Des travaux lancés pour la réouverture du chemin de Charbonnières | Lyon Pôle Immo

Des travaux lancés pour la réouverture du chemin de Charbonnières

Une solution a été trouvée pour la réouverture cette voie avant la fin du 1er semestre.

Une solution a été trouvée pour la réouverture du chemin de Charbonnières avant la fin du 1er semestre 2022. Celle-ci interviendra après des travaux de renforcement des talus. C’est ce qu’ont indiqué la Métropole de Lyon et les communes d’Écully, Charbonnières et Dardilly, suite à de nombreuses réunions.

L’axe « rouvrira dans les deux sens pour les modes actifs et en sens unique pour la circulation automobile et cela en accord avec les trois communes » ont indiqué les quatre collectivités. Le chemin sera également fermé le dimanche pour n’être autorisé qu’aux piétons et vélos.

Un axe fermé depuis novembre 2016

Le chemin de Charbonnières avait été fermé depuis novembre 2016 suite à l’éboulement d’un talus bordant la route et qui, dès lors, menaçait la sécurité des usagers. La Zone étant classée en PENAP (Protection des Espaces Natures et Agricoles Périurbains) et EBC (Espace Boisé Classé), les solutions techniques de sécurisation du talus surplombant l’axe sont complexes à mettre en œuvre et doivent faire l’objet de l’aval des services du ministère de l’environnement.

D’un point de vue national, l’opération, d’un montant de 500.000€ porté par la Métropole, débutera dans les prochains jours par des travaux de dévoiement du réseau d’eau potable. Ce premier chantier devrait durer environ 1 mois.

Suite à cette phase, un mur de type gabion d’une hauteur de 1,2 m à 2 m sera mis en place pour protéger le talus de risques d’éboulement. Parallèlement, un dossier de déclaration préalable sera déposé en mairie d’Ecully ce vendredi, les services des Architectes des Bâtiments de France devant également donner leur avis.

Une réouverture en sens unique

Les communes et la Métropole précisent que le chemin rouvrira en sens unique, dans le sens de Charbonnières vers Ecully, en intégrant un aménagement sécurisé pour les modes actifs, et une limitation de la vitesse à 30 km/h. Afin de détecter d’éventuels impacts sur d’autres voies aux alentours (chemin de Pelosset, chemin du Bois de la lune notamment), la situation sera suivie et évaluée. Le chemin sera fermé le dimanche pour n’être autorisé qu’aux modes actifs (piétons et vélos) par la prise d’un arrêté conjoint entre la Métropole et la commune d’Ecully afin de permettre aux riverains de profiter de cet espace paysager emblématique du secteur.

Les élus ont réagi à cette prochaine réouverture.

« La réouverture de cet axe était attendu par les habitants des communes alentours. Je tiens à saluer le travail partenarial engagé depuis 2020 avec les maires Gérald Eymard (Charbonnières) et Rose-France Fournillon (Dardilly), Sébastien Michel (Écully) et Fabien Bagnon, Vice-Président de la Métropole en charge de la Voirie et mobilités actives, qui a permis de valider cette solution acceptée par toutes les parties prenantes de ce dossier. Le Chemin de Charbonnières permettra ainsi une desserte locale apaisée mais également aux promeneurs de profiter de ces espaces naturels en toute sécurité ».

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

Gérald Eymard, maire de Charbonnières-les-Bains, a lui évoqué « une mauvaise histoire qui se termine bien grâce à la concertation réussie avec la Métropole de Lyon ».

« Nous sommes ravis que le chemin de Charbonnières rouvre, après plusieurs mois de travail et d’échanges entre les maires des communes concernées et la Métropole. Cette réouverture était un engagement. Elle va apporter une bouffée d’air à l’Ouest lyonnais et aux habitants de nos territoires qui souffrent de cette situation. Nous restons très vigilants quant à la réalisation d’impératifs aménagements sur les voies alentours impactées par la fermeture du chemin de Charbonnières afin de sécuriser et améliorer le quotidien de nos habitants en poursuivant le travail avec eux et la Métropole. »

Rose-France Fournillon, maire de Dardilly

« Je me réjouis que, comme je m’y étais engagé durant la campagne, nous ayons pu aboutir à une solution permettant de rouvrir ce chemin en prenant en compte les conditions que j’avais posées : refus de toute bétonisation du secteur, diminution du trafic par rapport à la situation antérieure pour préserver la qualité de vie des habitants, aménagements favorisant les modes actifs et l’apaisement du secteur, fermeture du chemin à la circulation automobile le dimanche pour permettre aux promeneurs, joggeurs et cyclistes de profiter de ce site classé. Un résultat rendu possible grâce au dialogue et au travail collectif accompli avec les maires des communes concernées et les élus et les services de la Métropole. »

Sébastien Michel, maire d’Ecully





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le BIJ de Villeurbanne devient l’Espace Jeunes

Ce bureau d’information jeunesse est par ailleurs relocalisé provisoirement au 48 rue Paul-Verlaine.


Villeurbanne : au Tonkin, un collège du cinéma – Bertrand Tavernier

Jeudi, a été révélée la nouvelle dénomination du collège du Tonkin.


La FFB s’oppose à un changement sur la TVA à 5,5% sur les chaudières TPHE

Un projet d’arrêté soumis aux acteurs de la construction prévoyait de sortir, dès juillet, les chaudières gaz à très haute performance énergétique du champ de la TVA à 5,5%.


Nouvelle chute importante des réservations en région lyonnaise

Selon les chiffres du CECIM dévoilés par la FNAIM, la baisse des réservations s’est poursuivie au premier quadrimestre.


Sursaut de la production de crédit à l’habitat

Alors que la baisse des taux de crédit stimule la production, l’encours de crédit affirme un peu plus sa décroissance, selon le dernier point mensuel de la Banque de France sur la production de crédits aux particuliers.


Un appel à manifestation d’intérêt pour «Circulyz»

La Métropole de Lyon lance celui-ci afin d’imaginer ce futur éco-parc industriel qui prendra place à Feyzin.


Place Grandclément à Villeurbanne : construction d’une nouvelle buvette

nullCette construction se déroulera du printemps 2024 jusqu’à l’été 2025.


Une nouvelle Chambre interdépartementale des notaires en AURA

La Chambre interdépartementale du Dauphiné, qui réunit les notaires des départements de l’Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes, a été créée le 29 mai, à Châteauneuf sur Isère, dans la Drôme.


Logement et emploi au menu des rencontres territoriales d’Action Logement

nullCes rencontres se sont tenues à Blanzat au sein du programme « le clos Saint-Vincent ». Étaient présents à cette occasion les représentants nationaux et locaux d’Action Logement Groupe.


Près de 10.000 inscrits en 6 semaines pour l’offre Découverte Mobilités

Ceux-ci ont déposé une demande pour tester gratuitement les transports en commun, l’autopartage, le covoiturage ou le vélo en libre-service.


La «Maison du BTP» rénovée a été inaugurée

null
Au terme de longs mois de réhabilitation, le siège régional de la profession du BTP en Auvergne-Rhône-Alpes a été inauguré lundi 27 mai à Villeurbanne.


Début des travaux cet automne à Rillieux-la-Pape pour la Voie Lyonnaise 7

La « VL7 » reliera, dans son secteur Nord, le quartier de la Croix-Rousse dans le 4ème arrondissement lyonnais à Rillieux-la-Pape en traversant Caluire-et-Cuire.


Les façades du siège de l’Agence de l’eau acheminées par le fleuve

nullL’Agence de l’eau Rhône Méditerranée organisait vendredi à Lyon un évènement pour l’arrivée des nouvelles façades du bâtiment de son siège situé à Gerland, lesquelles visent à une meilleure isolation thermique du bâtiment.


Un conseil de développement renouvelé

La Métropole de Lyon a renouvelé son conseil de développement et poursuit ses actions au plus près des habitants.


La statue restaurée de Louis XIV dévoilée place Bellecour

La statue avait fait l’objet, pendant plusieurs mois, d’une restauration, du fait de risques de chutes et de la dégradation de la pierre et du bronze.