Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L'INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.

On connaît désormais un peu mieux l'impact de la surmortalité en région Auvergne Rhône-Alpes. L'INSEE a en effet dévoilé ce mardi ses chiffres d’excédent de mortalité sur le territoire sur la période du 2 mars au 26 avril, toutes causes de mortalité confondues. Sur huit semaines, on observe une surmortalité de 2020 décès. Ce chiffre correspond à 36 décès supplémentaire par jour en moyenne par rapport à la même période en 2019.

Dans son analyse, L'INSEE indique que tous ces décès ne doivent pas être imputés au Covid-19, ceux liés à d'autres causes ayant également pu évoluer, et même parfois à la baisse comme les accidents de la route.

Une surmortalité plus marquée chez les personnes âgées

La région a fait face à un nombre de décès parmi ses habitants en hausse par rapport à la même période de 2019, en lien avec la crise sanitaire du Covid-19. « L’excédent de décès hebdomadaire augmente à partir du 16 mars pour se réduire à compter du 6 avril », précise l’institut statistique qui note que l’impact est plus fort pour les personnes les plus âgées et les territoires densément peuplés.

Les décès ont été 10% plus nombreux sur la tranche d’âge allant de 65 à 74 ans. Celle-ci a été de 19% sur celle allant de 75 à 84 ans. Quant aux plus de 85 ans, on a compté une hausse de 25% des décès.

Le Rhône et la Haute-Savoie, les territoires plus touchés

L'institut statistique notre part ailleurs que « plus le nombre de personnes est important dans un territoire restreint, plus le risque de contacts est grand ». Dans les communes denses, concentrant 31% de la population de la région sur 1,4% de sa surface, il atteint +29 % entre 2019 et 2020. Il n'y a pas en revanche de surcroît global de mortalité durant ces huit semaines dans les communes très peu denses ne comprenant que 3 % de population mais couvrant un tiers du territoire régional.

Le Rhône et la Haute-Savoie sont les plus touchés, avec un excédent de mortalité qui dépasse les 1,30. Le surcroît de mortalité s'établit en effet à 42% pour la circonscription départementale du Rhône, et à 33% pour la Haute-Savoie.

Pas de surmortalité en Auvergne

L’excédent va de 1,18 à 1,30 dans les départements de l’Ardèche, de la Loire et de l’Ain, tandis qu’il s’établit entre 1 et 1,18 dans les départements de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie.

On n’observe pas, a contrario, d'excédent de mortalité dans les autres départements, qui correspondent à l'ancienne région Auvergne, à savoir les départements de l'Allier, du Puy-de-Dôme, de la Haute-Loire, et du Cantal (avec un coefficient inférieur ou égal à 1).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier : pas de pertes d’emploi en avril, selon ADP

Selon le rapport national sur l’emploi d’ADP®, le secteur privé en France a enregistré la perte de 18.500 emplois en avril.


Le groupe Cabinet Hermès s’implante à Valence

Le spécialiste de la transaction immobilière destinée aux professionnels poursuit son déploiement en Auvergne-Rhône-Alpes via une collaboration avec Didier Lacoste, associé de Lacoste Cabinet Conseil.


Les parcs à nouveau ouverts à Lyon, réouverture prochaine des terrasses

null
La Ville rappelle que si les parcs sont a nouveau ouverts, les aires de jeux et de fitness restent fermées. Elle a également indiqué qu’en prévision de la réouverture envisagée des restaurants, elle allait autoriser l’installation des terrasses estivales.


A Lyon, cet automne, une 2ème édition du salon immobilier de montagne

Le salon est programmé les 15, 16 et 17 octobre 2020, à la Cité Internationale de Lyon.


Rhône et Haute-Savoie: en mars-avril, une surmortalité supérieure à 30%

L’INSEE Auvergne Rhône-Alpes a fait un point ce mardi sur la surmortalité observée dans les territoires de la région du 2 mars au 26 avril, période marquée par l’épidémie de coronavirus.


Christophe Geourjon pousse à la création d’un Réseau Express Métropolitain

Les propositions que l’UDI porte depuis 3 ans pour la création d’un « RER à la lyonnaise » sont, selon lui, plus que jamais d’actualité.


Une fréquentation moyenne de l’ordre de 25% sur le réseau TCL


Le SYTRAL a fait un bilan de la première semaine de déconfinement et annoncé des dispositifs affinés et renforcés dans les jours et semaines à venir.


Auvergne-Rhône-Alpes : 420.000 habitants dans un logement suroccupé

Selon l’INSEE, cette situation concerne, en situation de confinement, 5,5 % des habitants de la grande région, soit une proportion inférieure à celle observée en France métropolitaine.


La crise sanitaire n’arrête pas LPA


Malgré une activité ralentie en cette période de crise sanitaire, cette dernière s’est traduite, chez Lyon Parc Auto, par l’expérimentation de nouveaux services, du parking relais «modes doux» au «drive des producteurs».


Lyon, 1ère ville en nombre de très hauts revenus, derrière Paris et Neuilly


L’INSEE a publié une étude sur les très hauts revenus. En Auvergne-Rhône-Alpes, ceux-ci sont souvent localisés dans les métropoles et près de la frontière suisse.


Déconfinement : une charte pour préciser le recours aux transports en commun

Une charte a été signée ce mardi par nombre d’acteurs afin de préciser les modalités d’organisation pour les transports en commun en période de déconfinement.


Les parcs de la Métropole rouvrent progressivement

Depuis ce mardi, le Parc de Parilly est de nouveau accessible au public, après les berges du Rhône et les rives de Saône. Le Domaine de Lacroix-Laval sera lui ouvert à partir de ce mercredi.


La Foire de Lyon reprogrammée du 8 au 12 octobre

Un format alternatif, plus court, a été imaginé pour l’édition 2020.


Vers une hausse de l’aide pour l’achat d’un VAE

L’aide pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique devrait passer de 100 à 500 euros dans la Métropole de Lyon.


Avec le déconfinement, réouverture des parcs et marchés à Lyon

La Ville de Lyon a indiqué rouvrir ses parcs, squares et jardins de manière progressive.