Loyers des logements étudiants: nouvelle baisse à Lyon

Les loyers des logements étudiants ont de nouveau baissé, selon le site location-etudiant.fr, même si la ville reste l’une des villes où la tension locative est la plus forte.

Comme chaque année, le site location-étudiant.fr publie son baromètre des prix des loyers constatés dans les 35 principales villes étudiantes françaises avec ceux de l’année précédente. « Si la rentrée 2014 fût marquée par une baisse généralisée des prix des loyers dans la majorité des grandes villes françaises, 2015 confirme cette tendance » note le baromètre.

Si Paris faisait exception à la baisse 2014, ce n’est pas le cas en 2015 : les loyers baissent en effet pour la première fois depuis dix ans, avec un repli estimé à 1.36% pour les studios, et 1.96% pour les deux pièces.

« Nous avions noté un ralentissement de la hausse des loyers à Paris en 2014 mais nous attendions 2015 pour vérifier que cette situation allait se poursuivre. Aujourd’hui, nous constatons que les prix des locations de petites surfaces baissent à Paris depuis un an. La récente mise en place de la loi Alur sur l’encadrement des loyers devraient renforcer cette régulation en 2016 » a indiqué Brice Boullet. Dans les autres métropoles, on notera que les loyers augmentent assez nettement à Nice (+3.84% pour un studio), mais aussi à Toulouse (+1.58% pour les studios) et Nantes (+1.50% pour les studios).

Baisse générale en Rhône-Alpes

La baisse est aussi constatée à Lyon tant pour les studios (-0.83%) que pour les deux pièces (-1.06%). Annecy voit aussi les loyers des studios reculer (-2.28%), tout comme ceux des 2 pièces (-0.56%). Du côté de Grenoble, on note une stabilité des studios mais une baisse des loyers des deux pièces de 2.28%.

A Lyon, le prix du loyer pour un studio est de 482 euros et de 658 euros pour un deux pièces. On notera d’ailleurs que, même si la ville se situe dans les 5 villes les plus onéreuses pour un logement étudiant, les loyers y sont moins chers qu’à Annecy (504 euros pour un studio et 711 euros pour un 2 pièces). Elle se situe également en deçà d’une ville comme Aix en Provence (524 euros pour un studio).

Mais d’autres indicateurs montrent que la ville reste, derrière l’Ile de France, l’une de celles où la tension locative est la plus forte. Un site internet, LocService.fr a publié mardi son « Tensiomètre Locatif » dans les 20 premières villes étudiantes de France. L’outil se concentre sur la facilité à trouver un studio dans ces villes.

Celui-ci montre que l’état du marché locatif est vu comme très tendu à Paris et Nanterre. En région, on observe de forts contrastes sur le marché. Alors qu’il est analysé comme détendu à Clermont-Ferrand, à Toulouse ou Lille, et qu’il est vu comme équilibré à Bordeaux et Nice, Lyon est vu dans ce « tensiomètre » comme l’une des villes où l’état du marché locatif est considéré comme « tendu », statut qu’elle partage seulement avec Villeneuve d’Ascq.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


L’encadrement des loyers voté pour Lyon et Villeurbanne


La Métropole de Lyon a voté ce lundi le dépôt d’une candidature pour l’expérimentation de l’encadrement des loyers dans ces deux villes.


Un barème qui sera défini par arrêté préfectoral

La demande d’encadrement des loyers qui devrait être votée ce lundi vise notamment à réguler les loyers des petites surfaces. Après validation par le ministère, le barème serait ensuite défini par le préfet.


La Métropole de Lyon va s’engager sur l’encadrement des loyers


Lors de son conseil métropolitain ce lundi, la Métropole de Lyon devrait voter une demande d’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers.


Bruno Arcadipane reste président d’Action Logement

Le conseil d’administration du groupe, qui se réunissait mercredi, l’a renouvelé dans ses fonctions.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


L’UNPI se met en retrait de Clameur

null
L’Union nationale des propriétaires immobiliers a indiqué se désolidariser « de certains syndicats de professionnels de l’immobilier face à leurs positionnements anti-propriétaires ».


Le marché locatif se rééquilibre


La crise du coronavirus a eu pour effet de rééquilibrer le marché locatif, auparavant perturbé par les locations de courte durée de type Aibnb. C’est ce que montre une récente étude du groupe Seloger.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.