La Métropole de Lyon veut favoriser l’habitat participatif

La collectivité souhaite la réalisation de plusieurs projets de ce type chaque année sur le territoire de la Métropole.

La Métropole de Lyon avait été signataire en 2011, lorsqu’elle n’était encore qu’une communauté urbaine, de la « Charte nationale du réseau national des collectivités en matière d’habitat participatif ». Par celle-ci, les communes s’engagent pleinement dans l’accompagnement de projets d’habitat participatif.

En s’engageant à favoriser le développement de ce type d’habitat, la Métropole de Lyon souhaite produire une offre de logements abordables non spéculatifs, mais également permettre à des initiatives à la marge de la promotion immobilière classique de se développer en apportant un soutien aux groupes d’habitants, et faciliter les opérations en habitat participatif pour atteindre progressivement un rythme de 5 opérations par an sur l’ensemble du territoire.

Soutien à « La Fabrique de l’habitat participatif »

A l’occasion des rencontres nationales, la Métropole de Lyon a indiqué soutenir le projet de « La Fabrique de l’habitat participatif » avec une contribution de 20.000€ en 2021. Cette association portée par un ensemble d’acteurs (Habicoop, Cohab’titude, Cap Habitat coopératif, Habitat et Partage, Cologi notamment), a pour objectif d’informer, sensibiliser et accompagner des groupes d’habitants dans la construction de leurs projets (projet social, environnemental, statut juridique et maîtrise d’ouvrage choisie). La création de l’association est en cours et devrait voir le jour début 2022.

La Métropole contribue également à la sortie de projets en habitat participatif par l’apport de fonciers dans le cadre d’opérations d’aménagement sous maîtrise d’ouvrage Métropole. Elle contribue également par le biais de baux emphytéotiques ou encore de cessions de biens métropolitains.

Un principe traduit dans la modification n°3 du PLU-H

Elle a également indiqué qu’elle favoriserait l’implantation d’habitat participatif dans les opérations d’aménagement, en lien étroit avec les villes, avec comme objectif de donner une impulsion à l’attractivité des quartiers concernés en diversifiant les types de produits habitat. Le principe est d’ailleurs traduit dans la modification n°3 du PLU-H dans les objectifs de production et de mixité et sociale. « L’habitat participatif apparait en effet dans les règles de mixité au même titre que l’accession abordable ou le locatif intermédiaire, un ou plusieurs de ces produits devront se trouver dans la programmation des opérations d’aménagement à hauteur de 20 à 25% », indique la Métropole, qui souhaite favoriser cette troisième voie entre logement social et promotion privée.

Elle souhaite favoriser l’inscription de l’habitat participatif dans les politiques publiques, en proposant de réserver du foncier et des droits à construire dans les zones d’aménagements, mais aussi de prendre en compte les spécificités de l’habitat participatif dans l’application du droit

commun. Elle souhaite également la mise en place des mécanismes de soutien nationaux pour favoriser le développement de l’habitat participatif notamment la non-spéculation et l’accès aux ménages modestes.

Objectif de 5 projets par an

« Nous nous sommes engagés très fortement en faveur du développement de l’offre de logements abordables sur l’ensemble du territoire métropolitain. Soutenir les initiatives dans le domaine de l’habitat participatif, en accompagnant les projets, en mobilisant les projets, œuvre pleinement à la réalisation de cet objectif ambitieux. Accueillir sur notre territoire ces Rencontres nationales de l’habitat participatif démontre la nouvelle dynamique portée par notre territoire. Avec un objectif de 5 projets par an nous souhaitons donner toute sa place à ce nouveau mode d’habitat, coopératif, non spéculatif, où le vivre-ensemble prend tout son sens», a indiqué Renaud Payre, vice-président en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville.

Pour Raphaël Michaud, adjoint au maire de Lyon en charge de l’urbanisme, l’habitat, le logement, l’aménagement, « le logement n’est pas un produit financier : c’est avant tout un domicile, c’est un foyer. L’habitat participatif redonne aux habitantes et aux habitants ce pouvoir d’habiter. L’implication des citoyens dans l’acte même de construire est garant d’une qualité d’habiter et d’une qualité environnementale. La Ville de Lyon s’engage aux côtés de la Métropole de Lyon pour que ces projets qui redonnent du sens aux communs voient le jour dans tous les arrondissements ».

Déjà près d’une soixantaine de logements

Pour l’heure, 5 projets ont déjà vu le jour sur le territoire métropolitain, équivalant à 56 logements. Ce fut le cas avec le « village vertical » à Villeurbanne avec 14 logements, avec Chamarel à Vaulx-en-Velin (16 logements), le groupe du 4 mars à la Croix Rousse (13 logements), le Moulin – La gargousse dans le 7ème arrondissement de Lyon avec 6 logements, les Choux Lents à Saint- Germain-au-Mont-D’or avec 7 logements, ou encore avec l’opération d’habitat participatif en logement locatif social qui a vu le jour fin mars 2021 à Saint Priest. Cette opération, Oasis, comptait 40 logements destinés à un public de personnes âgées autonomes. Aussi la Métropole, avec l’appui des communes, souhaite intensifier cette action avec un objectif à terme de 5 projets par an.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Eiffage Immobilier cède un immeuble de bureaux à Jonage et Pusignan

C’est JLL qui a accompagné cette opération.


La proximité d’un espace vert positif pour les prix des logements… mais pas à Lyon

nullC’est le constat dressé par Meilleurs Agents, leader de l’estimation immobilière en ligne.


Silex² récompensé aux « Trophées du Cadre de vie »

Le projet de rénovation extension de la tour EDF opéré par Covivio a obtenu une récompense au festival national FimbACTE.


Téléphérique Francheville/Lyon : approbation des objectifs et modalités de la concertation

nullLe comité syndical du SYTRAL se réunissait ce lundi.


La friche Fagor Brandt accueillera encore des évènements culturels pendant 2 ans

La Métropole et les acteurs culturels ont indiqué dans un communiqué commun qu’un usage temporaire du site pourra être réalisé jusqu’à novembre 2023.


Une rencontre avec les acteurs économiques sur la ZFE

La concertation sur la zone à faibles émissions se poursuit ce lundi avec les acteurs économiques du territoire.


Décès brutal de Richard Llung, ancien adjoint au logement de Villeurbanne

nullCet homme de gauche avait été, pendant de de nombreuses années, adjoint de Jean-Paul Bret, ancien maire de Villeurbanne. Il fut également vice-président de la Métropole en charge de la planification et de la révision du PLU-H.


Une mission sénatoriale sur la Métropole de Lyon

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé, lors du congrès annuel de l’association des maires du Rhône, une mission sur la gouvernance de la collectivité.


Expérimentation de piétonisation du cours Charlemagne : 3ème réunion publique

null
Celle-ci, qui restituera les résultats de cette expérimentation, aura lieu ce lundi 18 octobre en visioconférence à 18h30.


Vers plus de complémentarité entre le vélo et les transports collectifs

Le réseau de transports en commun de Lyon va, dans la Métropole, accompagner, de manière complémentaire, l’usage du vélo.


Crédit immobilier : un taux moyen à 1.05%, selon CSA/Crédit Logement


L’Observatoire a fait part mardi de son point trimestriel. Les courtiers sont mitigés en matière d’évolution de la production.


L’activité économique se redresse en Auvergne-Rhône-Alpes

L’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes a publié ce mercredi sa note de conjoncture trimestrielle.


Gleizé : 24 maisons passives en bois/paille, sans système de chauffage

L’Opac du Rhône a attribué, en tant qu’aménageur, la réalisation de 24 maisons passives en bois/paille et sans système de chauffage à Mercier Immobilier.


« On se rapproche de la normale »

Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL Lyon. Nous évoquons avec lui la situation du marché lyonnais des bureaux, mais aussi les changements d’approche des entreprises utilisatrices consécutifs à la crise sanitaire.


Travaux de sécurisation de la passerelle portes des Alpes

Une fermeture du boulevard Porte des Alpes entre la rue du Dauphiné et l’allée du parc à Saint-Priest a été décidée du 8 au 15 octobre.