Un fonds régional de 50 millions d’euros visant au soutien des start-ups | Lyon Pôle Immo

Un fonds régional de 50 millions d’euros visant au soutien des start-ups

Le nouveau fonds vise à aider les start-ups industrielles d’Auvergne-Rhône-Alpes à se lancer.

Un nouveau fonds dénommé « Avenir Industrie Auvergne-Rhône-Alpes », a été présenté ce jeudi par Stéphanie Pernod, première vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée à l'économie, à la relocalisation, à la préférence régionale et au numérique.

Celui-ci est destiné à dynamiser les start-ups industrielles. Doté de 50 millions d’euros (50% de fonds européens), ce nouveau fonds va permettre aux entreprises en phase de démarrage d’investir et d’innover, à une phase de leur développement qui peut s’avérer difficile, alors même que les financeurs habituels s’intéressent peu à ces entreprises, pour des questions de lenteur de retour sur investissement.

La Région indique agir en co-investissement avec un ou plusieurs investisseurs privés comme un effet « de levier » plus important pour les start-ups industrielles, les jeunes entreprises développant des technologies novatrices (deeptech) et les PME et TPE d’industries traditionnelles ayant besoin d’accompagner leur croissance.

Ces entreprises prometteuses sont en effet « généralement peu soutenues par le marché, du fait des risques liés à l’innovation et du temps nécessaire à leur accompagnement », note la Région. « Cela engendre un rendement jugé trop faible sur les durées habituelles de détention par les fonds, qui sont généralement d’environ 5 ans », indique la collectivité.

Un ticket moyen d’investissement estimé à 500.000€

« Avenir Industrie Auvergne-Rhône-Alpes » pourra investir jusqu’à 1 millions d’euros par entreprise, le ticket moyen étant estimé à 500.000. Le consortium UI Investissement et Kreaxi nommé pour gérer ce nouveau fonds, répartira ses financements de la façon suivante, à savoir 70% sur le segment « Capital innovation » (start-up en amorçage / pré-industrialisation) et 30% sur le segment « Capital de développement de proximité ». Selon les opportunités, cette répartition pourra évoluer, de l’ordre de +10%.

Plus de 5 milliards d’euros d’effet de levier

La Région a créé « Auvergne-Rhône-Alpes Investissement » afin de « rassembler l’ensemble des participations qu’elle détenait dans des fonds d’investissement et porter la politique régionale en matière d’ingénierie financière », explique la Région, qui note qu’avec les différents fonds auxquels elle participe, elle a investi plus de 111 millions d’euros avec un effet levier de 5 milliards d’euros. « En 2023 et d’ici la fin de l’année, la Région aura investi une quinzaine de millions d’euros dans pas moins de 8 nouveaux fonds, en amorçage, développement et transmission », précise-t-elle.

Elle note que, parmi ses outils, le fonds souverain a d’ores et déjà accompagné, depuis son lancement début 2021, 17 entreprises régionales, représentant 34 millions d’euros d’investissements. « Dans un contexte de désindustrialisation ayant largement contribué à creuser le déficit commercial de la France, Auvergne-Rhône-Alpes fait figure d’exception en demeurant la première région industrielle de France, et la 5e au niveau européen », note la Région.

« Le lancement du Fonds régional « Avenir Industrie » marque aujourd’hui une avancée majeure pour le développement industriel et la réussite économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous offrons, grâce à ce Fonds, la possibilité aux jeunes entreprises en phase de démarrage de recourir à une bouffée d’oxygène. Avec Laurent Wauquiez, nous avons à cœur de soutenir les start-ups industrielles du territoire, pour bâtir ensemble l’avenir avec force et détermination. Cela s’inscrit dans notre engagement global en matière d’ingénierie financière, qui a eu depuis 2021 un effet levier de 5 milliards d’euros à travers la structure Auvergne-Rhône-Alpes Investissement, pour que notre région demeure une référence industrielle en France et en Europe.»

Stéphanie Pernod, 1ère vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée à l'économie, à la relocalisation, à la préférence régionale et au numérique.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un accord avec les HCL sur la Voie Lyonnaise 12

Les HCL et la Métropole de Lyon ont indiqué s’être accordés sur l’aménagement de la voie aux abords de l’Hôpital Edouard Herriot.


L’inflation décroit en France

L’INSEE a fait part de son estimation provisoire de l’indice des prix à la consommation. Celui-ci augmenterait de 2,9 % en février, après une croissance de 3,1% en janvier.


Le DPE, un élément de plus en plus scruté par les vendeurs

nullLe «Baromètre vendeurs» et l’observatoire BPCE ont présenté mardi une étude, «Les vendeurs, ces inconnus du marché du logement». Celle-ci analyse le profil des vendeurs immobiliers, de plus en plus attentifs au rendu du diagnostic de performance énergétique.


La ligne de tramway T9 déclarée d’utilité publique

La déclaration d’utilité publique du projet visant à relier Vaulx-en-Velin – La Soie à Charpennes a été actée le 26 février par la préfecture du Rhône.


Dégradation de la confiance des ménages

Après avoir fait part d’une stabilité du climat des affaires dans le bâtiment, l’INSEE a fait part ce mardi de son indice de la confiance des ménages.


Lyon 7 : «Le Massilia», réhabilité et inauguré

nullGrandLyon Habitat a inauguré en ce mois de février cette résidence qui a fait l’objet de lourds travaux de réhabilitation au coeur du quartier la Guillotière.
» Guillotière : GrandLyon Habitat réhabilite et aménage 14 logements dans « Le Massilia »


Baisse de 35% de la demande placée en locaux sur Grenoble en 2023

nullLa chute des volumes a en effet été notable en matière de locaux d’activité, avec une demande placée en recul de l’ordre de 35%, à 102.577 m².


L’objectif d’une meilleure qualité de service au cœur de la nouvelle convention TER

La Région et la SNCF ont présenté ce jeudi au Technicentre de Vénissieux la nouvelle convention TER 2024-2033 qui se veut être « une étape cruciale dans l’évolution du transport ferroviaire régional».


Villeurbanne : installation d’une Maison des services publics à L’Autre Soie

Des permanences sont désormais présentes dans ce pôle pour répondre aux différents besoins des habitants du quartier, dont la santé, l’emploi, le droit, ou encore la médiation numérique.


Villefranche-sur-Saône : vente à investisseur d’un local commercial loué

nullC’est Valoris Real Estate qui a réalisé cette transaction en off market.


Oullins-Pierre-Bénite : compromis de la Métropole avec la Ville

La mise en sens unique de la Grande rue devrait être expérimentée. Les associations du quartier de Sanzy, des commerçants d’Oullins, et le collectif Bussière ont réagi suite à ces évolutions.


Lyon dans le top 5 des villes les plus « menacées » par la loi ZAN

Arthur Loyd a fait état de son 7ème baromètre sur l’attractivité et la résilience des métropoles, qui calcule l’impact qu’aura la mise en place de l’objectif de zéro artificialisation nette (ZAN). Le conseil milite pour un moratoire.


Histologe, guichet unique pour lutter contre le mal-logement

La Métropole de Lyon déploie cette plateforme favoriser le signalement et la résolution des situations de mal-logement sur son territoire.


Les travaux d’extension des quais de T2 démarrent ce 5 février

SYTRAL Mobilités va permettre, par ces extensions et l’achat de nouvelles rames, de renforcer la capacité des lignes de tramway T1 et T2.


Une nouvelle option pour le tracé du TEOL

SYTRAL Mobilités a annoncé introduire une nouvelle alternative à l’ouest issue des premiers enseignements de la concertation préalable en cours sur le tramway express de l’ouest Lyonnais.