Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L'INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.

On connaît désormais un peu mieux l'impact de la surmortalité en région Auvergne Rhône-Alpes. L'INSEE a en effet dévoilé ce mardi ses chiffres d’excédent de mortalité sur le territoire sur la période du 2 mars au 26 avril, toutes causes de mortalité confondues. Sur huit semaines, on observe une surmortalité de 2020 décès. Ce chiffre correspond à 36 décès supplémentaire par jour en moyenne par rapport à la même période en 2019.

Dans son analyse, L'INSEE indique que tous ces décès ne doivent pas être imputés au Covid-19, ceux liés à d'autres causes ayant également pu évoluer, et même parfois à la baisse comme les accidents de la route.

Une surmortalité plus marquée chez les personnes âgées

La région a fait face à un nombre de décès parmi ses habitants en hausse par rapport à la même période de 2019, en lien avec la crise sanitaire du Covid-19. « L’excédent de décès hebdomadaire augmente à partir du 16 mars pour se réduire à compter du 6 avril », précise l’institut statistique qui note que l’impact est plus fort pour les personnes les plus âgées et les territoires densément peuplés.

Les décès ont été 10% plus nombreux sur la tranche d’âge allant de 65 à 74 ans. Celle-ci a été de 19% sur celle allant de 75 à 84 ans. Quant aux plus de 85 ans, on a compté une hausse de 25% des décès.

Le Rhône et la Haute-Savoie, les territoires plus touchés

L'institut statistique notre part ailleurs que « plus le nombre de personnes est important dans un territoire restreint, plus le risque de contacts est grand ». Dans les communes denses, concentrant 31% de la population de la région sur 1,4% de sa surface, il atteint +29 % entre 2019 et 2020. Il n'y a pas en revanche de surcroît global de mortalité durant ces huit semaines dans les communes très peu denses ne comprenant que 3 % de population mais couvrant un tiers du territoire régional.

Le Rhône et la Haute-Savoie sont les plus touchés, avec un excédent de mortalité qui dépasse les 1,30. Le surcroît de mortalité s'établit en effet à 42% pour la circonscription départementale du Rhône, et à 33% pour la Haute-Savoie.

Pas de surmortalité en Auvergne

L’excédent va de 1,18 à 1,30 dans les départements de l’Ardèche, de la Loire et de l’Ain, tandis qu’il s’établit entre 1 et 1,18 dans les départements de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie.

On n’observe pas, a contrario, d'excédent de mortalité dans les autres départements, qui correspondent à l'ancienne région Auvergne, à savoir les départements de l'Allier, du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire, et du Cantal (avec un coefficient inférieur ou égal à 1).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«6e Sens Immobilier Retail», nouveau nom de Key’s Immobilier

La structure créée en 2015 par Anne Caudard a changé de nom en devenant 6e Sens Immobilier Retail.


Accord entre LCL et Action Logement Services


La banque et l’une des six entités d’Action Logement ont signé une convention sur l’accès au logement et l’amélioration de l’habitat.


Lyon 4 : évacuation de l’ex-collège Scève

Les services de l’État ont mené ce mardi l’évacuation en matinée de l’ex-collège Scève, en lien avec la Métropole et la Ville de Lyon.


Silex 2 se veut une réponse aux nouveaux enjeux tertiaires


La transformation de l’ex-tour EDF se poursuit. Covivio organisait il y a quelques jours une visite au sein du bâtiment en cours de chantier.


Deux expérimentations lancées par LPA, issues de son Lab

Le Lab LPA avait été créé il y a trois ans. Il s’engage dans une phase d’expérimentation avec deux startups, Carl et Mob-Energy.


Large soutien des élus suite aux menaces à l’encontre de Jérémie Bréaud

Le maire de Bron, menacé de mort, a reçu des soutiens tant de la part des élus de droite que des élus de l’opposition.


La SPL Lyon Confluence récompensée au SIATI

La SPL a reçu le trophée d’or de la transformation urbaine la plus innovante dans la catégorie « Aménageurs ».


Le SYTRAL deviendra un EPL au premier janvier 2022

Le syndicat mixte a annoncé amorcer son évolution en établissement public local, du fait de l’application prochaine de la loi d’orientation des mobilités.


Grégory Doucet nommé président du conseil de surveillance des HCL

Le maire de Lyon a été élu ce lundi à l’unanimité des suffrages exprimés président du conseil de surveillance des Hospices Civils de Lyon.


Grégory Doucet, co-président de la commission «santé» de France Urbaine

Suite à l’élection du bureau et de Johanna Rolland à la présidence de l’association, les premières nominations aux co-présidences de commissions ont été dévoilées ce lundi. Gaël Perdriau reste coprésident de la commission « Sécurité ».


350 millions d’euros pour développer des programmes de logements denses

C’est l’un des éléments du plan de relance économique de 100 milliards d’euros dévoilé à la rentrée par le gouvernement: l’accompagnement des collectivités pour développer des logements.


Lyon, Saint-Étienne et Grenoble entrent en couvre-feu

Un couvre-feu est mis en place dans les trois métropoles de 21h00 à 06h00 pour une durée minimale de 4 semaines. Le télétravail est de nouveau promu.


Le 2ème trimestre a vu un recul du nombre d’ouvriers du BTP inférieur à celui de l’activité

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a eu un lourd impact sur toutes les activités du secteur de la construction au 2ème trimestre, a indiqué le service des données et études statistiques (SDES).


Doucet et Bernard signataires d’une lettre ouverte pour la baisse des émissions

Coordonnée par C40 Cities et Eurocities, une lettre ouverte a été adressée par 58 maires de toute l’Europe à la présidente du Conseil de l’Union européenne et au président du Conseil européen pour rehausser les objectifs de réduction des émissions pour 2030.


Lyon et Francfort célèbrent leurs 60 ans de jumelage

Cela fait tout juste 60 ans, le 15 octobre 1960, que les deux villes signaient une convention de jumelage, scellant ainsi sur notre territoire la réconciliation engagée dans l’après-guerre.