« Nous allons de désillusion en désillusion »

Gérard Forcheron est le président de l’UNPI Rhône-Alpes. Il évoque la loi ALUR et les conséquences négatives pour les propriétaires et pour l’investissement immobilier.

La loi ALUR a été votée en première lecture par l’Assemblée. C’est à votre sens une mauvaise nouvelle…

Oui, Car ceci va encore éloigner les investisseurs privés, qui ont déjà quitté le marché depuis un an. Cette loi Duflot tend à faire penser qu’investir dans l’immobilier n’a plus d’intérêt. Les investisseurs institutionnels avaient, eux, déjà quitté progressivement le marché depuis 5 à 10 ans.

Aujourd’hui les investisseurs ont donc, selon vous, de moins en moins d’incitations fiscales ou réglementaires pour investir dans l’immobilier?

La loi ALUR amplifie cela. On va bientôt avoir un système complètement étatisé sur le plan de la gestion locative. Les loyers ne sont plus libres, avec des augmentations qui seront règlementées. La GURL qui a été votée va coûter 1% de plus aux propriétaires. Et on va en plus demander aux propriétaires de faire de plus en plus de travaux, avec une TVA qui sera à 10% dès le premier janvier. Nous allons de désillusion en désillusion avec ce gouvernement et cette loi Duflot.

Aujourd’hui, quel serait la mesure contenue dans la loi ALUR qui est la plus pénalisante pour le propriétaire ?

Faire un bail type ne me dérange pas trop. Dans l’ensemble, les syndics et les administrateurs d’immeubles avaient déjà des baux qui n’étaient pas dénué de tout sens ou tout fondement. Donc un bail type pourquoi pas. Mais je pense qu’il faut faire un allègement énorme sur la fiscalité de la propriété immobilière privée. Ce qui me gêne le plus, c’est d’être dans un système ou l’Etat aujourd’hui considère que le propriétaire privé doit être complètement encadré. C’est une attaque des libertés, et c’est ce qui me gêne le plus. On voit le propriétaire privé comme quelqu’un de très riche, avec de grands sacs remplis de pièces d’or. Chez nous, les propriétaires n’ont dans bien des cas qu’un à deux logements, et sont souvent de petits commerçants ou artisans, qui souhaitent ainsi se constituer un complément de retraite.

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Une chose est sure, avec cette loi ALUR, Miss Duflot n’a pas très fier allure, sauf en jeans !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La Métropole crée un fonds d’urgence pour les impayés de loyers


Ce dispositif, doté de 1,3 millions d’euros, doit permettre à la collectivité de prendre en charge 50% à 100% d’un loyer ou d’échéances impayés pour les ménages modestes, locataires ou propriétaires.


Cécile Mazaud, présidente de l’Association Foncière Logement

Les membres du conseil d’administration ont élu jeudi, à l’unanimité, la présidente de l’entreprise générale de bâtiment Mazaud, à la présidence de la structure.


Vacances : un guide pour les professionnels de la location

La FNAIM a édité un guide de préconisations sanitaires pour tous les professionnels réglementés.


Le report de la trêve hivernale adopté par l’Assemblée nationale

Ce report a été adopté par les députés ce vendredi.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


La question des loyers évoquée lors du conseil de la Métropole


David Kimelfeld a évoqué la question des loyers des entreprises, mais aussi celle des loyers d’habitation.


Un appel aux bailleurs pour annuler 3 mois de loyers pour les TPE

Sous pression de Bruno Le Maire, les principales fédérations de bailleurs et la Caisse des dépôts ont appelé leurs adhérents à annuler trois mois de loyers pour les très petites entreprises.


Les loyers pourront augmenter de 0,92%

L’indice de référence des loyers, publié de manière trimestrielle, a été communiqué ce mercredi par l’INSEE. L’amplitude de son augmentation est quasiment identique à celle du quatrième trimestre 2019.


Une « nécessité urgente de légiférer », selon la CGL

Pour la confédération générale du logement, nombre de personnes sont perdues face aux conséquences du confinement en matière de logement.


Location : la CGL veut une clarification législative face au Covid-19

La confédération a alerté sur la nécessité urgente de légiférer face à des problèmes liés par exemple aux états des lieux d’entrée.


L’UNPI appelle à «la responsabilité de tous les acteurs immobiliers»


Le président de l’union nationale des propriétaires immobiliers soutient le report de la trêve hivernale, mais invite à la responsabilité les acteurs du logement pour ne pas appeler à la cessation du paiement des loyers


La réforme des « APL en temps réel » prévue le 1er avril reportée

Du fait de l’épidémie de coronavirus – COVID-19, le Gouvernement va décaler la mise en œuvre de cette réforme.


Covid-19: l’inquiétude des professionnels de l’immobilier et de la construction

Depuis ce lundi, les agences immobilières sont, comme tous les ERP, fermées, du fait du coronavirus. Les professionnels de la construction se préparent quant à eux au confinement, et à l’arrêt des chantiers.


Les enseignements du 1er tour dans la Métropole de Lyon et la Région


Fin des tours à la Part-Dieu, encadrement des loyers dans plusieurs villes de l’agglomération, fin du projet de bouclage du périphérique : l’arrivée d’un maire écologiste à Lyon, voire d’un président de la Métropole pourrait bousculer les politiques urbaines. Inversement, en Auvergne-Rhône-Alpes, la stabilité semble de mise dans plusieurs métropoles.