L’artisanat du bâtiment reprend des couleurs

La CAPEB a fait état jeudi d’une amélioration de l’activité des artisans du bâtiment au premier trimestre 2016. Une première depuis 15 trimestres.

Le secteur l’artisanat commence à voir le bout du tunnel. La reprise des mises en chantier, qui a commencé à poindre il y a quelques mois, commence à avoir un impact sur l’activité de l’artisanat du bâtiment. La croissance atteint ainsi 1% au premier trimestre 2016 après 15 trimestres de baisse consécutifs. ¨L’amélioration est donc la bienvenue pour le secteur, après 3 années qui avaient débuté par une baisse de l’activité (-3 % en 2013, -1,5 % en 2014, -3 % en 2015).

Le secteur tire parti de la reprise amorcée dans la construction neuve (+1,5 % en volume), de la hausse du volume de mise en chantier (+2,5 % fin février) et de la croissance des ventes de logements neufs (+8,1 % au 4eT2015 par rapport au 4eT2014). Elle tire bénéficie également de la progression de l’activité en entretien-rénovation (+0,5 % au 1erT2016). « Le neuf bénéficie du dynamisme du logement collectif (+7,1 % sur un an), à l’inverse des logements individuels purs ou groupés et des logements en résidence, en recul sur la même période » analyse la CAPEB.

Des segments en plus forte croissance

Le gros œuvre bénéficie à plein de cette reprise. Car si l’ensemble des corps de métiers profite de la reprise, comprise entre 0,5 % et 1,5%, les travaux de maçonnerie affichent, comme au quatrième trimestre 2015, la plus forte activité, avec une croissance de 1,5%.

Patrick Liébus, Président de la CAPEB se veut néanmoins prudent. «Même si de nombreux indicateurs sont passés au vert, rien n’est acquis. Dans ce contexte, certaines dispositions du projet Sapin II sont extrêmement dangereuses. Elles porteront un gros coup à nos métiers, dans un secteur qui continue de souffrir de nombreux cas de concurrence déloyale » indique le responsable.

Il salue la prolongation du dispositif Pinel et le renforcement du PTZ+, mais ne veut pas pour l’heure relever les prévisions annuelles de la confédération. « les effets (de ces mesures, NDLR) ne nous permettent pas de revoir pour le moment à la hausse nos prévisions annuelles » indique Patrick Liebus.

La performance énergétique dope l’activité

Les travaux de performance énergétique ont boosté l’activité au quatrième trimestre 2015 : l’entretien-rénovation est en effet en progression de + 0,5 % sur le trimestre, porté par le dynamisme du marché de la performance énergétique. Là aussi, des mesures telles que le Crédit d’Impôt sur la Transition Énergétique (CITE), l’Eco PTZ, les travaux d’Amélioration de la Performance Énergétique des Logements (APEL) portent cette tendance, avec une augmentation de 1,5%, et ce en dépit de la baisse du coût de l’énergie.

Les travaux d’amélioration des performances énergétiques du logement représentent 26 % de l’activité de l’entretien-rénovation de l’artisanat du Bâtiment. Un segment dopé par les aides et subventions dont la part dans le financement des travaux a augmenté de 10 points en un an (21 % en janvier 2016 contre 11 % en janvier 2015). « Ces chiffres du premier trimestre 2016 tendent à démontrer l’efficacité des dispositifs d’incitations fiscales en vigueur » souligne la confédération.

La trésorerie des entreprises toujours sous tension

La trésorerie des entreprises du secteur reste toutefois tendue. Le solde d’opinion concernant l’évolution de celle-ci est certes supérieur à la moyenne de ces sept dernières années. Mais il demeure négatif au premier trimestre, avec 45 % des entreprises continuant de déclarer un besoin de trésorerie qui est en moyenne égal à 20 000 €. Les retards de paiement restent très fréquents, pour 78 % des entreprises et 42 % d’entre eux constatant une augmentation de ces retards. « Pour résoudre leur problème de trésorerie, plus d’une entreprise sur deux (52 %) comptent d’abord… sur leurs propres moyens, en procédant à des relances. Il est à noter que les besoins de trésorerie risquent, paradoxalement, d’augmenter si les perspectives d’amélioration de l’activité dans les mois à venir se confirment » alerte la CAPEB.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Covid-19 : le secteur de la construction demande un arrêt temporaire des chantiers

Le secteur a alerté le gouvernement et demande un arrêt temporaire des chantiers afin de s’organiser.


L’indice IPEA en hausse de 0,2% au 4ème trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent dans la même mesure qu’au trimestre précédent. Cette parution intervient quelques jours après celle du climat des affaires dans le bâtiment, ressorti stable à un haut niveau.


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Ecoreno’v : nouvel effort de la Métropole pour le dispositif


Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé ce jeudi une rallonge de 10 millions d’euros pour le dispositif d’écorénovation.


Inscriptions record aux sélections régionales Worldskills

Le bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes totalise 343 inscrits des 1088 candidats.


Rénovation énergétique : l’État veut rétablir la confiance

Trois ministres ont présenté mardi les actions pour renforcer la lutte contre la fraude, améliorer l’information des consommateurs et rétablir la confiance en matière de rénovation énergétique.


La construction bois adoptée dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes

La vice-présidente de la Région était vendredi à Villefranche-sur-Saône aux côtés de Fibois 69 et de nombreux professionnels du secteur.


Déjà plus de 11.000 logements financés pour une rénovation Ecoréno’v

Plus de 184 millions d’euros de travaux ont été cumulés depuis le début du dispositif, qui a été lancé en 2015.


« Garantir l’équité »

Eric Fournier est le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il participait ce jeudi en présence du ministre chargé de la Ville et du logement à une réunion de concertation portant sur le SPPEH. Nous l’avons interrogé à cette occasion sur le déploiement de ce service public, et sur les annonces réalisées par Julien Denormandie.