Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L'INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.

On connaît désormais un peu mieux l'impact de la surmortalité en région Auvergne Rhône-Alpes. L'INSEE a en effet dévoilé ce mardi ses chiffres d’excédent de mortalité sur le territoire sur la période du 2 mars au 26 avril, toutes causes de mortalité confondues. Sur huit semaines, on observe une surmortalité de 2020 décès. Ce chiffre correspond à 36 décès supplémentaire par jour en moyenne par rapport à la même période en 2019.

Dans son analyse, L'INSEE indique que tous ces décès ne doivent pas être imputés au Covid-19, ceux liés à d'autres causes ayant également pu évoluer, et même parfois à la baisse comme les accidents de la route.

Une surmortalité plus marquée chez les personnes âgées

La région a fait face à un nombre de décès parmi ses habitants en hausse par rapport à la même période de 2019, en lien avec la crise sanitaire du Covid-19. « L’excédent de décès hebdomadaire augmente à partir du 16 mars pour se réduire à compter du 6 avril », précise l’institut statistique qui note que l’impact est plus fort pour les personnes les plus âgées et les territoires densément peuplés.

Les décès ont été 10% plus nombreux sur la tranche d’âge allant de 65 à 74 ans. Celle-ci a été de 19% sur celle allant de 75 à 84 ans. Quant aux plus de 85 ans, on a compté une hausse de 25% des décès.

Le Rhône et la Haute-Savoie, les territoires plus touchés

L'institut statistique notre part ailleurs que « plus le nombre de personnes est important dans un territoire restreint, plus le risque de contacts est grand ». Dans les communes denses, concentrant 31% de la population de la région sur 1,4% de sa surface, il atteint +29 % entre 2019 et 2020. Il n'y a pas en revanche de surcroît global de mortalité durant ces huit semaines dans les communes très peu denses ne comprenant que 3 % de population mais couvrant un tiers du territoire régional.

Le Rhône et la Haute-Savoie sont les plus touchés, avec un excédent de mortalité qui dépasse les 1,30. Le surcroît de mortalité s'établit en effet à 42% pour la circonscription départementale du Rhône, et à 33% pour la Haute-Savoie.

Pas de surmortalité en Auvergne

L’excédent va de 1,18 à 1,30 dans les départements de l’Ardèche, de la Loire et de l’Ain, tandis qu’il s’établit entre 1 et 1,18 dans les départements de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie.

On n’observe pas, a contrario, d'excédent de mortalité dans les autres départements, qui correspondent à l'ancienne région Auvergne, à savoir les départements de l'Allier, du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire, et du Cantal (avec un coefficient inférieur ou égal à 1).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Polémique sur la prolongation de la centrale nucléaire du Bugey

Les écologistes de la Métropole et de la Ville de Lyon demandent à l’Autorité de sûreté nucléaire de refuser la prolongation de 10 ans, tandis que la droite s’insurge contre cette prise de position.


Un appel a candidatures pour lutter contre la vacance des logements

Celui-ci vise à accompagner des collectivités dans leurs démarches de lutte contre la vacance des logements.


Auvergne-Rhône-Alpes emprunte à taux négatif

null
La Région est ainsi la première collectivité française à emprunter sur le long terme à taux négatif.


Les modes doux pèsent moins de 10% des déplacements domicile-travail

C’est ce que révèle une étude de l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes sur les modes de déplacement domicile-travail de la population de la région.


Lancement d’une plateforme pour la qualité de l’air, «Air’Attitude»

L’observatoire ATMO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé cette plateforme collaborative avec pour objectif que chacun puisse contribuer à améliorer la qualité de l’air et l’environnement.


Une démographie dynamique dans la périphérie des grandes villes de la région

L’INSEE a fait part d’une étude qui révèle que la population croît fortement dans les couronnes des grandes et très grandes aires d’attraction des villes.


Castex et Wauquiez signent le plan de relance Etat-Région

3 milliards d’euros d’investissements sont prévus au total dans ce plan dans les deux ans à venir.


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.