GrandLyon Habitat va planter 600 arbres d’ici 2025

L’opération s’inscrit dans la charte de l’Arbre, initiée par la Métropole de Lyon.

Dans le cadre de la charte de l’Arbre, initiée par la Métropole de Lyon, GrandLyon Habitat a annoncé vouloir planter des arbres supplémentaires sur l’ensemble de son patrimoine urbain et péri-urbain. L’office public de l’habitat métropolitain s’est ainsi engagé à planter 600 arbres dans cette optique d’ici à 2025.

Le bailleur social a signé la charte de l’arbre ce mercredi 20 mars, et devient de ce fait le premier bailleur social à s’engager aux côtés de la Métropole pour protéger et développer les arbres en ville.

L’organisme dispose en tout au sein de son patrimoine, d’un parc de 7200 arbres et en plante en moyenne 50 par an. En adoptant cette charte, l’office va ainsi accélérer ce rythme et ainsi réaliser et entretenir la plantation de 100 arbres supplémentaires par an pendant 6 ans. L’organisme continuera de mettre en place des méthodes respectueuses de l’environnement et de la biodiversité, notamment sans insecticides.

Il va également diversifier les essences végétales par la plantation de 20 espèces différentes (tilleul, cercis, mûrier, pin, chêne vert, micocoulier…). « Le choix des espèces sera adapté au site, à son histoire, à la nature des sols et à l’environnement afin de créer un environnement de vie harmonieux dans les quartiers », précise l’office.

400.000 euros par an pour l’entretien du parc

Le bailleur précise qu’un budget d’environ 400.000 euros par an, hors opérations de requalification des espaces extérieurs, est consacré à l’entretien de ce parc. L’organisme rappelle qu’il a obtenu, en 2018, le prix d’aménagement paysagé pour la requalification du square de cœur d’îlot de la résidence Santy, dans le huitième arrondissement de Lyon.

« Grâce à cette charte, et prochainement en participant plus largement au Plan Canopée, GrandLyon Habitat continue d’œuvrer pour la préservation du climat par le reboisement et ainsi lutter contre les îlots de chaleur en ville pour une meilleure qualité de l’air, affirme le bailleur, qui souhaite par ce biais offrir un cadre de vie agréable pour ses locataires, et faire de ces espaces extérieurs « des lieux de circulation confortable, de détente et de vie sociale ».

«Déjà fortement engagé dans une politique environnementale depuis 1996, c’est naturellement que GrandLyon Habitat a souhaité adhérer à la Charte de l’Arbre. Ce geste simple et concret représente une nouvelle opportunité de mobilisation collective au service de l’environnement et de la biodiversité», a conclu Catherine Panassier, présidente de GrandLyon Habitat






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


ABC HLM : Bertrand Prade, nouveau président

null

Le directeur général de Lyon Métropole Habitat succède à Christine Juilland.


Saint-Priest : pose de la première pierre de la résidence Oasis

null
Cette première résidence constitue le premier habitat locatif participatif créé en co-conception avec ses futurs résidents seniors, avec 40 logements situés au cœur de Saint-Priest.


Convention entre Action Logement et Saint-Etienne Métropole

Cet accord cadre signé la semaine dernière vise à favoriser le logement des salariés.


Renouvellement urbain de Mermoz Sud : de l’emploi pour les habitants

Des habitants vont bénéficier des emplois générés par les travaux de renouvellement urbain du quartier.


GrandLyon Habitat va planter 600 arbres d’ici 2025

L’opération s’inscrit dans la charte de l’Arbre, initiée par la Métropole de Lyon.


Nouvelle gouvernance et nouveau nom pour le GIE Est Habitat

Le groupement d’intérêt économique porté par 4 structures, dont le bailleur Est Métropole Habitat, a dévoilé en cours de semaine dernière sa nouvelle identité, « Le GIE la ville autrement »


Signature de la convention NPNRU de Saint-Etienne Metropole

Gaël Perdriau et les représentants de l’ANRU ont procédé jeudi à la signature de la convention portant sur les projets métropolitains compris au sein du nouveau programme national de renouvellement urbain.


LPA & Co : le parking partagé vise maintenant les bâtiments tertiaires

null
Le service de parking partagé lancé il y a un an par Lyon Parc Auto rencontre un vrai succès. Mais il est essentiellement basé sur des places de parking appartenant à des bailleurs sociaux. L’enjeu pour demain : séduire les entreprises encore hésitantes à louer leurs emplacements.


Festival international du logement social à Lyon, du 4 au 8 juin

Celui-ci est organisé par AURA HLM, Housing Europe, et la Métropole de Lyon.


La Métropole de Lyon réfléchit à la création d’un OFS

Cet organisme foncier pourrait permettre d’apporter une nouvelle réponse à la hausse des prix de l’immobilier dans le neuf en dissociant le foncier et le bâti.


Les ventes en bloc de logements ont décroché en 2018 à Lyon

La faiblesse des ventes aux bailleurs sociaux, due à l’absence de produits, explique cette nette chute de ce segment de marché.


Vieux Lyon : GrandLyon Habitat rénove la résidence Tramassac

null
L’office public de l’habitat métropolitain réalise une rénovation urbaine complexe en secteur UNESCO.


Le plan bâtiment durable travaille sur la rénovation du parc locatif privé

Le plan bâtiment durable lance un groupe de travail pour favoriser la rénovation du parc locatif privé. Il sera animé par des représentants de l’UNPI et de Soliha.


Immobilier accessible : Orsol réalise sa 1ère opération à Villeurbanne

L’organisme de foncier solidaire d’Auvergne-Rhône-Alpes créé en fin d’année dernière va réaliser sa première opération dans la ville, afin de proposer des logements moins chers à l’achat.


«Nous ne sommes plus dans une réalité de marché raisonnable»

null
Cédric Van Styvendael est le directeur général d’Est Métropole Habitat. Nous évoquons avec lui la réflexion sur l’évolution à venir des offices publics de l’habitat métropolitains, les conséquences de la RLS sur les offices, et les évolutions du prix du foncier.
» La RLS a coûté 2,9M€ à Est Métropole Habitat en 2018