Encadrement des loyers : l’OLAP agréé

L’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP) a été agréé par le ministère du logement.

L’OLAP, l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne, a été a agréé par Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité. Un avis favorable avait été émis par le Comité Régional de l’Habitat et de l’Hébergement (CRHH) d’Ile-de-France pour un tel agrément. La mise en place de l’encadrement des loyers à Paris pourra donc être appliqué dès le début de l’année 2015.

« Premier observatoire de France à recevoir ce type d’agrément, l’OLAP rassemble en effet les conditions techniques prévues par la loi Alur. Il respecte la méthodologie définie par un comité scientifique composé de cinq experts indépendants, institué par décret le 5 novembre dernier, qui garantit une qualité statistique irréprochable. Il a analysé les loyers des 80 quartiers parisiens afin de pouvoir regrouper ces quartiers par niveaux de loyer et aboutir à un découpage de Paris en 14 zones de loyers homogènes. L’OLAP produira ensuite des données de loyer par catégorie de logement et par zone de loyer » indique dans un communiqué le ministère du logement.

Pour les autres communes souhaitant appliquer l’encadrement des loyers, certaines pourraient remplir les conditions permettant d’obtenir un agrément en 2015, indique le ministère. « Le gouvernement appelle les communes en zone tendue qui n’ont pas d’observatoire des loyers susceptibles d’être agréé avant 2016 ou 2017, à participer activement à leur développement en lien avec les professionnels et les collectivités » indique le ministère du logement. Pour l'heure, si des villes comme Grenoble ou Lille souhaitent mettre en œuvre le dispositif, Lyon ne souhaite pas l'appliquer.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Cette loi sera catastrophique dans son application et surtout injuste . Car quand bien même le problème des loyers est réel façe à une France qui ne veut plus travailler ( 35h) et qui complexifie au point de rendre inflexible et inadapté le contrat de travail , fort est de constater que cette loi est absurde et profondément impopulaire .
Aucune distinction n est faite entre un bien meublé ou vide , seule la surface sera prise en considération quel que soit le niveau d équipement , la qualité et la propreté intérieure et l environnement ne sont pas pris en compte .
On pouvait acheter une surface de 40 à 60 m² il y a 15 ans . Tous ceux qui ont du se rabattre sur des petites surfaces (15 / 25 m² ) hors de prix mais plus aisément accessibles , poussés par les banques et la société afin de se parer face aux futurs problèmes des retraites vont devoir baisser de quasi 40 à 50 % les loyers alors que le M² a été souvent acheté plus de 10 000e avec un crédit à rembourser en rapport .
C est profondément insoutenable et injuste . C est la porte ouverte au black ou au fait de ne plus mettre en location son bien en attendant de meilleurs jours .

Signaler un abus

Le problème n’est pas que les loyers vont baisser, le problème est qu’ils ont achetés trop cher le mètre carré.Le panurgisme est de mauvais conseil.

Signaler un abus

Au contraire c’est même la solution : le logement trop cher affaiblit la compétitivité des entreprises.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


A Lyon, l’encadrement des loyers fait l’objet de recours

nullAprès l’échec d’un référé suspension par la FNAIM, l’UNPI, et l’UNIS contre l’arrêté local devant le Tribunal administratif, une requête de la Chambre locale de l’Union nationale des propriétaires sera examinée mercredi en Conseil d’État.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


La Métropole de Lyon présente le dispositif d’encadrement des loyers

Bruno Bernard, accompagné de Renaud Payre, vice-président au logement et des adjoints aux maires de Lyon et Villeurbanne, a présenté le dispositif qui entrera en vigueur dès le 1er novembre sur les deux villes.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


L’encadrement des loyers validé sur Lyon et Villeurbanne

La mise en place de l’encadrement des loyers sur Lyon et Villeurbanne, qui avait demandée par la Métropole de Lyon, a été validée par un décret du 2 septembre.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Le poste « loyer » nourrit la hausse du coût de la vie étudiante

La FAGE a fait part, comme avant chaque rentrée, de son indicateur du coût de la rentrée et du coût de la vie pour les étudiantes et étudiants.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.