Le Sytral devient un établissement public local

Le SYTRAL est devenu le 1er janvier dernier un établissement public local en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration.

Le SYTRAL est, depuis le 1er janvier, un établissement public local (EPL), en lieu et place du syndicat mixte. Il tenait ce lundi son premier conseil d’administration. Le SYTRAL conserve sa mission initiale d’autorité organisatrice des transports publics. Il porte désormais de nouvelles missions de coordination, d’information multimodale et de planification de l’ensemble des mobilités à l’échelle d’un bassin de mobilité élargi qui compte 263 communes et plus 1.8 million d’habitants.

Plusieurs territoires représentés

La nouvelle autorité organisatrice des mobilités des territoires lyonnais rassemble la Métropole de Lyon, les communautés d’agglomération Villefranche Beaujolais Saône et de l'Ouest Rhodanien, ainsi que les 9 communautés de communes du département du Rhône (Communautés de communes de l’Est Lyonnais, du Pays de l’Ozon, de la Vallée du Garon, des Vallons du Lyonnais, du Pays Mornantais, des Monts du Lyonnais, du Pays de l’Arbresle, Beaujolais Pierres Dorées, Saône Beaujolais) mais aussi la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et ce au titre de sa fonction de cheffe de file de l’intermodalité régionale.

Le SYTRAL souligne qu’avec la création de ce nouvel établissement public, « les territoires lyonnais disposent d’une autorité organisatrice des mobilités à la gouvernance et au fonctionnement renouvelés, pleinement adaptée aux enjeux de la mobilité quotidienne ». Il s’agit d’apporter par ce biais un meilleur service public aux usagers, de bâtir un réseau de transport, une tarification et un système d’information unifiés afin de faciliter la mobilité de tous en renforçant les alternatives à la voiture individuelle.

« L’enjeu du nouveau SYTRAL est de faire plus et mieux ensemble, pour permettre à tous les habitants de se déplacer facilement grâce à un réseau performant et une billettique unique.»

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et du SYTRAL

Le premier conseil d’administration, nouvelle instance décisionnaire du SYTRAL, s’est tenu ce lundi. Il est composé de 38 membres et est présidé de droit par le président de la Métropole, Bruno Bernard. Au sein de cette nouvelle représentation territoriale, chaque membre disposera d’une voix par tranche de 20.000 habitants, excepté la Région qui disposera d’un siège valant deux voix.

Un comité des Partenaires

Le SYTRAL avait initié en octobre 2020, la création d’un comité des partenaires, « destiné à renforcer la coordination et le dialogue entre les acteurs de la mobilité et permettre une meilleure compréhension des enjeux liés à la mise en place de services de mobilité ».

Initialement, le comité des partenaires qui associe notamment les représentants du monde économique, associatif, universitaire ainsi que les consommateurs et usagers, était consulté au moins une fois par an et avant toute évolution substantielle de l'offre de mobilité, de la politique tarifaire, sur la qualité des services et l'information des usagers mise en place ainsi que sur l’évolution du taux du versement mobilité et l’adoption du plan de mobilité. Avec la transformation du SYTRAL en EPL, la composition et les modalités de fonctionnement de ce comité évoluent. Il doit désormais comprendre des membres représentatifs du périmètre du nouvel établissement ainsi que des habitants tirés au sort, comme le prévoit la loi « Climat et résilience ».

Du 11 au 31 janvier, les habitants concernés par le périmètre de la nouvelle autorité organisatrice des mobilités des territoires lyonnais, pourront ainsi candidater sur la plateforme disponible sur le site du SYTRAL. A l’issue de cette phase de candidature, 5 habitants représentants des différents territoires seront tirés au sort par un huissier et intégreront le nouveau comité des partenaires.

Le comité des partenaires, présidé de droit par le président du SYTRAL, compte désormais 56 membres répartis en 10 collèges désignés ce jour par les élus du conseil d’administration. Il compte ainsi en son sein des représentants des organisations syndicales et patronales représentatives, des structures du monde économique, des principaux employeurs, des associations d’entreprises, des structures associatives d’usagers des services de mobilité et d’habitants, mais aussi des représentants des structures de personnes à mobilité réduite, des structures de parents d’élèves et d’étudiants, des structures de consommateurs et d’usager, ainsi que 4 personnalités qualifiées à désigner par arrêté du Président de l’AOMTL notamment issus du réseau universitaire, de la recherche ou du réseau scientifique et technique de l’Etat. Ce comité des partenaires comprendra également 5 habitants tirés au sort.

« Le rôle de ce comité est fondamental dans la volonté du SYTRAL de concerter et d’associer les partenaires économiques et sociaux du territoire aux grandes décisions en matière de transport. D’autant plus avec les nouvelles compétences de l’établissement public local, qui vise à construire un projet de territoire partagé et unifié à travers un véritable outil collectif au service d’une mobilité durable et sans couture.»

Bruno Bernard





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour
La loi qui a créée l’AOMTL dit une voie pour 20.000habitants + une voie pour le président de la METROPOLE + 2 voies pour le président de région AURA. TOTAL 98voies et 38 représentants
Les écolos qui ne représentent que 38,67% des élus de la METROPOLE devrait avoir 27 voies soit 9 élus hors ils se sont attribués 48 voies et 16 élus.
Ils se sont attribué la majorité absolue : 49 voies avec la voie du président.
Ils ne peuvent plus avoir d’opposition dans ce nouvel organisme.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.


Prolongement du T6 : lancement de l’enquête publique unique


Cet axe vise à relier les Hôpitaux-Est au campus Lyon Tech La Doua – INSA Lyon.


Yannick Ainouche, nouveau président de la CDI FNAIM

La Chambre des diagnostiqueurs immobiliers s’est dotée ce jeudi d’un nouveau bureau.


Un vaste projet d’apaisement pour la presqu’île de Lyon

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont présenté ce mercredi les grandes orientations de la transformation envisagée de ce secteur de Lyon.


Saint-Priest : vente d’un immeuble de New Forest par Nexity

Theoreim a investi dans le premier immeuble de bureaux bas carbone de l’opération située dans la ZAC Urban’East.


Tassin-la-Demi-Lune : un dispositif d’analyse de la qualité de l’air

Pascal Charmot a lancé ce dispositif d’analyse de la qualité de l’air et de l’environnement sonore, suite à un « développement de la congestion automobile ».


L’ANAH promeut sur les bons réflexes face aux risques de fraudes

L’Agence nationale de l’habitat a rappelé les bonnes pratiques lors de la réalisation de travaux de rénovation énergétique, face aux risques de fraude.


Concertation sur la « Voie Lyonnaise 2 »

nullCette autoroute à vélo se développera à terme sur 32 kilomètres entre Cailloux-sur Fontaines au nord à Mions au sud. La concertation qui débute le 6 juin concerne la section qui va du Rhône à l’avenue Berthelot.


La validation du ticket TCL en direct par carte bancaire désormais possible

SYTRAL Mobilités a lancé ce lundi le service « TCL carte bancaire », qui vise à favoriser une mobilité connectée pour des voyages simplifiés dans l’agglomération lyonnaise.


Mise à l’eau de la coque du théâtre Île Ô

La méga coque du futur théâtre, une structure béton de près de 500 tonnes, qui mesure 38,33 mètres de long, 11,4 mètres de large par 2,9 mètres de hauteur, est maintenant posée sur l’eau.


Quanta Lyon, dernier immeuble du Bioparc de Lyon 8e

nullLa première pierre de ce futur accélérateur biotechnologique et digital a été posée il y a une dizaine de jours. Cet immeuble sera le dernier de cette opération d’aménagement urbain débutée il y a plus de 20 ans.


« La Fabric » accueille ses locataires

Cette nouvelle résidence de Lyon Métropole Habitat située au sud de Lyon Gerland accueille ses locataires depuis le 12 mai.


Bientôt des annonces sur la ligne LCO

La Métropole devrait dans les prochaines semaines dévoiler les arbitrages sur la ligne de transports Centre Ouest, qui reliera Ecully à la Part-Dieu.


L’ex-tour du CIRC au centre d’un appel à projet lancé par la Ville de Lyon

Le centre international de recherche sur le cancer étant amené à déménager à Gerland, la Ville de Lyon prépare l’après, avec le lancement d’un appel à projet pour une requalification future du site avec l’appui du C40.


Voies Lyonnaises : les travaux de la ligne 3 débutent

Les travaux vont débuter ce lundi sur le territoire de la commune de Couzon-au-Mont d’Or.