La Métropole de Lyon promeut la cohabitation solidaire | Lyon Pôle Immo

La Métropole de Lyon promeut la cohabitation solidaire

La collectivité organisait ce mercredi une conférence de presse pour présenter cette solution visant à favoriser l’accès au logement et la solidarité entre résidents métropolitains.

La Métropole de Lyon organisait mercredi matin une conférence de presse pour présenter la cohabitation solidaire, une solution pour favoriser l’accès au logement et la solidarité entre résidents métropolitains.

Le principe est de mettre en location une chambre libre chez soi, pour une personne en recherche de logement. La Métropole soutient et accompagne cette solution solidaire et citoyenne de logement avec deux associations, à savoir le Pari solidaire Lyon et Tim & Colette.

La Métropole rappelle que 11,5% des logements sur son territoire seraient, selon les données INSEE, en situation de sous-peuplement prononcé, et notamment les logements des seniors de 60 ans ou plus. Selon une étude menée la Caisse des dépôts en 2019, 77% habitent des logements sous-peuplés, compte tenu notamment du départ de leur enfants devenus adultes. Et le vieillissement de la population devrait amener cette tendance à se renforcer encore davantage.

Ceci constitue donc des solutions potentielles pour satisfaire une demande, notamment de la part de jeunes qui ne parviennent pas à accéder au logement. La Métropole de Lyon entend « inciter, faciliter et cadrer la cohabitation entre résidents métropolitains, comme un des leviers de soutien à l’accès au logement » avec comme double objectif de proposer de nouvelles solutions de logement -principalement à destination de jeunes rencontrant des difficultés à se loger - tout en optimisant les capacités du parc existant et en valorisant la solidarité entre habitants, notamment sur le plan intergénérationnel.

« Dans un contexte de crise du logement particulièrement difficile, nous avons besoin d’expérimenter et d’activer tous les leviers d’innovation sociale pour répondre aux besoins de nos habitants. La colocation solidaire, introduite notamment par la loi Elan, apporte des réponses à plusieurs besoins sociaux : perte d’autonomie, lien social et intergénérationnel, accès au logement pour toutes et tous. C’est un levier qui s’ajoute aux politiques d’accès au logement que nous mettons en œuvre sur tout le territoire. J’invite les grandes lyonnaises et grands lyonnais concernés à s’intéresser à cette solution de logement solidaire et citoyenne soutenue par la Métropole avec les associations Tim & Colette et le Pari solidaire. »

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

« La cohabitation solidaire est un mode d’habiter complémentaire de notre action pour permettre l’accès au logement de toutes et tous : construction de logement social, développement du bail réel solidaire, construction de logements étudiants, surélévation du parc social… Elle présente de nombreux avantages : réduire la solitude, favoriser l’entraide et la solidarité, tout en optimisant notre parc de logement, dont on estime à 11,5% la part de sous-peuplement. La démarche mise en œuvre par la Métropole vise à offrir un cadre à la cohabitation solidaire. L’enjeu est de rendre visible, de lever les freins et d’accompagner au mieux cette solution logement, en s’appuyant sur l’expertise des acteurs associatifs.»

Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat et du logement

Des familles ou des personnes seules visées

La cohabitation s’adresse aux ménages propriétaires ou locataires de leur logement qui disposent d’une chambre libre à proposer en location. Ces ménages peuvent être des familles ou des personnes seules, de tous âges. Du côté des accueillis, sont concernées toutes les personnes en recherche de logement, et particulièrement des personnes de moins de 30 ans. Ce peut, par exemple, être une solution pertinente pour un étudiant ou une étudiante, un ou une jeune qui démarre sa vie professionnelle, une personne seule qui vient d’arriver sur la Métropole de Lyon, ou qui a besoin d’un point d’ancrage le temps de rebondir…

Un contrat de cohabitation solidaire et une charte de cohabitation

Concrètement, les cohabitations sont encadrées par un contrat de cohabitation solidaire et une charte de cohabitation, signés entre l’accueillant, l’accueilli et l’association partenaire du projet. Deux formules de cohabitation sont proposées, à savoir une formule conviviale et une formule solidaire.

La formule conviviale s’étend sur une durée d’un mois à 12 mois, avec possibilité de renouvellement. Elle comprend une participation financière de l’accueilli jusqu’à 350 euros par mois (charges comprises).

La formule solidaire s’étend, elle aussi, une durée de 1 mois à 12 mois, avec possibilité de renouvèlement, mais diffère au niveau de l’implication de la personne accueillie. Elle comprend en effet une formule basée sur l'échange et l'entraide, avec une participation financière de l’accueilli plafonnée à 100 euros par mois (charges comprises), en échange d'une présence bienveillante pour discuter, partager certains repas, apporter un peu d'aide de temps à autre.

Deux associations impliquées

Deux associations sont impliquées pour mettre en relation, encadrer et faciliter les solutions d’habitat partagé. L’apport de la Métropole repose sur l’offre de services déployée pour accompagner les cohabitations, grâce à l’action de deux structures, le Pari Solidaire Lyon et Tim & Colette. Ces deux associations sont membres du réseau Cohabilis qui œuvre à la mise en place de solutions d’habitat partagé. Les associations, qui opèrent depuis plus de 20 ans dans le domaine, accompagnent les résidents intéressés, à la fois sur les volets juridiques de la cohabitation, pour trouver un cohabitant qui leur corresponde et pour résoudre les difficultés de la vie quotidienne, une fois la cohabitation en place.

Le Pari Solidaire est une association qui met en lien des personnes âgées, personnes en perte d'autonomie ou en situation de handicap ayant une chambre disponible avec des jeunes en recherche d’hébergement et de solidarité.

Tim & Colette met, pour sa part, en relation, depuis près de 20 ans sur la Métropole, des personnes âgées ayant une chambre libre avec des jeunes à la recherche d'un hébergement à tarif abordable, dans un esprit de présence bienveillante et de solidarité mutuelle. La présence du jeune hébergé le soir et la nuit permet à la personne âgée de rester vivre sereinement à son domicile le plus longtemps possible, en complétant un éventuel dispositif de jour.

Une adresse email dédiée est également mise en place par la Métropole de Lyon pour les personnes qui souhaitent se renseigner, à savoir cohabiter@grandlyon.com

Une page dédiée à la cohabitation est disponible sur le site de la Métropole : www.grandlyon.com/cohabitation-solidaire






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Première soudure de rail pour le prolongement du T6

SYTRAL Mobilités organisait ce vendredi une cérémonie autour de la soudure du premier rail du prolongement du tramway T6.


Des travaux dès la semaine prochaine rue Terme

Du 15 au 24 avril, la Métropole de Lyon réalise des travaux hors circulation de réfection de la chaussée dans cette rue dans le 1er arrondissement de Lyon.


Pose des premières pierres de «Francia La Soie» et «L’Amandier»

Est Métropole Habitat a posé fin mars les premières pierres de ces deux résidences à Villeurbanne, dans la ZAC de La Soie.


La gestion des services de covoiturage déléguée à Sytral Mobilités

Face au succès de l’application « En Covoit’ Grand Lyon » et au potentiel de développement de cette pratique qui reste considérable, la Métropole veut développer les services de covoiturage à l’échelle de l’aire métropolitaine.


Ville 30 : l’accidentalité en baisse à Lyon

nullDeux ans après la mise en place du dispositif Ville 30 par la Métropole dans la ville de Lyon, l’accidentalité continue de baisser, a indiqué la collectivité.


Vallée de la Chimie : 2000e logement sécurisé par Sécuréno’v

Une visite était organisée ce mercredi à Feyzin à l’occasion du 2000e logement sécurisé par ce programme qui s’inscrit dans le cadre du volet Habitat du plan de prévention des risques technologiques.


Actions de prévention : large signature d’une convention d’objectifs

Cette convention nationale d’objectifs a été signée par 4 organisations de maîtres d’ouvrage, à l’occasion de la semaine de la prévention.


Le schéma directeur du Port Édouard Herriot finalisé

nullLors du comité de pilotage du 25 mars, les partenaires impliqués ont finalisé le schéma directeur du port et sa charte partenariale.


Une énergie plus verte pour le réseau de chaleur Centre Métropole

nullLa Métropole de Lyon, Dalkia et Tokai COBEX ont signé ce jeudi un accord jugé «emblématique».


L’AMF69 et Enedis renouvellent leur partenariat annuel

Ce partenariat a été confirmé à l’occasion du Congrès des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon.


Pollution aux PFAS : la Métropole assigne Arkema et Daikin en justice

La Métropole de Lyon a assigné mardi Arkema et Daikin devant le tribunal judiciaire de Lyon pour faire la lumière sur la responsabilité éventuelle des deux industriels dans la pollution aux PFAS.


«On ne voit pas le bout du tunnel»

nullJean-Luc Lachard est le président du pôle habitat Auvergne-Rhône-Alpes de la fédération française du bâtiment (FFB). Nous évoquons avec lui le marché de la maison individuelle, entre contraintes liées à la loi ZAN, restrictions du prêt à taux zéro et réglementations liées au financement.


Partenariat entre Cafpi et Kaufman & Broad

Les deux entités deviennent partenaires pour financer l’acquisition de biens immobiliers neufs dans un marché en permanente évolution.


Lyon Confluence : 6.000 m² de locaux neufs dédiés aux activités à impact

Ceux-ci seront programmés dans le Champ, à l’extrême sud de la presqu’ile, non loin du confluent.


Guillaume Kasbarian présent à l’inauguration du MIPIM

Le marché international des professionnels de l’immobilier ouvre ses portes ce mardi. Le ministre délégué chargé du Logement fait, à cette occasion, le déplacement à Cannes.