Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

Ce passage sous l'échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.

La phase 1 du projet « Ouvrons Perrache » s’est achevée ce lundi avec l’ouverture d’une nouvelle liaison dédiée aux modes actifs, le « passage France Péjot », et ce après plus de 3 ans de travaux. Cette ouverture intervient après l’aménagement de la place des Archives, l’ouverture d’un nouvel accès à la gare SNCF côté Sud, mais aussi après le prolongement du tramway T2 jusqu’à l’arrêt Montrochet-Hôtel de Région.

Ce passage, qui était auparavant une étroite voie routière, a connu une véritable métamorphose pour devenir un espace apaisé et sécurisé réservé aux piétons et cyclistes. Ceci permet ainsi aux modes actifs, piétons et vélos, de passer sous l’échangeur de Perrache, et d’accéder rapidement aux deux places, la place Carnot ou la place des Archives.

Le passage France Péjot (Laurence Danière/Lyon Confluence)

En clair, la coupure urbaine au niveau 0 de l’échangeur a disparu, et il est désormais possible pour le passant de marcher de l'une à l'autre des places sans monter à l’un des étages du pôle de Perrache, ce qui était auparavant impossible. Pour leur part, les véhicules qui empruntaient le passage jusqu’à l’été 2018 utilisent dorénavant des itinéraires de substitution.

Concernant le passage, la voûte comprend une large piste cyclable de 4 mètres - ponctuellement élargie au droit de la partie centrale et de l’accès livraison du centre d’échanges - et un large trottoir de 3.5 mètres pour les piétons et les personnes à mobilité réduite.

Un espace à ciel ouvert à mi-parcours

L’aménagement du passage a permis la création d’un espace à ciel ouvert à mi-parcours grâce à une percée directe sur la place Carnot, à la faveur de la déconstruction de bureaux situés dans le Centre d’Echanges, menée par Gautier+Conquet architectes. Un espace à ciel ouvert a ainsi pu être créé, celui-ci étant bordé par une placette, avec une vue sur les jardins de Perrache et le Château Perrache. Sur cette placette, auparavant occupée par les voitures, des arbres ont été plantés : érable champêtre, érable de Montpellier, sorbier des alpes, cormier, tilleul à petites feuilles. Le parti pris ambitieux en matière d’éclairage permet en outre au passage France Péjot de faire la part belle à la lumière. Une immense fresque a en outre été réalisée par les artistes de Cité Création, qui ont investi les murs, rendant ainsi hommage à l’architecture lyonnaise, aux paysages et à la mobilité.

Le passage France Péjot (Laurence Danière/Lyon Confluence)

« Grâce à ces aménagements, Perrache devient plus confortable, permettant de passer rapidement et sans contrainte du tramway au train, du train au métro, du métro au vélo et de répondre à l’accroissement du nombre d’usagers et de voyageurs », notent la Ville de Lyon, la Métropole de Lyon, et la SPL Lyon Confluence.

France Péjot, une héroïne lyonnaise de la Résistance

Le passage a été inauguré lundi en présence de Bruno Bernard, président de la Métropole, de Grégory Doucet, maire de Lyon, et de Jean-Michel Jarre, fils de France Péjot, une héroïne lyonnaise de la Résistance.

France Péjot, dite Francette, avait rejoint en janvier 1942, le mouvement de résistance Franc-Tireur comme agent de liaison, et était devenu la secrétaire du chef de ce mouvement Jean-Pierre Lévy. Son appartement place des Jacobins et sa boutique rue Emile Zola sont une des bases du réseau.

Le 24 octobre 1942, elle est arrêtée, avec sa collègue et amie Micheline Eude-Altman et emprisonnée jusqu’en février 1943 à la prison Saint-Joseph de Lyon réservée aux femmes. À la fin de la même année, elle échappe à l’arrestation de la milice et rejoint Paris où plusieurs membres dirigeants du réseau Franc-Tireur se sont réfugiés. Elle devient un de leurs agents de liaison.

Le 30 juin 1944, elle est arrêtée par Friedrich Berger de la police allemande et elle est déportée par le dernier convoi du 25 août vers le camp de concentration de Ravensbrück. Lorsqu’en avril 1945, le camp est évacué, France parvient à s’échapper dans un bois vers le centre de rapatriement de Leipzig d’où elle retourne en France en voyageant sur le toit d’un wagon. En 1946, elle donne naissance au futur musicien Jean-Michel Jarre, fruit de son union avec le compositeur Maurice Jarre.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Stationnement sécurisé des vélos à Lyon : LPA teste une formule horaire

Ce stationnement horaire est testé dans trois parcs de la ville de Lyon, en presqu’île et à la Part-Dieu.


Les logements de classe E seront considérés comme indécents en 2034

La commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale a adopté et modifié le volet rénovation des bâtiments du projet de loi Climat et résilience.


Flambée des matériaux dans le BTP : la FFB salue «des avancées significatives»

Olivier Salleron, président de la FFB

Les professionnels du secteur ont rencontré jeudi plusieurs ministres. Une prise en charge du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP est étudiée, quand elle résulte d’une telle pénurie.


Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

nullCe passage sous l’échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.


La Métropole de Lyon veut favoriser l’habitat participatif

La collectivité souhaite la réalisation de plusieurs projets de ce type chaque année sur le territoire de la Métropole.


Le projet de ligne T10 en concertation

Une grande phase de concertation sur le projet de création de ligne de tramway entre Vénissieux et Gerland est organisée du 23 août au 23 octobre.


Lyon-Turin : Vinci et Eiffage remportent une part majeure du creusement du tunnel de base

Les trois marchés de creusement du tunnel de base côté France ont été attribués aux groupements conduits par Eiffage Génie Civil, Vinci Construction Grands Projets, et Implenia Suisse.


La Montée de Choulans va passer en 2×1 voie pour les voitures

Pour sécuriser l’axe, la Métropole et la Ville ont décidé qu’une voie dédiée aux bus et vélos sera, à la rentrée, créée dans les deux sens, passant ainsi le reste de la circulation en configuration 2×1 voie.


A46 Sud : ouverture de la concertation publique

nullL’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43.


Élections régionales : nette victoire de Laurent Wauquiez

Le président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes est largement arrivé en tête au second tour des élections régionales.


Vénissieux : Swiss Life AM France acquiert une résidence étudiants

nullVinci Immobilier et Swiss Life Asset Managers France ont annoncé avoir conclu la vente en état futur d’achèvement (VEFA) d’une résidence étudiants dénomée « Student Factory » à Vénissieux


Le climat des affaires et l’opinion des entrepreneurs du bâtiment s’améliorent

nullL’INSEE a fait part ce matin de son indicateur sur le climat des affaires, et de son enquête de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


Une piscine fait augmenter la valeur d’un bien immobilier

Le site spécialiste de l’estimation immobilière en ligne, Meilleurs Agents, a publié une étude portant sur la plus-value apportée par une piscine sur la valeur d’un bien immobilier.


Villeurbanne : un nouveau complexe sportif dans le quartier Cusset Bonnevay

L’ouverture de ce nouvel équipement est prévue pour septembre 2022.


La FFB reste vigilante dans un contexte de reprise d’activité

Si l’activité repart assez nettement, la fédération française du bâtiment attire l’attention sur la flambée des prix des matériaux.