MaPrimeRénov’ : une enveloppe supplémentaire de 300 millions d’euros | Lyon Pôle Immo

MaPrimeRénov’ : une enveloppe supplémentaire de 300 millions d’euros

Christophe Béchu, Agnès Pannier-Runacher et Olivier Klein ont annoncé lundi un renforcement du soutien à la rénovation énergétique des bâtiments.

Le gouvernement a annoncé ce lundi l’évolution, dès 2024, des aides MaPrimeRénov’ pour la rénovation du parc privé, dans la continuité des annonces réalisées de la Première ministre lundi 5 juin devant le Conseil national de la transition écologique, puis en conclusion du Conseil National de la Refondation Logement.

Une logique en deux piliers

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, et Olivier Klein, ministre délégué chargé de la Ville et du Logement ont réuni ce lundi 12 juin les acteurs du bâtiment sur la décarbonation du secteur. Les ministres ont annoncé à cette occasion que les aides MaPrimeRénov’, qui totalisent 3 milliards d’euros environ dans le budget de l’Etat en 2023, évolueront dès le 1er janvier 2024 selon une logique en deux piliers.

Le premier pilier sera un pilier « performance » pour financer les rénovations performantes au sens de la loi, c’est-à-dire des rénovations d’ampleur. Les barèmes seront rendus plus incitatifs, en vue de s’approcher d’un reste à charge minimal pour les ménages les plus modestes s’engageant dans des rénovations d’ampleur.

L’autre pilier sera un pilier « efficacité » qui permettra de poursuivre les aides MaPrimeRénov pour les changements de chaudière et les petits bouquets de travaux combinant des gestes d’isolation et d’équipement de chauffage décarboné.

Accompagnement personnalisé obligatoire

Les ministres ont confirmé qu’un accompagnement personnalisé serait obligatoire dans le parcours « performance », via MonAccompagnateurRenov'. Ils ont annoncé que cette prestation d’accompagnement serait entièrement prise en charge pour les ménages très modestes, sur tout le territoire. Au-delà, les collectivités territoriales pourront continuer de cofinancer ces prestations pour limiter voire supprimer le reste à charge de l'ensemble des ménages. En outre le montant de référence de cette prestation pour le calcul de l'aide passera ainsi de 1.200€ aujourd’hui (programme SARE actuel) à 2.000€ en 2024. Un nouveau programme CEE, doté de 300 millions d’euros sur 2 à 3 ans, sera créé pour financer à la hauteur des besoins cette prestation d'accompagnement.

Objectif de 200.000 rénovations d’ampleur en 2024

Ces évolutions commenceront à intervenir dès 2024 avec un objectif de 200.000 rénovations d’ampleur en 2024, contre 90 000 aujourd’hui environ. Elles s’accompagneront d’une enveloppe budgétaire consacrée à la rénovation performante en hausse. Les barèmes précis et l’enveloppe consacrée à Ma Prime Rénov en 2024 seront annoncés dans les prochaines semaines dans le cadre des annonces sur le Projet de loi de finances 2024.

Ces évolutions permettront de poursuivre trois objectifs : réduire les émissions de gaz à effet de serre, réduire la consommation d’énergie et accélérer la sortie des passoires thermiques. Le secteur du logement représente 48 MtCO2eq soit 64 % des émissions de gaz à effet de serre du bâtiment, ou encore 11 % des émissions totales.

Concernant le secteur du bâtiment, plusieurs leviers sont envisageable. Parmi eux, on trouve la possibilité d’accélérer la sortie des énergies fossiles notamment en décarbonant les moyens de chauffage (recours à la chaleur renouvelable, à l’électricité, au biogaz, etc.), en isolant davantage, et en pérennisant les efforts de sobriété. Une concertation a été lancée le 5 juin avec les acteurs pour échanger sur les mesures permettant d’activer plus rapidement et concrètement l’ensemble de ces leviers. Elle se terminera le 28 juillet.

L'événement a notamment été l'occasion d'interventions de Marjolaine Meynier-Millefert (co-pilote du GT3 « transition écologique » du CNR Logement), de Yann Wehrling, vice-président de la région Ile-de-France, de Marie Gracia pour le CLER - Réseau pour la transition énergétique, et du président de la CAPEB, Jean-Christophe Repon.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Certains biens seront bientôt sous perfusons des subventions étatiques …

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La demande immobilière stimulée par le secteur européen des «Life Sciences»

JLL a récemment publié son rapport intitulé « 2024 EMEA Life Sciences Industry and Real Estate Trends », qui fait part d’un secteur en pleine croissance, stimulant la demande immobilière. Notamment à Lyon.


« Partageons la rue », une opération de sensibilisation pour les cyclistes

Cette opération organisée ce mardi 21 mai dans plusieurs communes de la Métropole vise à sensibiliser cyclistes et trottinettistes au bon partage de la rue et au respect du code de la route.


Une voie réservée à 70 km/h sur l’A7 au sud de Lyon

Une voie réservée sera relevée à cette vitesse à compter du mardi 21 mai pour certains véhicules autorisés. La vitesse maximale autorisée sur la voie réservée sur l’A7 au sud de Lyon est relevée à 70 km/h à compter du mardi 21 mai, a indiqué ce mercredi la préfecture du Rhône. Cette décision s’inscrit dans […]


Pour la FPI, «le gouvernement est en train de tuer un métier »

nullLa fédération des promoteurs immobiliers a fustigé l’absence de réaction de l’État face à une situation critique sur le front des réservations de logements collectifs neufs et de l’impact de la crise sur la construction future. Elle craint désormais un impact structurel sur l’outil de production.


Ressourceries, Grandes locos : la nouvelle vie du Technicentre

« Les Grandes locos » avaient été inaugurées au mois d’avril au sein de l’ancien Technicentre de la SNCF de La Mulatière, avant d’être investies la semaine dernière par les «Nuits Sonores». Des ressourceries prendront également place, à terme, dans un autre bâtiment du site qui entame une profonde mue.


Fermeture d’une partie du périphérique de Lyon dès ce mardi

La réalisation d’une trémie dédiée aux modes actifs sous le boulevard périphérique nécessite la fermeture à la circulation d’une partie du périphérique et du pont du Roulet entre mardi et dimanche.


Cafpi déplore l’abandon de la réforme du HCSF

Caroline Arnould, directrice générale de Cafpi, a commenté le retrait de la proposition de loi sur le fonctionnement du HCSF.


Jean-Marc Galland, nouveau sous-préfet de Villefranche-sur-Saône

Celui-ci a été nommé sous-préfet de Villefranche-sur-Saône auprès de la préfète de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfète du Rhône, Fabienne Buccio.


Oullins : poursuite de l’expérimentation d’apaisement de la circulation

La Métropole de Lyon a annoncé poursuivre le déploiement de son expérimentation d’apaisement de la circulation sur la commune d’Oullins-Pierre-Bénite.


7 propositions de la FFB en vue des élections européennes

La fédération française du bâtiment a formulé sept propositions pour faire entendre la voix des artisans et entrepreneurs de bâtiment auprès des futurs eurodéputés, à l’approche des élections européennes du 9 juin.


Bonne fréquentation pour les musées de la Métropole

nullLes musées de la Métropole de Lyon ont attiré plus de 350.000 personnes depuis début 2024.


Un chantier de 108 heures en mai pour construire une trémie du T9

La construction à Croix-Luizet d’une trémie dédiée aux modes actifs, dans le cadre des travaux d’ouvrage d’art nécessaires à la future ligne de tramway, interviendra du 7 au 12 mai.


Première soudure de rail pour le prolongement du T6

SYTRAL Mobilités organisait ce vendredi une cérémonie autour de la soudure du premier rail du prolongement du tramway T6.


Des travaux dès la semaine prochaine rue Terme

Du 15 au 24 avril, la Métropole de Lyon réalise des travaux hors circulation de réfection de la chaussée dans cette rue dans le 1er arrondissement de Lyon.


Pose des premières pierres de «Francia La Soie» et «L’Amandier»

Est Métropole Habitat a posé fin mars les premières pierres de ces deux résidences à Villeurbanne, dans la ZAC de La Soie.