La CLCV critique la réforme du PEL

Si l’association de consommateur note des progrès en termes de rémunération, elle pointe également les manques de la réforme, et notamment la faible attractivité en termes d’intérêt.

La CLCV ne semble pas convaincue par la réforme du nouveau Plan Epargne Logement, qui entre en vigueur aujourd’hui. Le nouveau PEL promu par le gouvernement instaure un taux minimum de rémunération, qui ne peut être inférieur à 2.5%.

Or si l’association semble être satisfaite par ce dernier point, elle ne semble toutefois pas emballée par le reste de la réforme. Car comme le souligne la CLCV, l’ « attractivité du PEL se mesure aussi avec le niveau de taux d’intérêt consenti », et de ce point de vue « avec un minimum de 4,20%, le compte n’y est pas. Alors que les banques proposent depuis plus de 5 ans des taux beaucoup plus bas, le PEL n’a que peu d’intérêt » selon l’association de consommateurs.

La fiscalité  pointée du doigt

L’association critique en outre les nouvelles contraintes afférentes à ce produit, et notamment la fiscalité, qui va être alourdie car le prélèvement des contributions sociales se fera tous les ans et non plus en fin de plan, mais également le plafonnement de la prime d’Etat toujours de 1 525€ versée lorsque le prêt est réalisé. Celle-ci est en outre conditionnée à l’utilisation du droit à prêt pour un montant minimum de 5 000€

Dernier point soulevé par la CLCV : les nouveaux PEL se verront limités à 15 ans, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. « Il ne sera ainsi plus possible à des détenteurs de céder le capital et les intérêts d’un plan à leur descendant pour une opération immobilière » note l’association de consommateurs.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Gaël Perdriau reste président de Saint-Etienne Métropole

Celui qui a été réélu maire de Saint-Étienne il y a quelques jours a également été réélu président de la métropole stéphanoise. Celle-ci comptera 19 vice-présidents.


La FFB presse le nouveau gouvernement pour un plan de relance

La fédération française du bâtiment a appelé à un plan de relance « au plus vite » pour le secteur.


La Cité de la gastronomie de Lyon ne rouvrira pas


Implantée dans le grand Hôtel-Dieu de Lyon, celle-ci n’a pas pu se relever de la fermeture liée à l’épidémie de Covid-19.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.


Élections des maires dans de nombreuses communes de la Métropole

À Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Bron, ce samedi va se traduire par l’élection des maires. Grégory Doucet prendra notamment l’écharpe de maire, dans la ville centre de la Métropole de Lyon.


Le conseil de la Métropole de Lyon a élu ses vice-présidences et sa commission permanente

Au cours de la séance d’installation du conseil de la Métropole, ont été désignées les vice-présidences, mais aussi la commission permanente.


Bruno Bernard rend hommage à ses parents, ainsi qu’à Kimelfeld et Collomb

Dans son premier discours en tant que président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard a rendu un hommage à ses parents, mais aussi aux anciens présidents, David Kimelfeld et Gérard Collomb.


Partenariat de distribution entre la CERA et AMDG

La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes a annoncé avoir signé un partenariat de distribution avec AMDG, une société de gestion agréée par l’AMF.


Bruno Bernard, nouveau président de la Métropole de Lyon

Le président écologiste de la collectivité a été élu ce jeudi au premier tour de scrutin.


Le président de la Métropole de Lyon va être désigné ce jeudi


L’élection du nouveau président de la Métropole par les 150 conseillers métropolitains va être réalisée ce jeudi, à la Cité internationale de Lyon. Bruno Bernard devrait, sans surprise, être désigné.


Cédric Van Styvendael sera le prochain maire de Villeurbanne


Le candidat d’union de la gauche soutenu par les écologistes a remporté l’élection municipale face au candidat LREM, Prosper Kabalo.


Vénissieux : assez nette victoire pour Michèle Picard

Maire sortante, l’élue communiste a obtenu 40,02% des suffrages au sein d’une quadrangulaire.


Grégory Doucet, futur maire de Lyon


L’écologiste est ressorti largement en tête du second tour des élections municipales, loin devant Yann Cucherat et Georges Képénékian.


Clermont-Ferrand : Olivier Bianchi réélu

Le maire actuel de la ville préfecture du Puy-de-Dôme va initier un nouveau mandat, la liste « Naturellement Clermont » qu’il conduisait s’étant placée en tête des suffrages.


Second tour des élections municipales et métropolitaines

C’est ce dimanche que seront départagés les candidats encore en lice pour le second tour, tant pour la Métropole de Lyon que pour les communes pour lesquelles le maire n’avait pas été élu au 1er tour.