Crédit immobilier : les taux encore orientés à la baisse en juillet

Selon les courtiers en crédit immobilier Empruntis, Meilleurtaux et Emprunt Direct les taux ont poursuivi leur baisse en juillet.

Pas de trêve estivale pour le mouvement de baisse des taux. L’ensemble des courtiers en crédit immobiliers annoncent en effet une nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en juillet. « La baisse des taux des crédits aux particuliers est générale » explique Empruntis, qui indique notamment qu’un réseau bancaire important a procédé à une baisse de son baromètre en un mois.

Pour Emprunt Direct, « la baisse se concentre sur les taux des bons ou des très bons dossiers, plus que sur ceux des excellents profils. Le mouvement de baisse est en outre plus sensible dans des établissements jusqu’ici moins bien placés en termes de taux ». Le courtier note en outre une homogénéisation des grilles de taux proposées par les banques, qui procure plus de solutions à l’acquéreur quant au choix de son établissement.

Conditions plus favorables

« Parmi les nouveaux barèmes reçus pour juillet, 59 % affichent des baisses de taux de 0,13 % en moyenne, 21 % des baisses sur 15 et 20 ans (stables au-delà) et 14 % des hausses de taux, allant de 0,05 % à 0,30 % notamment pour une banque dont les taux avaient beaucoup baissé ces derniers mois » explique le courtier Meilleurtaux.com. Une baisse qui s’explique notamment par un environnement plus favorable sur le marché de la dette d’Etat, où les taux ont encore atteint de nouveaux plus bas.

« En juillet, après un mois de juin marqué par un taux de l'OAT 10 ans tombé à son plus bas niveau historique, les banques ont poursuivi le mouvement de baisse de taux enclenché au début de l'année 2012 » explique Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com. Les banques semblent également intégrer également une baisse des taux de la Banque Centrale Européenne jeudi, qui pourrait leur permettre de continuer à se refinancer à moindre coût.

La demande repart

Pour autant, si les taux sont en baisse, les banques continuent de sélectionner avec la plus grande attention les dossiers. « La sélection des dossiers est plus que jamais de rigueur, dans une optique de gestion très rigoureuse des risques» indique Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct. Pour autant, la baisse des taux, continue depuis février-mars, semble produire ses effets sur le niveau de la demande, selon Meilleurtaux.com. « La tendance montre des signes de reprise » indique-t-il. « Nous constatons, pour la première fois depuis le début de l'année, une hausse des demandes de crédit « urgentes », émanant de particuliers en train d'acheter un bien immobilier et ayant signé un compromis de vente » explique Sandrine Allonier, responsable des études économiques du courtier.

« Le nombre de dossiers déposés sur le site internet meilleurtaux.com a augmenté en moyenne de 18 % par rapport au 2ème trimestre 2011. C'est en juin que le retour de la demande a été le plus marqué avec une hausse de près de 26 % des dossiers déposés » indique-t-il. Toutefois, plus d’acheteurs vont au bout du processus. En effet, malgré un nombre de dossiers avec compromis de vente signé ou en passe de l'être (sous 15 jours) en baisse de 6 % au deuxième trimestre par rapport à la même période l'année dernière, ce même chiffre s’inscrit en hausse de 8 % au mois de juin.

» Quasi stabilité des taux en juin

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Renouvellement du Conseil d’administration de CNCEF Crédit

L’association professionnelle des IOBSP l’a élu le 6 juillet.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Déception après le maintien de la position du HCSF

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce jeudi. Il a réitéré ses recommandations émises en décembre, au grand dam des intermédiaires en crédit.


La part des primo-accédants en hausse, selon Cafpi

Selon l’intermédiaire en crédit, une progression de la part des primo-accédants a été notée en mai. L’emprunt moyen de ces derniers est également en hausse en mai par rapport au mois précédent.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Cafpi alerte sur la baisse de la part des primo-accédants

Cette part est en forte baisse selon l’intermédiaire en crédit.


Les porteurs d’un projet immobilier souhaitent le poursuivre

Selon Empruntis, une majeure partie de ses clients souhaite poursuivre les projets immobiliers initiés avant le confinement.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.