La CCI dit « oui » à la ZFE, mais « non » à la précipitation

La CCI et la Chambre d’Agriculture du Rhône ont affirmé être défavorables à la mise en place de l’étape 2 du projet d’amplification de la ZFE. Elles ont formulé 7 recommandations.

La CCI et la Chambre d’Agriculture du Rhône se montrent défavorables à la mise en place de l’étape 2 du projet d’amplification de la zone à faibles émissions. Le conseil de la Métropole de Lyon avait en effet délibéré le 15 mars 2021 en faveur de ce projet, qui vise d’une part à agrandir la ZFE en créant des périmètres différenciés, avec l'actuel périmètre central et un périmètre étendu, et d’autre part, à établir un calendrier prévisionnel d’entrée en vigueur de la réglementation ZFE dans ces périmètres.

L’objectif, rappelle la CCI, est d’étendre progressivement les mesures de restrictions d’accès aux véhicules particuliers et professionnels de Crit’Air 2 et + d’ici à 2026 à l’intérieur du périmètre central. Concernant le périmètre étendu, toujours sur un calendrier à horizon 2026, l’objectif serait d’exclure progressivement les véhicules particuliers et professionnels de Crit’Air 3 et +.

«Une marche forcée »

Si le monde économique, par la voix de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne et de la Chambre d’Agriculture du Rhône, soutenus par le Medef Lyon-Rhône et la CPME du Rhône, se dit conscient des enjeux liés à l’amélioration de la qualité de l’air et de la santé des citoyens et des générations futures, il souligne par la voix de ces institutions, que le principe de zone à faibles émissions « n’est pas encore compris, voire connu par nombre de citoyens et de chefs d’entreprise, et le projet proposé à ce jour apparait comme une marche forcée et présente des contraintes insoutenables pour les entreprises et leurs salariés ». Selon la CCI et la Chambre d’Agriculture, la disparité des calendriers prévisionnels et des réglementations des ZFE régionales, les typologies des véhicules concernés ainsi que la conjoncture économique entrainent un gel des prises de décision des entreprises.

Aussi avertit-elle que la non prise en compte de cette situation « conduirait à créer un effet inverse à l’objectif initialement poursuivi ». La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne et la Chambre d’Agriculture du Rhône se disent en conséquence « défavorables à la mise en place de l’étape 2 du projet d’amplification de la ZFE tel que proposé par la Métropole de Lyon ». Elles émettent toutefois 7 recommandations, se disant résolument engagées « pour un développement durable et soutenable, et afin de concilier au mieux l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction des inégalités économiques, sociales et territoriales ».

Les 7 recommandations :

• S’assurer de la cohérence des actions entreprises ou prévues entre les ZFE du territoire régional voire national en termes de calendrier, de réglementation et de dispositifs d’accompagnement pour atténuer les effets de concurrence territoriale, améliorer la lisibilité de la ZFE et faciliter ainsi l’acceptabilité de la démarche

• Etablir un calendrier de déploiement plus adapté au territoire, tenant compte de la maturité technologique et de la disponibilité des nouvelles énergies, de la situation économique des entreprises et des ménages à faibles revenus, ainsi que de l’environnement conjoncturel

• Organiser avec les territoires ruraux et périphériques impactés par la ZFE un partenariat opérationnel afin que tous les usagers de ces territoires (entreprises, résidents et salariés) puissent bénéficier des mêmes accompagnements technique et financier (aides, dérogations ...)

• Accélérer la mise en place préalable de solutions alternatives à la voiture dans les territoires ruraux et périphériques impactés par la ZFE, avec un niveau de service équivalent à celui de la Métropole de Lyon : transports en communs, services d’autopartage, déploiement de parkings-relais...

• Accompagner le développement des énergies alternatives avec la mise en place d’un schéma directeur des réseaux d’avitaillement (toutes énergies confondues) aussi bien pour les entreprises que pour les salariés ou les résidents

• Instaurer de manière transitoire une flexibilité des horaires pour faciliter les livraisons en hypercentre et l’accès aux commerces et aux sites touristiques lyonnais, mais aussi tenir compte des déplacements en dehors des horaires de pointe des transports en commun

• Mettre en place une campagne de communication sur la ZFE à l’échelle des territoires périphériques impactés.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Tramway T9 : 3 rendez-vous à Villeurbanne, Lyon 6, et Vaulx-en-Velin

La concertation se poursuit autour de la future ligne de tramway entre Charpennes et Vaulx-en-Velin La Soie


Genevois : la barre des 2.000 réservations de logements neufs préservée


La FPI Alpes a fait part des chiffres-clés pour le marché du collectif neuf sur le Genevois français en 2022. Les réservations à l’unité ont reculé de 21% par rapport à l’année dernière.


Bientôt des navettes fluviales entre Vaise-Industrie et la Presqu’île

nullLa création d’un nouveau service de navette fluviale sur la Saône a été approuvée par les élus de SYTRAL Mobilités. Une liaison en 15 minutes en heures de pointe est visée à horizon fin 2025.


Yannick Pascal, nouveau président de l’agence SUD architectes

Le professionnel était jusqu’ici directeur général France depuis 2016.


Effondrement des réservations sur Grand Lac

Les réservations de logements neufs ont fortement baissé en 2022, selon les statistiques dévoilées en fin de semaine dernière par la FPI Alpes.


Guillaume Curnier, nouveau directeur général de LPA

Ce dirigeant a été nommé par le conseil d’administration de LPA.


Vénissieux : une concertation sur la ZFE

null
La Ville lance une grande concertation sur la zone à faibles émissions, qui évolue.


Lyon-Bordeaux : Métropole et Ville de Lyon entrent au capital de Railcoop

Pour faire renaître la liaison ferroviaire entre les deux villes, les deux collectivités sont entrées de concert au capital de la coopérative.


Le premier tronçon de la «Voie lyonnaise 3» inauguré

Cette inauguration a été réalisée à Couzon-au-Mont-d’Or, en présence de 5 Maires du Val-de-Saône.


Baisse du nombre de demandeurs d’emploi au 4e trimestre en AURA

La direction régionale de Pôle Emploi a livré les chiffres des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en Auvergne-Rhône-Alpes au quatrième trimestre.


Le budget 2023 de la Métropole a été adopté

Celui-ci a été adopté ce lundi par le Conseil de la Métropole. Les dépenses cumulées de fonctionnement et d’investissement pour l’ensemble des budgets s’élèvent à 3.817,5 millions d’euros.


Arnas : l’État communique sur la surveillance des sols du site Metaleurop


La préfecture a fait état des résultats de la surveillance des sols en 2022.


Nicolas Sagez rejoint JLL

Après 20 années chez Aires d’Entreprises, le professionnel intègre l’équipe de Stéphane Jullien, directeur du département « Bureaux », en tant que responsable grands comptes.


Le prolongement du tramway T6 déclaré d’utilité publique

C’est ce qu’a indiqué vendredi SYTRAL Mobilités.


Corridor bus entre Corbas et Vénissieux : les travaux ont commencé

L’objectif de cette infrastructure est d’aménager durablement un réseau de bus plus rapide, fiable, régulier. Ils s’accélèrent également dans le Val de Saône.