Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon | Lyon Pôle Immo

Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

Ce passage sous l'échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.

La phase 1 du projet « Ouvrons Perrache » s’est achevée ce lundi avec l’ouverture d’une nouvelle liaison dédiée aux modes actifs, le « passage France Péjot », et ce après plus de 3 ans de travaux. Cette ouverture intervient après l’aménagement de la place des Archives, l’ouverture d’un nouvel accès à la gare SNCF côté Sud, mais aussi après le prolongement du tramway T2 jusqu’à l’arrêt Montrochet-Hôtel de Région.

Ce passage, qui était auparavant une étroite voie routière, a connu une véritable métamorphose pour devenir un espace apaisé et sécurisé réservé aux piétons et cyclistes. Ceci permet ainsi aux modes actifs, piétons et vélos, de passer sous l’échangeur de Perrache, et d’accéder rapidement aux deux places, la place Carnot ou la place des Archives.

Le passage France Péjot (Laurence Danière/Lyon Confluence)

En clair, la coupure urbaine au niveau 0 de l’échangeur a disparu, et il est désormais possible pour le passant de marcher de l'une à l'autre des places sans monter à l’un des étages du pôle de Perrache, ce qui était auparavant impossible. Pour leur part, les véhicules qui empruntaient le passage jusqu’à l’été 2018 utilisent dorénavant des itinéraires de substitution.

Concernant le passage, la voûte comprend une large piste cyclable de 4 mètres - ponctuellement élargie au droit de la partie centrale et de l’accès livraison du centre d’échanges - et un large trottoir de 3.5 mètres pour les piétons et les personnes à mobilité réduite.

Un espace à ciel ouvert à mi-parcours

L’aménagement du passage a permis la création d’un espace à ciel ouvert à mi-parcours grâce à une percée directe sur la place Carnot, à la faveur de la déconstruction de bureaux situés dans le Centre d’Echanges, menée par Gautier+Conquet architectes. Un espace à ciel ouvert a ainsi pu être créé, celui-ci étant bordé par une placette, avec une vue sur les jardins de Perrache et le Château Perrache. Sur cette placette, auparavant occupée par les voitures, des arbres ont été plantés : érable champêtre, érable de Montpellier, sorbier des alpes, cormier, tilleul à petites feuilles. Le parti pris ambitieux en matière d’éclairage permet en outre au passage France Péjot de faire la part belle à la lumière. Une immense fresque a en outre été réalisée par les artistes de Cité Création, qui ont investi les murs, rendant ainsi hommage à l’architecture lyonnaise, aux paysages et à la mobilité.

Le passage France Péjot (Laurence Danière/Lyon Confluence)

« Grâce à ces aménagements, Perrache devient plus confortable, permettant de passer rapidement et sans contrainte du tramway au train, du train au métro, du métro au vélo et de répondre à l’accroissement du nombre d’usagers et de voyageurs », notent la Ville de Lyon, la Métropole de Lyon, et la SPL Lyon Confluence.

France Péjot, une héroïne lyonnaise de la Résistance

Le passage a été inauguré lundi en présence de Bruno Bernard, président de la Métropole, de Grégory Doucet, maire de Lyon, et de Jean-Michel Jarre, fils de France Péjot, une héroïne lyonnaise de la Résistance.

France Péjot, dite Francette, avait rejoint en janvier 1942, le mouvement de résistance Franc-Tireur comme agent de liaison, et était devenu la secrétaire du chef de ce mouvement Jean-Pierre Lévy. Son appartement place des Jacobins et sa boutique rue Emile Zola sont une des bases du réseau.

Le 24 octobre 1942, elle est arrêtée, avec sa collègue et amie Micheline Eude-Altman et emprisonnée jusqu’en février 1943 à la prison Saint-Joseph de Lyon réservée aux femmes. À la fin de la même année, elle échappe à l’arrestation de la milice et rejoint Paris où plusieurs membres dirigeants du réseau Franc-Tireur se sont réfugiés. Elle devient un de leurs agents de liaison.

Le 30 juin 1944, elle est arrêtée par Friedrich Berger de la police allemande et elle est déportée par le dernier convoi du 25 août vers le camp de concentration de Ravensbrück. Lorsqu’en avril 1945, le camp est évacué, France parvient à s’échapper dans un bois vers le centre de rapatriement de Leipzig d’où elle retourne en France en voyageant sur le toit d’un wagon. En 1946, elle donne naissance au futur musicien Jean-Michel Jarre, fruit de son union avec le compositeur Maurice Jarre.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Première soudure de rail pour le prolongement du T6

SYTRAL Mobilités organisait ce vendredi une cérémonie autour de la soudure du premier rail du prolongement du tramway T6.


Des travaux dès la semaine prochaine rue Terme

Du 15 au 24 avril, la Métropole de Lyon réalise des travaux hors circulation de réfection de la chaussée dans cette rue dans le 1er arrondissement de Lyon.


Pose des premières pierres de «Francia La Soie» et «L’Amandier»

Est Métropole Habitat a posé fin mars les premières pierres de ces deux résidences à Villeurbanne, dans la ZAC de La Soie.


La gestion des services de covoiturage déléguée à Sytral Mobilités

Face au succès de l’application « En Covoit’ Grand Lyon » et au potentiel de développement de cette pratique qui reste considérable, la Métropole veut développer les services de covoiturage à l’échelle de l’aire métropolitaine.


Ville 30 : l’accidentalité en baisse à Lyon

nullDeux ans après la mise en place du dispositif Ville 30 par la Métropole dans la ville de Lyon, l’accidentalité continue de baisser, a indiqué la collectivité.


Vallée de la Chimie : 2000e logement sécurisé par Sécuréno’v

Une visite était organisée ce mercredi à Feyzin à l’occasion du 2000e logement sécurisé par ce programme qui s’inscrit dans le cadre du volet Habitat du plan de prévention des risques technologiques.


Actions de prévention : large signature d’une convention d’objectifs

Cette convention nationale d’objectifs a été signée par 4 organisations de maîtres d’ouvrage, à l’occasion de la semaine de la prévention.


Le schéma directeur du Port Édouard Herriot finalisé

nullLors du comité de pilotage du 25 mars, les partenaires impliqués ont finalisé le schéma directeur du port et sa charte partenariale.


Une énergie plus verte pour le réseau de chaleur Centre Métropole

nullLa Métropole de Lyon, Dalkia et Tokai COBEX ont signé ce jeudi un accord jugé «emblématique».


L’AMF69 et Enedis renouvellent leur partenariat annuel

Ce partenariat a été confirmé à l’occasion du Congrès des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon.


Pollution aux PFAS : la Métropole assigne Arkema et Daikin en justice

La Métropole de Lyon a assigné mardi Arkema et Daikin devant le tribunal judiciaire de Lyon pour faire la lumière sur la responsabilité éventuelle des deux industriels dans la pollution aux PFAS.


«On ne voit pas le bout du tunnel»

nullJean-Luc Lachard est le président du pôle habitat Auvergne-Rhône-Alpes de la fédération française du bâtiment (FFB). Nous évoquons avec lui le marché de la maison individuelle, entre contraintes liées à la loi ZAN, restrictions du prêt à taux zéro et réglementations liées au financement.


Partenariat entre Cafpi et Kaufman & Broad

Les deux entités deviennent partenaires pour financer l’acquisition de biens immobiliers neufs dans un marché en permanente évolution.


Lyon Confluence : 6.000 m² de locaux neufs dédiés aux activités à impact

Ceux-ci seront programmés dans le Champ, à l’extrême sud de la presqu’ile, non loin du confluent.


Guillaume Kasbarian présent à l’inauguration du MIPIM

Le marché international des professionnels de l’immobilier ouvre ses portes ce mardi. Le ministre délégué chargé du Logement fait, à cette occasion, le déplacement à Cannes.