Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L'INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.

On connaît désormais un peu mieux l'impact de la surmortalité en région Auvergne Rhône-Alpes. L'INSEE a en effet dévoilé ce mardi ses chiffres d’excédent de mortalité sur le territoire sur la période du 2 mars au 26 avril, toutes causes de mortalité confondues. Sur huit semaines, on observe une surmortalité de 2020 décès. Ce chiffre correspond à 36 décès supplémentaire par jour en moyenne par rapport à la même période en 2019.

Dans son analyse, L'INSEE indique que tous ces décès ne doivent pas être imputés au Covid-19, ceux liés à d'autres causes ayant également pu évoluer, et même parfois à la baisse comme les accidents de la route.

Une surmortalité plus marquée chez les personnes âgées

La région a fait face à un nombre de décès parmi ses habitants en hausse par rapport à la même période de 2019, en lien avec la crise sanitaire du Covid-19. « L’excédent de décès hebdomadaire augmente à partir du 16 mars pour se réduire à compter du 6 avril », précise l’institut statistique qui note que l’impact est plus fort pour les personnes les plus âgées et les territoires densément peuplés.

Les décès ont été 10% plus nombreux sur la tranche d’âge allant de 65 à 74 ans. Celle-ci a été de 19% sur celle allant de 75 à 84 ans. Quant aux plus de 85 ans, on a compté une hausse de 25% des décès.

Le Rhône et la Haute-Savoie, les territoires plus touchés

L'institut statistique notre part ailleurs que « plus le nombre de personnes est important dans un territoire restreint, plus le risque de contacts est grand ». Dans les communes denses, concentrant 31% de la population de la région sur 1,4% de sa surface, il atteint +29 % entre 2019 et 2020. Il n'y a pas en revanche de surcroît global de mortalité durant ces huit semaines dans les communes très peu denses ne comprenant que 3 % de population mais couvrant un tiers du territoire régional.

Le Rhône et la Haute-Savoie sont les plus touchés, avec un excédent de mortalité qui dépasse les 1,30. Le surcroît de mortalité s'établit en effet à 42% pour la circonscription départementale du Rhône, et à 33% pour la Haute-Savoie.

Pas de surmortalité en Auvergne

L’excédent va de 1,18 à 1,30 dans les départements de l’Ardèche, de la Loire et de l’Ain, tandis qu’il s’établit entre 1 et 1,18 dans les départements de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie.

On n’observe pas, a contrario, d'excédent de mortalité dans les autres départements, qui correspondent à l'ancienne région Auvergne, à savoir les départements de l'Allier, du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire, et du Cantal (avec un coefficient inférieur ou égal à 1).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La création d’une SPL de mobilités validée par la Métropole de Lyon

nullLa création de ce nouvel outil au service des politiques de déplacements a été validée lundi par le conseil de la Métropole de Lyon.


Un premier « plan piéton » adopté par la Métropole de Lyon

Ce lundi, les élus du Conseil de la Métropole ont adopté ce plan, premier du genre pour la collectivité.


Un plan solaire adopté par la Métropole de Lyon

Ce plan a été adopté par les élus métropolitains en Conseil de la Métropole.


Règlement local de publicité : l’enquête publique bientôt lancée

Une nouvelle étape a été franchie pour le règlement local de publicité métropolitain avec le lancement de l’enquête publique à la rentrée. 49 communes se sont exprimées en faveur du projet initial.


Écoréno’v : enveloppe supplémentaire de 21 millions d’euros

La Métropole de Lyon a voté une autorisation de programme complémentaire pour le dispositif.


A Villeurbanne, toute l’avenue Henri Barbusse devient piétonne

nullDès ce lundi, la portion comprise entre le cours Emile-Zola et la rue Anatole-France est définitivement fermée aux véhicules.


Le métro B de Lyon est désormais entièrement automatique

Depuis ce samedi, la ligne B du métro est passée en 100% automatique. Un chantier de 10 années de travail continu s’achève.


Prolongement du T6 : lancement de l’enquête publique unique


Cet axe vise à relier les Hôpitaux-Est au campus Lyon Tech La Doua – INSA Lyon.


Yannick Ainouche, nouveau président de la CDI FNAIM

La Chambre des diagnostiqueurs immobiliers s’est dotée ce jeudi d’un nouveau bureau.


Un vaste projet d’apaisement pour la presqu’île de Lyon

Le maire de Lyon et le président de la Métropole ont présenté ce mercredi les grandes orientations de la transformation envisagée de ce secteur de Lyon.


Saint-Priest : vente d’un immeuble de New Forest par Nexity

Theoreim a investi dans le premier immeuble de bureaux bas carbone de l’opération située dans la ZAC Urban’East.


Tassin-la-Demi-Lune : un dispositif d’analyse de la qualité de l’air

Pascal Charmot a lancé ce dispositif d’analyse de la qualité de l’air et de l’environnement sonore, suite à un « développement de la congestion automobile ».


L’ANAH promeut sur les bons réflexes face aux risques de fraudes

L’Agence nationale de l’habitat a rappelé les bonnes pratiques lors de la réalisation de travaux de rénovation énergétique, face aux risques de fraude.


Concertation sur la « Voie Lyonnaise 2 »

nullCette autoroute à vélo se développera à terme sur 32 kilomètres entre Cailloux-sur Fontaines au nord à Mions au sud. La concertation qui débute le 6 juin concerne la section qui va du Rhône à l’avenue Berthelot.


La validation du ticket TCL en direct par carte bancaire désormais possible

SYTRAL Mobilités a lancé ce lundi le service « TCL carte bancaire », qui vise à favoriser une mobilité connectée pour des voyages simplifiés dans l’agglomération lyonnaise.