La CCI dit « oui » à la ZFE, mais « non » à la précipitation | Lyon Pôle Immo

La CCI dit « oui » à la ZFE, mais « non » à la précipitation

La CCI et la Chambre d’Agriculture du Rhône ont affirmé être défavorables à la mise en place de l’étape 2 du projet d’amplification de la ZFE. Elles ont formulé 7 recommandations.

La CCI et la Chambre d’Agriculture du Rhône se montrent défavorables à la mise en place de l’étape 2 du projet d’amplification de la zone à faibles émissions. Le conseil de la Métropole de Lyon avait en effet délibéré le 15 mars 2021 en faveur de ce projet, qui vise d’une part à agrandir la ZFE en créant des périmètres différenciés, avec l'actuel périmètre central et un périmètre étendu, et d’autre part, à établir un calendrier prévisionnel d’entrée en vigueur de la réglementation ZFE dans ces périmètres.

L’objectif, rappelle la CCI, est d’étendre progressivement les mesures de restrictions d’accès aux véhicules particuliers et professionnels de Crit’Air 2 et + d’ici à 2026 à l’intérieur du périmètre central. Concernant le périmètre étendu, toujours sur un calendrier à horizon 2026, l’objectif serait d’exclure progressivement les véhicules particuliers et professionnels de Crit’Air 3 et +.

«Une marche forcée »

Si le monde économique, par la voix de la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne et de la Chambre d’Agriculture du Rhône, soutenus par le Medef Lyon-Rhône et la CPME du Rhône, se dit conscient des enjeux liés à l’amélioration de la qualité de l’air et de la santé des citoyens et des générations futures, il souligne par la voix de ces institutions, que le principe de zone à faibles émissions « n’est pas encore compris, voire connu par nombre de citoyens et de chefs d’entreprise, et le projet proposé à ce jour apparait comme une marche forcée et présente des contraintes insoutenables pour les entreprises et leurs salariés ». Selon la CCI et la Chambre d’Agriculture, la disparité des calendriers prévisionnels et des réglementations des ZFE régionales, les typologies des véhicules concernés ainsi que la conjoncture économique entrainent un gel des prises de décision des entreprises.

Aussi avertit-elle que la non prise en compte de cette situation « conduirait à créer un effet inverse à l’objectif initialement poursuivi ». La CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne et la Chambre d’Agriculture du Rhône se disent en conséquence « défavorables à la mise en place de l’étape 2 du projet d’amplification de la ZFE tel que proposé par la Métropole de Lyon ». Elles émettent toutefois 7 recommandations, se disant résolument engagées « pour un développement durable et soutenable, et afin de concilier au mieux l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction des inégalités économiques, sociales et territoriales ».

Les 7 recommandations :

• S’assurer de la cohérence des actions entreprises ou prévues entre les ZFE du territoire régional voire national en termes de calendrier, de réglementation et de dispositifs d’accompagnement pour atténuer les effets de concurrence territoriale, améliorer la lisibilité de la ZFE et faciliter ainsi l’acceptabilité de la démarche

• Etablir un calendrier de déploiement plus adapté au territoire, tenant compte de la maturité technologique et de la disponibilité des nouvelles énergies, de la situation économique des entreprises et des ménages à faibles revenus, ainsi que de l’environnement conjoncturel

• Organiser avec les territoires ruraux et périphériques impactés par la ZFE un partenariat opérationnel afin que tous les usagers de ces territoires (entreprises, résidents et salariés) puissent bénéficier des mêmes accompagnements technique et financier (aides, dérogations ...)

• Accélérer la mise en place préalable de solutions alternatives à la voiture dans les territoires ruraux et périphériques impactés par la ZFE, avec un niveau de service équivalent à celui de la Métropole de Lyon : transports en communs, services d’autopartage, déploiement de parkings-relais...

• Accompagner le développement des énergies alternatives avec la mise en place d’un schéma directeur des réseaux d’avitaillement (toutes énergies confondues) aussi bien pour les entreprises que pour les salariés ou les résidents

• Instaurer de manière transitoire une flexibilité des horaires pour faciliter les livraisons en hypercentre et l’accès aux commerces et aux sites touristiques lyonnais, mais aussi tenir compte des déplacements en dehors des horaires de pointe des transports en commun

• Mettre en place une campagne de communication sur la ZFE à l’échelle des territoires périphériques impactés.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un accord avec les HCL sur la Voie Lyonnaise 12

Les HCL et la Métropole de Lyon ont indiqué s’être accordés sur l’aménagement de la voie aux abords de l’Hôpital Edouard Herriot.


L’inflation décroit en France

L’INSEE a fait part de son estimation provisoire de l’indice des prix à la consommation. Celui-ci augmenterait de 2,9 % en février, après une croissance de 3,1% en janvier.


Le DPE, un élément de plus en plus scruté par les vendeurs

nullLe «Baromètre vendeurs» et l’observatoire BPCE ont présenté mardi une étude, «Les vendeurs, ces inconnus du marché du logement». Celle-ci analyse le profil des vendeurs immobiliers, de plus en plus attentifs au rendu du diagnostic de performance énergétique.


La ligne de tramway T9 déclarée d’utilité publique

La déclaration d’utilité publique du projet visant à relier Vaulx-en-Velin – La Soie à Charpennes a été actée le 26 février par la préfecture du Rhône.


Dégradation de la confiance des ménages

Après avoir fait part d’une stabilité du climat des affaires dans le bâtiment, l’INSEE a fait part ce mardi de son indice de la confiance des ménages.


Lyon 7 : «Le Massilia», réhabilité et inauguré

nullGrandLyon Habitat a inauguré en ce mois de février cette résidence qui a fait l’objet de lourds travaux de réhabilitation au coeur du quartier la Guillotière.
» Guillotière : GrandLyon Habitat réhabilite et aménage 14 logements dans « Le Massilia »


Baisse de 35% de la demande placée en locaux sur Grenoble en 2023

nullLa chute des volumes a en effet été notable en matière de locaux d’activité, avec une demande placée en recul de l’ordre de 35%, à 102.577 m².


L’objectif d’une meilleure qualité de service au cœur de la nouvelle convention TER

La Région et la SNCF ont présenté ce jeudi au Technicentre de Vénissieux la nouvelle convention TER 2024-2033 qui se veut être « une étape cruciale dans l’évolution du transport ferroviaire régional».


Villeurbanne : installation d’une Maison des services publics à L’Autre Soie

Des permanences sont désormais présentes dans ce pôle pour répondre aux différents besoins des habitants du quartier, dont la santé, l’emploi, le droit, ou encore la médiation numérique.


Villefranche-sur-Saône : vente à investisseur d’un local commercial loué

nullC’est Valoris Real Estate qui a réalisé cette transaction en off market.


Oullins-Pierre-Bénite : compromis de la Métropole avec la Ville

La mise en sens unique de la Grande rue devrait être expérimentée. Les associations du quartier de Sanzy, des commerçants d’Oullins, et le collectif Bussière ont réagi suite à ces évolutions.


Lyon dans le top 5 des villes les plus « menacées » par la loi ZAN

Arthur Loyd a fait état de son 7ème baromètre sur l’attractivité et la résilience des métropoles, qui calcule l’impact qu’aura la mise en place de l’objectif de zéro artificialisation nette (ZAN). Le conseil milite pour un moratoire.


Histologe, guichet unique pour lutter contre le mal-logement

La Métropole de Lyon déploie cette plateforme favoriser le signalement et la résolution des situations de mal-logement sur son territoire.


Les travaux d’extension des quais de T2 démarrent ce 5 février

SYTRAL Mobilités va permettre, par ces extensions et l’achat de nouvelles rames, de renforcer la capacité des lignes de tramway T1 et T2.


Une nouvelle option pour le tracé du TEOL

SYTRAL Mobilités a annoncé introduire une nouvelle alternative à l’ouest issue des premiers enseignements de la concertation préalable en cours sur le tramway express de l’ouest Lyonnais.