« On raisonne au niveau national comme si nous étions tous à Paris »

Gérard Forcheron est le président de l’UNPI Rhône-Alpes. Il présentait jeudi dernier ses vœux à la presse, en se montrant raisonnablement optimiste pour l’année 2013.

Combien d’adhérents compte l’UNPI en Rhône Alpes ?

Sur la région, nous comptons 14000 adhérents, sur un total de 250.000 adhérents. Nous sommes maintenant présents sur tous les départements, avec des présidents au sein de chacun d’entre eux.

Vous présentiez aujourd’hui vos vœux au titre de l’année 2013. Quels sont justement les vœux des propriétaires immobiliers pour cette année dans la région ?

Nous essayons de ne pas subir le marasme économique ambiant. Il est vrai que le propriétaire a été très touché par les trois lois de finances rectificatives de 2012, et la loi de finances de 2013. On ne nous prend pas pour des pigeons, mais bien pour des citrons que l’on presse.

L’encadrement des loyers va-t-il être dommageable aux propriétaires immobiliers ?

Nous ne sommes pas favorables à l’encadrement des loyers. Ce sont toujours des mesures coercitives.

Sur la taxe sur les logements vacants, on cite souvent Lyon en exemple. Taxer y aurait été efficace pour remettre sur le marché des logements vacants. Est-ce que c’est votre analyse ?

Non. Ce n’est pas en taxant en permanence l’immobilier que les solutions aux problèmes avanceront. Lorsque l’on est dans un marché, qui, entre bailleurs et locataires, fonctionne bien, il n’y a pas de souci.

Pour lire la totalité de l'article (650 mots) et voir la vidéo de l'interview, abonnez-vous ou identifiez-vous

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les propriètaires et les propriètaires- bailleurs -privés déçus et en colère!!!

Fédérons nous pour mieux défendre nos droits et rétablir la vérité au sein de l’UNPI
UNION NATIONALE DE LA PROPRIETE IMMOBILIERE 21 , BLD CARNOT 21000 DIJON
SITE :unpi.org
et sur
http://www.facebook.com/citronspresses

Nous propriétaires bailleurs privés,dénonçons avec fermeté la politique désastreuse à terme pronée par par Mme Duflot et son dispositif visant à construire 2,5 millions ! de logements en France en 5 ans dont 150 000 logements sociauxCes chiffres tronqués sur la « pseudo crise du logement « occultent la réalité puisque d’après l’INSEE ,seulement 250. 000 personnes seraient « privées »de toit ,essentiellement sur Paris et sa région.

Les logements à vocation sociale ne manquent pas non plus , le VRAI problème est que quelque 300 000 logements sociaux sont occupés par des personnes ayant de hauts revenus et qui à ce titre devraient etre dirigées vers le parc privé lequel dispose de suffisamment de biens en bon état (2000 biens involontairement vacants sur Dijon!!!). Alors que les propriétaires peinent à trouver des locataires!
Il convient donc de réformer rapidement le systéme d’accès et d’occupation des logements HLM.
Des locataires ayant des revenus dépassant 2 fois les plafonds ne devraient pas etre maintenus dans les lieux au détriment des personnes ayant de petits revenus et qui, elles, en auraient un réel besoin!

Les milliards nécessaires à la construction de ces 2.5 millions de logements neufs seraient bien mieux utilisés à la résolution de réels problèmes présents bien plus urgents

Nous propriétaires bailleurs privés, sommes en revanche favorables à l’élaboration d’un vaste plan de RENOVATION du patrimoine bati existant au lieu d utiliser de nouveaux terrains ,sans doute
arables pouvant servir à l’agriculture ,ou susceptibles de recevoir des plantations contribuant à la diminution de la pollution.
Nous propriétaires bailleurs privés, sommes en colère et déçus face à la fiscalité galopante affectant le foncier bati,nous sommes en effet taxés à 75% et ce depuis longtemps , d’auatnt que la vacance locative augmente et les loyers baissent.

En effet,la taxe foncière sur le bati augmente de 4 %/an ,soit 2 fois le chiffre de l’inflation et de
12 % pour 2013!, la CSG sur les loyers dépassant les 15 %!
Si l’on ne trouve plus de locataires, que l’on ne compte plus sur les » cons tribuables « pour payer la taxe foncière sur le bati!
Nous propriétaires bailleurs privés, sommes opposés au gel des loyers ou alors que le gouvernement et les collectivités locales bloquent dans les memes proportions les charges fixes dont nous devons nous acquitter:TF ,csg,assurances,frais de syndic.. et qu’ils gèlent les nombreuses mises aux normes et diagnostics dont nous supportons le cout .
Nous propriétaires bailleurs privés,sommes opposés à la réquisition des logements vacants qui est inconstitutionnelle(sauf 2 textes légaux) et frapperait essentiellement les particuliers,(les banques et les assureurs ayant déserté le secteur)!
On peut abroger une mauvaise loi, mais que faire face à des millions de M3 de béton déversés sur la pays!?
Au lieu de réquisitionner;Mme Duflot serait bien mieux inspirée de réformer efficacement le système d’accès aux logements HLM.
Par ailleurs,les biens en instance de vente et en travaux ne doivent pas etre comptés comme vacants!
Si Mme Duflot ,SOUTENUE PAR CANTONA ET LE DAL,met en oeuvre l’ordonnance de 1945, qui permet de réquisitionner les logements vacants mais également ceux insuffisamment occupés, qu’ils invitent quelques SDF et/ou sans papiers chez eux!
Si le gouvernement a recours à cette ordonnance,les biens essentiellement de particuliers, sont isolés et difficillement mobilisables et la saisine du Conseil Constitutionnel conduira à sa reconnaissance d’inconstitutionalité.
Par ailleurs,les nouveaux flux de personnes,principalement constitués d’étrangers extracommunautaires,le plus souvent sans papiers,ne peuvent prétendre à un bien réquisitionné.

A bon entendeur…Christophe BOYER Avosnes.Adhérent UNPI.

PETITION:

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N38889

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les loyers pourront être réévalués de 0,09%

L’INSEE a fait état de ses indices de prix à la consommation jeudi, et de son indice de référence des loyers, qui régit l’évolution des loyers.
» L’indice de référence des loyers


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


Relèvement des objectifs pour l’aide « logement jeune actif »

Lancée le 18 février dernier par Action Logement, celle-ci sera finalement versée a 50.000 bénéficiaires.


« Il faut que l’on ait une vision sur les prix de sortie »

null<
Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Nous évoquons avec lui les inflexions initiées par la nouvelle majorité sur la politique du logement de la Ville de Lyon. Notamment sur les opérations publiques de type ZAC
» Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation»
» «Nous espérons une signature de cette charte avant l’été»
» «Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant»


Encadrement des loyers : «On aidera à faire de la conciliation »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement. Lors de notre entretien, nous avons également évoqué avec lui la mise en place de l’encadrement des loyers.


« Garder ce savoir-faire de la SACVL, qui est de pouvoir construire à prix coutant »

Raphaël Michaud est l’adjoint au maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’aménagement, à l’habitat et au logement, et préside également la SACVL. Nous évoquons le rôle de cette dernière dans l’accompagnement de la politique de l’habitat de la Ville de Lyon.


Renouvellement du partenariat French Proptech/Procivis

French Proptech et Procivis ont indiqué que ce partenariat prendrait « une nouvelle dimension à l’occasion de son renouvellement afin de poursuivre la transition numérique du réseau immobilier ».


Michèle Picard veut interdire les expulsions locatives en 2021

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, a adressé en ce sens au Premier Ministre, Jean Castex, le 5 Février dernier.


Action Logement poursuit son soutien aux salariés

Le groupe a décidé de prolonger jusqu’à la fin de la crise sanitaire l’aide lancée au mois de juin dernier.


Parties communes : la SACVL passe au renouvelable

Le bailleur de la Ville de Lyon a indiqué passer aux énergies renouvelables pour l’électricité des parties communes de ses résidences.


La trêve hivernale ne se terminera pas au 31 mars

Du fait de la situation sanitaire, les expulsions locatives ne pourront pas reprendre à partir de cette date, comme c’était le cas jusqu’en 2019. La fin de la trêve est reportée au 1er juin.


Prévention des expulsions locatives : Wargon a reçu le rapport Démoulin

Emmanuelle Wargon a dans un communiqué, remercié le député Nicolas Démoulin pour son rapport sur la question.


Aide au logement : Foncia et Action Logement s’engagent

Les deux entités s’unissent pour faciliter l’accès et le maintien dans le logement des salariés du secteur privé, grâce aux aides et aux services proposés par Action Logement.


Gérard Collomb avertit sur un effondrement du marché immobilier

L’ancien président de la Métropole de Lyon a commenté lundi le budget primitif 2021 de la collectivité et la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI).