Le projet de ligne LCE lancé entre Part-Dieu et Genas / Saint Exupéry

Le Sytral a voté ce lundi l’engagement de cette opération de ligne de bus à haut niveau de service dans l’Est lyonnais.

Les élus du comité syndical du SYTRAL ont ainsi voté ce lundi l’engagement de l’opération de la ligne de bus à haut niveau de service Centre Est (LCE) entre Part-Dieu et Genas / Saint Exupéry. Le plan de mandat « Destinations 2026 » engage dix nouveaux projets structurants afin de renforcer la cohésion des territoires et poursuivre le maillage du réseau TCL, avec notamment la volonté d’augmenter la capacité et la performance du réseau bus pour offrir aux usagers une réelle alternative à la voiture individuelle.

Ce projet de LCE est inscrit dans le Plan de déplacements urbains 2017-2030 et répond à plusieurs objectifs majeurs, à savoir le renforcement de la desserte en transports en commun de l’Est de l’agglomération en reliant les communes de Chassieu et Genas au centre de l’agglomération, la poursuite d’un maillage cohérent du réseau de transports en commun en favorisant l’intermodalité, et enfin l’accompagnement de la politique de la Métropole de Lyon et de la communauté de communes de l’Est Lyonnais en faveur des modes actifs via la création sur le tracé, d’itinéraires cyclables et piétonniers.

Concertation préalable à l’automne

Cette nouvelle liaison de 20 kilomètres comprendra 25 stations. Elle permettra de relier La Part-Dieu et la plaine Saint-Exupéry en desservant Lyon, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Bron, Chassieu et Genas, en assurant une desserte à haut niveau de service à travers une offre régulière, des temps de trajet fiables dans des conditions de confort et de sécurité optimale pour les voyageurs. L’exploitation pourrait être envisagée en deux lignes distinctes.

L’infrastructure accompagnera en outre les projets de développement urbain de ce secteur et permettra de relier d’importants pôles générateurs de déplacements tels que Part-Dieu, Hôpitaux Est, ZI Mi-Plaine, Eurexpo, Lyon Saint Exupéry. 28.000 voyages/jours sont attendus à horizon 2030 sur cette nouvelle ligne, dont les travaux pourraient démarrer dès 2023. Le budget prévisionnel est estimé à 120 millions d’euros.

La concertation préalable, d’une durée d’un mois, sera menée d’ici l’automne afin de soumettre l’ensemble des itinéraires et les hypothèses d’exploitation étudiés dans le cadre des études réalisées en 2020/ 2021 à l’avis des citoyens.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour
Que des études pour gaspiller l’argent publique

La solution définitive pour la desserte de St Ex (Gare et Aéroport), c’est le remplacement de Rhônexpress par le Tram T3.
—————————————————————–
Vu la diminution du trafic aérien, la circulation d’un moyen de transport spécifique «Rhônexpress » n’est plus rentable et devient obsolète.
Les couts de fonctionnement (frais de personnel, entretien du matériel, énergie, etc.) versé à « Transdev Rail Rhône » par Rhônexpress durant les années passées se situent entre 12 et 13millions d’euros.
Pour couvrir ces couts incompressibles, il faut que au tarif actuel (15 à 16 euros), plus d’un millions de passagers (non salariés St Ex) empruntent Rhônexpress chaque année.
En 2020 ce ne sera pas le cas mais aussi pour les années futures, 2021, etc.
Le SYTRAL a renouvelé le contrat de « Transdev Rail Rhône » jusqu’au 31 décembre 2022.
Le cout d’exploitation des 6 rames Rhônexpress va générer à la charge du SYTRAL une perte de 5 à 10millions par an.
Ces pertes vont se rajouter au cout de résiliation de la concession.
—————————————————————-

Le tram T3 peut, dès demain, et sans aucun frais d’aménagement supplémentaire, assurer la liaison entre Part-Dieu et St Ex.
Le temps nécessaire entre Part-Dieu et St Ex sera de 33minutes (26 minutes Part-Dieu Meyzieu ZI plus 7minutes de Meyzieu ZI à St EX).
Soit environ 5 minutes de plus que le temps actuel de Rhônexpress.
Le cout de transport pour l’usager sera le tarif TCL, (ticket et abonnement).
Le tarif entre Lyon et St Ex ne doit pas être un surcout pour les 5650salariés de St Ex.
Il doit être en correspondant aux moyens des gens qui voyagent avec Ouigo ou les compagnies aériennes à bas cout pour aller prendre le soleil et se reposer « ces personnes sont aussi souvent des salariés ou retraités aux revenus modestes »
———————————————————————————-
La création d’un arrêt à PUSIGNAN ZI permettra de créer un Parc-relais de plus de 1000places supprimant autant de véhicule dans Lyon en provenance de l’Isère
——————————————————————————-
La revente des 6 rames Rhônexpress rapportera 20 millions d’euros ce qui amortira le cout de résiliation du contrat avec VINCI.
——————————————————————————–
D’autre part faire circuler sur un même réseau des trams ne roulant pas à la même vitesse et n’ayant pas les mêmes objectifs est incompatible et ceci depuis 10ans.

——————————————————————————————————

Pour la desserte de Chassieu et Genas la logique c’est la prolongation du tram T5 et non une idée farfelue sortie de la tête d’un écolo idéologue et incompétent.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.


Vénissieux accueillera la cité internationale des arts du cirque

Ce nouveau lieu de la création circassienne unique à l’échelle nationale, européenne et internationale sera implanté dans le quartier du Grand Parilly, a indiqué la Métropole de Lyon.


L’offre TCL s’adapte au reconfinement

Le SYTRAL adapte une fois de plus son offre au regard de l’évolution de la situation sanitaire.


Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, 2e région en termes de surmortalité

Après l’Île-de-France, la région est celle où la surmortalité est la plus élevée sur un an.


Villeurbanne : extension du stationnement payant

Le conseil municipal a adopté une délibération sur l’extension du stationnement payant à l’ensemble de la rue Léon Blum et à certaines rues du Carré de Soie.


Villeurbanne sera « capitale francaise de la culture » en 2022

nullLa ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a attribué le label « capitale francaise de la culture » à la ville pour l’année prochaine.


Ouverture de la Clermont Innovation Week

Clermont Auvergne Métropole organise de nouveau cet évènement cette année. Prévue initialement au printemps 2020, la 3e édition n’avait pas pu se tenir du fait du confinement.


Le prolongement de la ligne T2 à Confluence a été mis en service

nullLe Sytral renforce par ce biais la desserte de ce quartier du deuxième arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : réunion publique sur la 3ème tranche du cours Emile-Zola le 30 mars

Cette réunion sur le réaménagement de la troisième tranche du cours Émile-Zola, mais aussi sur le projet Liberté-Faÿs, se tiendra en visioconférence.


Pierre Taillardat, président du directoire du fonds souverain Auvergne-Rhône-Alpes

Le dirigeant, qui possède a été recruté par Siparex, qui assure la gestion du nouveau fonds présenté lundi par le président de la collectivité, Laurent Wauquiez.


Le projet de ligne LCE lancé entre Part-Dieu et Genas / Saint Exupéry

Le Sytral a voté ce lundi l’engagement de cette opération de ligne de bus à haut niveau de service dans l’Est lyonnais.


Ligne par câble Francheville / Lyon: un garant de la CNDP pour la concertation

Le Sytral a évoqué lundi les modalités de concertation pour la ligne par câble entre Francheville et Lyon 7ème, amenée à desservir à terme Sainte-Foy-lès-Lyon, Francheville, et la Mulatière.


Auvergne-Rhône-Alpes lance un fonds souverain de 100 millions d’euros

null
La Région a annoncé lancer un fonds visant « à renforcer les champions régionaux de l’industrie et conforter la souveraineté économique du territoire ».