vote, la protection des données personnelles, la liberté d’expression culturelle et artistique… Et la possibilité pour les personnes sans abri de participer à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques.

« L’application effective de cette déclaration dépasse les seules compétences municipales. Elle suppose des évolutions législatives et des politiques conduites au niveau national ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Claveisolles : première pierre d’une maison d’accueil spécialisée

L’Opac du Rhône en assure la construction.


Villefranche-sur-Saône: inauguration de la résidence « Évolution »

nullConstruite par le groupe Alila, celle-ci compte 66 appartements neufs et un local commercial.


Lyon Métropole Habitat : Vincent Cristia succède à Bertrand Prade

null
Le conseil d’administration de Lyon Métropole Habitat a nommé lundi matin son nouveau directeur général.


GrandLyon Habitat obtient la certification ISO 50001

L’office public de l’habitat affiche ainsi des objectifs ambitieux en matière de politique énergétique responsable.


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.