Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis

Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d'une prime exceptionnelle à l'achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.

La Fédération des Coop'HLM et le réseau Procivis ont communiqué ce week-end sur le soutien aux candidats à l'accession. Elles se sont d’abord montrées satisfaites de l’adoption vendredi dernier par l'Assemblée nationale, dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances pour 2021, d’un amendement prolongeant d'une année et à l'identique, sur l'initiative du Gouvernement, le prêt à taux zéro (PTZ). Ceci reporte ainsi à fin 2022 la disparition du principal outil de soutien à l'accession à la propriété des ménages à revenus modestes.

«Un signe positif»

Les deux organisations considèrent ce vote comme « un signe positif pour les candidats à l'accession, les collectivités locales et les opérateurs dans un contexte de forte dégradation de l'activité de construction ». Toutefois, selon elles, « ce vote ne répond que très imparfaitement aux attentes exprimées lors de la concertation ouverte par Madame Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement début septembre et ne sera pas, en l'état, de nature à soutenir la demande », prédisent-elles.

Elles rappellent que cette concertation avait permis de souligner l'unanimité des acteurs du logement à demander une prolongation du PTZ sur une période d'au moins trois ans et de l'accompagner par une uniformisation de la quotité de prêt tant pour la construction neuve que pour l'acquisition suivie de travaux et sur l'ensemble du territoire, et ce « alors que le plan de relance du Gouvernement fait l'impasse totale sur toute mesure de soutien au secteur du logement », selon elles.

Le réseau Procivis et la Fédération des Coop'HLM demandent, par ailleurs de prendre en compte le fruit de la concertation et de compléter la mesure adoptée. Ils rappellent que le PTZ génère des rentrées fiscales très largement supérieures à son coût pour les finances publics, et que ce coût est d'ailleurs « largement marginal au regard du niveau des taux d'intérêt actuels ».

Deux autres propositions

Elles ont par ailleurs profité de cette communication pour rappeller au Gouvernement les autres propositions qui lui ont déjà été présentées, avec l'appui de l'Union sociale pour l'habitat, pour favoriser le développement d'une offre de logements en accession qui soit réellement abordable.

Parmi ces propositions, les organisations demandent la mise en place pour deux années d'une prime exceptionnelle à l'achat de 15.000 euros. Celle-ci concernerait tout ménage sous plafonds de revenus se portant acquéreur de sa résidence principale dans le neuf sous plafonds de prix et de revenus et s'inscrivant dans une démarche de rapprochement domicile/travail, de rénovation urbaine ou dans le programme « Action Cœur de ville », par exemple à l'initiative d'Action Logement par la transformation en subvention du « prêt Accession + ». Elle estime qu’en année pleine, le dispositif pourrait concerner de l'ordre de 10.000 ménages, soit un budget de 150 millions d’euros.

L’appui à la production de logements neufs réellement abordables pourrait également passer, selon le réseau Procivis et la Fédération des Coop'HLM, par le soutien aux dispositifs de location-accession (PSLA) et du bail réel solidaire (BRS) qui garantissent un ciblage réellement social et une modération des prix, notamment par la simplification des agréments PSLA et du zonage qui y est associé ainsi que la publication des textes règlementaires permettant son extension à l'ancien tout comme la consolidation des missions des organismes de foncier solidaire en faveur de la réhabilitation de patrimoines existants ou de cession raisonnée du patrimoine HLM, dans le droit fil des propositions de Mmes Estrosi-Sassonne et Létard sur la proposition de loi visant à réduire le coût du foncier.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Rénovation d’ensemble pour «La Mirabelle»

GrandLyon Habitat a rénové ce bâtiment de 5 étages d’une grande qualité architecturale. Il peut ainsi proposer 13 logements et 2 locaux commerciaux à la location dans cet immeuble situé dans le 1er arrondissement de Lyon.


Logement social : les centristes craignent « un précédent » rue Bugeaud

Le groupe « Inventer la Métropole de demain » a critiqué l’achat d’un immeuble situé rue Bugeaud dans le 6e arrondissement de Lyon en vue de le céder à Immobilière Rhône-Alpes


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


Irigny : 8 familles ont emménagé aux « Floralines »

Des familles, issues des gens du voyage sédentarisés, ont emménagé dans ce lotissement de 8 villas situé sur un terrain qu’elles occupaient depuis des années.


Une résidence seniors ouvrira en juillet à Décines-Charpieu

nullCette nouvelle résidence seniors est acquise en VEFA par Lyon Métropole Habitat auprès de Nohao.


Michèle Picard veut interdire les expulsions locatives en 2021

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, a adressé en ce sens au Premier Ministre, Jean Castex, le 5 Février dernier.


2020, pire année en 10 ans pour la promotion immobilière à Lyon

null
Les réservations ont atteint leur niveau le plus bas depuis une dizaine d’années. En outre, la tendance de repli des mises en vente observée depuis 2017 s’est poursuivie.


Action Logement poursuit son soutien aux salariés

Le groupe a décidé de prolonger jusqu’à la fin de la crise sanitaire l’aide lancée au mois de juin dernier.


Accord entre Action Logement et l’État pour une réponse à la crise

nullBercy, le ministère du logement et et les partenaires sociaux d’Action Logement ont décidé d’amplifier les interventions du groupe.


La Métropole se veut proactive en matière de logement social et abordable

null
Les élus de la Métropole de Lyon présentaient mercredi la politique de la collectivité en faveur du logement abordable sur le site de l’ex-collège Maurice Scève.


Wargon vise la construction de 250.000 logements sociaux en deux ans

La ministre chargée du logement a confirmé devant la Fondation Abbé Pierre sa décision de prolonger la trêve hivernale. Elle souhaite aussi réformer la politique de prévention des expulsions.


La rénovation de la Cité Perrache est achevée

null
5 ans et demi de travaux auront été nécessaires à GrandLyon Habitat pour la réhabilitation thermique de cet ensemble immobilier du deuxième arrondissement de Lyon.


Vers un relèvement de la part du PLAI dans la production de logement social

La question du logement social a été débattue ce mardi lors du Conseil de la Métropole de Lyon. A cette occasion, le vice-président Payre a révélé que plus de 3.100 logements de ce type avaient été produits en 2020 dans le territoire.


Kimelfeld s’inquiète sur les crédits dédiés au logement

null
L’ancien président de la Métropole s’est interrogé sur les moyens mis en œuvre pour parvenir aux objectifs en matière d’habitat.