Nouvelles lignes de bus entre l’Est lyonnais et l’aéroport | Lyon Pôle Immo

Nouvelles lignes de bus entre l’Est lyonnais et l’aéroport

Le Sytral a annoncé la mise en place de deux nouvelles lignes de bus desservant l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, pour renforcer le réseau de 6 lignes déjà existantes.

Deux nouvelles lignes TCL ont été créées afin d’améliorer la desserte de l’Est lyonnais et assurer par ce biais le transport des salariés entre leur domicile et la plateforme aéroportuaire dès le 2 septembre prochain. La Communauté de Communes de l’Est Lyonnais (CCEL) est desservie par 6 lignes régulières TCL (1Ex, 28, 29, 30, 32 et Zi5) et 23 lignes scolaires junior direct.

Le SYTRAL a redessiné la desserte de ce territoire qui compte 40.000 habitants, 19 zones d’activités et 24.000 emplois dont 6.000 sur la plateforme aéroportuaire. «Nous avons créé deux nouvelles lignes TCL pour améliorer la desserte des zones économiques de l’Est lyonnais et assurer le transport des salariés entre leur domicile et la plateforme aéroportuaire et les zones d’activités adjacentes. Ces décisions accompagnent le cœur de notre mission: développer une mobilité sans couture et durable pour améliorer la desserte de l’ensemble des territoires», a indiqué Fouziya Bouzerda, la présidente du SYTRAL dans un communiqué.

Desserte alternative à l’aéroport

A l’heure où la Métropole veut renégocier le contrat de concession de Rhônexpress, cette nouvelle desserte permettra d’offrir une desserte alternative à l’aéroport Saint-Exupéry en transports en commun, via une liaison indirecte à l’hypercentre depuis Genas ou Meyzieu. Via la ligne Meyzieu-Aéroport, il faudra compter 35 minutes, contre 30 minutes pour la ligne Genas-Aéroport. La fréquence sera de 30 minutes pour la première ligne et de 35 minutes en heure de pointe pour la seconde.

La ligne 47 desservira dès lundi l’aéroport et le Cargoport au départ de Meyzieu ZI. La ligne 48 viendra renforcer la desserte à partir de janvier 2020, au départ de Genas Bornicat. Le parcours de la ligne 28a par ailleurs été redessiné, pour effectuer son terminus à Meyzieu ZI.

Cette ligne sera entièrement exploitée avec des véhicules au gaz naturel, le SYTRAL achetant désormais uniquement des véhicules propres, anticipant ainsi de 5 ans la loi sur la transition énergétique. La ligne 28 reliant désormais Vaulx-en-Velin à Meyzieu Z.I, sera, à partir de lundi, la première ligne du réseau TCL à être entièrement exploitée avec des bus alimentés au gaz naturel pour véhicules (GNV) avec une part de 30% d’origine renouvelable (bioGNV, un carburant vert produit à partir de déchets industriels).

La ligne exploitée par les autocars Berthelet pour le compte du SYTRAL a été retenue en raison de l’expérience déjà acquise par le délégataire qui exploite une flotte de bus roulant au gaz sur le site de l’aéroport Lyon -Saint Exupéry.

Bus propres

9 véhicules Crossway Low Entry circuleront ainsi dès septembre sur la ligne 28 qui compte 460.000 voyages et réalise 511.000 kilomètres chaque année. « N’émettant ni fumée, ni odeur et garantissant une réduction des émissions de particules et de la pollution sonore de 50% par rapport à un véhicule thermique, cette technologie assure un confort accru aux passagers et riverains. Dotés d’une capacité d’accueil de près de 80 passagers, les véhicules Iveco ont été acquis par le délégataire pour un montant unitaire de 250.800€ HT. Les bus seront ravitaillés à la station AS24 de Saint-Quentin Fallavier, située à 18 km du dépôt de Genas dans lequel ils seront hébergés. L’expérimentation de 2 ans, menée par le SYTRAL et son délégataire, démarre le 1erseptembreaprès des tests concluants menés sur les lignes 28 et ZI5 au cours de l’été 2018.

« La transition énergétique est au cœur de nos préoccupations. Notre ambition se manifeste par le renforcement d’un réseau durable au service d’un territoirerespirable. En2020, nous allons acquérir plus de 50 véhicules alimentés au GNV alliant autonomie et performance environnementale, pour renforcer l’offre du réseau», ajoute Fouziya Bouzerda.

Le SYTRAL va de plus acquérir une vingtaine de trolleybus articulés nouvelle génération pour équiper la C13 puis la C11 à horizon 2021, ce qui permettra ainsi d’améliorer la capacité des lignes de 50%. « Les véhicules seront équipés d’une nouvelle technologie permettant de rouler en autonomie (sans ligne aérienne de contact) sur plusieurs kilomètres grâce à leur batterie. La C16 sera de la même façon la première ligne entièrement exploitée avec des bus électriques rechargeables en dépôt.

A horizon 2022, les véhicules thermiques des lignes C6, 19 et 25,puis ceux des lignes C5 et C25, seront remplacés par des trolleybus nouvelle génération. L’hydrogène vert sera également expérimenté dès 2021 par le biais de 2 véhicules sur la ligne Zi6 reliant Jean Macé à Saint-Fons. « Les bus seront rechargés à la station de distribution d’hydrogène de la CNR », conclut le Sytral.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villeurbanne : au Tonkin, un collège du cinéma – Bertrand Tavernier

Jeudi, a été révélée la nouvelle dénomination du collège du Tonkin.


La FFB s’oppose à un changement sur la TVA à 5,5% sur les chaudières TPHE

Un projet d’arrêté soumis aux acteurs de la construction prévoyait de sortir, dès juillet, les chaudières gaz à très haute performance énergétique du champ de la TVA à 5,5%.


Nouvelle chute importante des réservations en région lyonnaise

Selon les chiffres du CECIM dévoilés par la FNAIM, la baisse des réservations s’est poursuivie au premier quadrimestre.


Sursaut de la production de crédit à l’habitat

Alors que la baisse des taux de crédit stimule la production, l’encours de crédit affirme un peu plus sa décroissance, selon le dernier point mensuel de la Banque de France sur la production de crédits aux particuliers.


Un appel à manifestation d’intérêt pour «Circulyz»

La Métropole de Lyon lance celui-ci afin d’imaginer ce futur éco-parc industriel qui prendra place à Feyzin.


Place Grandclément à Villeurbanne : construction d’une nouvelle buvette

nullCette construction se déroulera du printemps 2024 jusqu’à l’été 2025.


Une nouvelle Chambre interdépartementale des notaires en AURA

La Chambre interdépartementale du Dauphiné, qui réunit les notaires des départements de l’Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes, a été créée le 29 mai, à Châteauneuf sur Isère, dans la Drôme.


Logement et emploi au menu des rencontres territoriales d’Action Logement

nullCes rencontres se sont tenues à Blanzat au sein du programme « le clos Saint-Vincent ». Étaient présents à cette occasion les représentants nationaux et locaux d’Action Logement Groupe.


Près de 10.000 inscrits en 6 semaines pour l’offre Découverte Mobilités

Ceux-ci ont déposé une demande pour tester gratuitement les transports en commun, l’autopartage, le covoiturage ou le vélo en libre-service.


La «Maison du BTP» rénovée a été inaugurée

null
Au terme de longs mois de réhabilitation, le siège régional de la profession du BTP en Auvergne-Rhône-Alpes a été inauguré lundi 27 mai à Villeurbanne.


Début des travaux cet automne à Rillieux-la-Pape pour la Voie Lyonnaise 7

La « VL7 » reliera, dans son secteur Nord, le quartier de la Croix-Rousse dans le 4ème arrondissement lyonnais à Rillieux-la-Pape en traversant Caluire-et-Cuire.


Les façades du siège de l’Agence de l’eau acheminées par le fleuve

nullL’Agence de l’eau Rhône Méditerranée organisait vendredi à Lyon un évènement pour l’arrivée des nouvelles façades du bâtiment de son siège situé à Gerland, lesquelles visent à une meilleure isolation thermique du bâtiment.


Un conseil de développement renouvelé

La Métropole de Lyon a renouvelé son conseil de développement et poursuit ses actions au plus près des habitants.


La statue restaurée de Louis XIV dévoilée place Bellecour

La statue avait fait l’objet, pendant plusieurs mois, d’une restauration, du fait de risques de chutes et de la dégradation de la pierre et du bronze.


La demande immobilière stimulée par le secteur européen des «Life Sciences»

JLL a récemment publié son rapport intitulé « 2024 EMEA Life Sciences Industry and Real Estate Trends », qui fait part d’un secteur en pleine croissance, stimulant la demande immobilière. Notamment à Lyon.