Le Sytral devient un établissement public local | Lyon Pôle Immo

Le Sytral devient un établissement public local

Le SYTRAL est devenu le 1er janvier dernier un établissement public local en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration.

Le SYTRAL est, depuis le 1er janvier, un établissement public local (EPL), en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration. Le SYTRAL conserve sa mission initiale d’autorité organisatrice des transports publics. Il porte désormais de nouvelles missions de coordination, d’information multimodale et de planification de l’ensemble des mobilités à l’échelle d’un bassin de mobilité élargi qui compte 263 communes et plus 1.8 million d’habitants.

Plusieurs territoires représentés

La nouvelle autorité organisatrice des mobilités des territoires lyonnais rassemble la Métropole de Lyon, les communautés d’agglomération Villefranche Beaujolais Saône et de l'Ouest Rhodanien, ainsi que les 9 communautés de communes du département du Rhône (Communautés de communes de l’Est Lyonnais, du Pays de l’Ozon, de la Vallée du Garon, des Vallons du Lyonnais, du Pays Mornantais, des Monts du Lyonnais, du Pays de l’Arbresle, Beaujolais Pierres Dorées, Saône Beaujolais) mais aussi la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et ce au titre de sa fonction de cheffe de file de l’intermodalité régionale.

Le SYTRAL souligne qu’avec la création de ce nouvel établissement public, « les territoires lyonnais disposent d’une autorité organisatrice des mobilités à la gouvernance et au fonctionnement renouvelés, pleinement adaptée aux enjeux de la mobilité quotidienne ». Il s’agit d’apporter par ce biais un meilleur service public aux usagers, de bâtir un réseau de transport, une tarification et un système d’information unifiés afin de faciliter la mobilité de tous en renforçant les alternatives à la voiture individuelle.

« L’enjeu du nouveau SYTRAL est de faire plus et mieux ensemble, pour permettre à tous les habitants de se déplacer facilement grâce à un réseau performant et une billettique unique.»

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et du SYTRAL

Le premier conseil d’administration, nouvelle instance décisionnaire du SYTRAL, s’est tenu ce lundi. Il est composé de 38 membres et est présidé de droit par le président de la Métropole, Bruno Bernard. Au sein de cette nouvelle représentation territoriale, chaque membre disposera d’une voix par tranche de 20.000 habitants, excepté la Région qui disposera d’un siège valant deux voix.

Un comité des Partenaires

Le SYTRAL avait initié en octobre 2020, la création d’un comité des partenaires, « destiné à renforcer la coordination et le dialogue entre les acteurs de la mobilité et permettre une meilleure compréhension des enjeux liés à la mise en place de services de mobilité ».

Initialement, le comité des partenaires qui associe notamment les représentants du monde économique, associatif, universitaire ainsi que les consommateurs et usagers, était consulté au moins une fois par an et avant toute évolution substantielle de l'offre de mobilité, de la politique tarifaire, sur la qualité des services et l'information des usagers mise en place ainsi que sur l’évolution du taux du versement mobilité et l’adoption du plan de mobilité. Avec la transformation du SYTRAL en EPL, la composition et les modalités de fonctionnement de ce comité évoluent. Il doit désormais comprendre des membres représentatifs du périmètre du nouvel établissement ainsi que des habitants tirés au sort, comme le prévoit la loi « Climat et résilience ».

Du 11 au 31 janvier, les habitants concernés par le périmètre de la nouvelle autorité organisatrice des mobilités des territoires lyonnais, pourront ainsi candidater sur la plateforme disponible sur le site du SYTRAL. A l’issue de cette phase de candidature, 5 habitants représentants des différents territoires seront tirés au sort par un huissier et intégreront le nouveau comité des partenaires.

Le comité des partenaires, présidé de droit par le président du SYTRAL, compte désormais 56 membres répartis en 10 collèges désignés ce jour par les élus du conseil d’administration. Il compte ainsi en son sein des représentants des organisations syndicales et patronales représentatives, des structures du monde économique, des principaux employeurs, des associations d’entreprises, des structures associatives d’usagers des services de mobilité et d’habitants, mais aussi des représentants des structures de personnes à mobilité réduite, des structures de parents d’élèves et d’étudiants, des structures de consommateurs et d’usager, ainsi que 4 personnalités qualifiées à désigner par arrêté du Président de l’AOMTL notamment issus du réseau universitaire, de la recherche ou du réseau scientifique et technique de l’Etat. Ce comité des partenaires comprendra également 5 habitants tirés au sort.

« Le rôle de ce comité est fondamental dans la volonté du SYTRAL de concerter et d’associer les partenaires économiques et sociaux du territoire aux grandes décisions en matière de transport. D’autant plus avec les nouvelles compétences de l’établissement public local, qui vise à construire un projet de territoire partagé et unifié à travers un véritable outil collectif au service d’une mobilité durable et sans couture.»

Bruno Bernard





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour
La loi qui a créée l’AOMTL dit une voie pour 20.000habitants + une voie pour le président de la METROPOLE + 2 voies pour le président de région AURA. TOTAL 98voies et 38 représentants
Les écolos qui ne représentent que 38,67% des élus de la METROPOLE devrait avoir 27 voies soit 9 élus hors ils se sont attribués 48 voies et 16 élus.
Ils se sont attribué la majorité absolue : 49 voies avec la voie du président.
Ils ne peuvent plus avoir d’opposition dans ce nouvel organisme.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Clermont Auvergne Métropole : plus de caméras dans les zones d’activités

251 caméras protégeront à la fin de l’année les zones d’activités économiques de la métropole auvergnate.


PFAS : mise en œuvre de la première phase du plan d’actions

Celui-ci vise à lutter contre les «polluants éternels».


Correction du prix du bois

Les cours du bois sur pied sont en baisse de 10 %, selon l’indicateur 2024 du prix de vente de bois sur pied en forêt privée.


La moitié des livraisons ont été faites au 1er trimestre

nullDans son baromètre des livraisons futures de bureaux à Lyon, JLL évoque des «projets tertiaires bousculés par un contexte perturbé».


Inauguration de la nouvelle maison d’enfants « Le Rucher »

La Métropole de Lyon et l’association EDAPE ont inauguré à Dardilly la maison d’enfants à caractère social « Le Rucher », suite à une longue et importante réhabilitation.


Les lauréats du pôle d’équipements publics de Mermoz ont été présentés

nullGrégory Doucet, maire de Lyon, et Olivier Berzane, maire du 8e arrondissement de Lyon, ont présenté lundi les lauréats du pôle sportif et culturel et de la reconstruction du groupe scolaire Louis Pasteur.


La résidence «Atelier Delle» récemment inaugurée à Villeurbanne

nullUrbat a inauguré le 4 juin dernier cette résidence, qui a conservé la façade de l’ancien immeuble situé dans cette rue située non loin du Médipôle. L’opération a profité du plan d’urgence de la Métropole de Lyon, qui a permis d’accélérer très sensiblement la commercialisation de logements.


Le BHNS Part-Dieu / Sept chemins déclaré d’utilité publique

La déclaration d’utilité publique de ce projet de bus à haut niveau de service a été actée le 12 juin par la préfecture du Rhône.


Le BIJ de Villeurbanne devient l’Espace Jeunes

Ce bureau d’information jeunesse est par ailleurs relocalisé provisoirement au 48 rue Paul-Verlaine.


Villeurbanne : au Tonkin, un collège du cinéma – Bertrand Tavernier

Jeudi, a été révélée la nouvelle dénomination du collège du Tonkin.


La FFB s’oppose à un changement sur la TVA à 5,5% sur les chaudières TPHE

Un projet d’arrêté soumis aux acteurs de la construction prévoyait de sortir, dès juillet, les chaudières gaz à très haute performance énergétique du champ de la TVA à 5,5%.


Nouvelle chute importante des réservations en région lyonnaise

Selon les chiffres du CECIM dévoilés par la FNAIM, la baisse des réservations s’est poursuivie au premier quadrimestre.


Sursaut de la production de crédit à l’habitat

Alors que la baisse des taux de crédit stimule la production, l’encours de crédit affirme un peu plus sa décroissance, selon le dernier point mensuel de la Banque de France sur la production de crédits aux particuliers.


Un appel à manifestation d’intérêt pour «Circulyz»

La Métropole de Lyon lance celui-ci afin d’imaginer ce futur éco-parc industriel qui prendra place à Feyzin.


Place Grandclément à Villeurbanne : construction d’une nouvelle buvette

nullCette construction se déroulera du printemps 2024 jusqu’à l’été 2025.